L'art de connaître l'avenir par la chiromancie, les horoscopes, les divinations anciennes, le marc de café, etc

Couverture
1845
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 44 - ... demeurait sourd à toutes les questions. — Les Syriens se servaient aussi de Cette divination, et voici comment ils s'y prenaient : ils tuaient de jeunes enfants en leur tordant le cou, leur coupaient la...
Page 46 - ... quelque imperfection au côté droit. Ils avaient encore pour règle que, de deux personnes, celle-là était la plus heureuse dans le nom de laquelle les lettres numérales, jointes ensemble, formaient la plus grande somme, Ainsi, disaient-ils, Achille...
Page 40 - ... Certaines rivières ou fontaines passaient chez les anciens pour être plus propres que d'autres à ces opérations; — 6°...
Page 86 - II ya quatre lignes principales. La ligne de la vie, qui est la plus importante, commence au haut de la main, entre le pouce et l'index, et se prolonge au bas de la racine du pouce , jusqu'au milieu de la jointure qui sépare la main du bras ; la ligne de la santé et de l'esprit, qui a la même origine que la ligne de vie...
Page 93 - Si elle est droite, également marquée dans tout sa longueur, elle promet des richesses et du bonheur. Si la jointure présentait quatre lignes visibles, égales et droites, on peut s'attendre à des honneurs, à des dignités, à de riches successions. Si elle est traversée de trois petites lignes perpendiculaires, ou marquée de quelques points bien visibles, c'est le signe certain qu'on sera trahi. Des lignes qui partent de la jointure et se perdent le long du bras annoncent qu'on sera exilé....
Page 85 - Il ya dans la main plusieurs parties qu'il est important de distinguer : d'abord , la paume ou dedans de la main ; le poing ou dehors de la main, lorsqu'elle est fermée; les doigts, les ongles, les jointures, les lignes et les montagnes.
Page 40 - ... le Rhin, sur un bouclier, les enfants dont elles venaient d'accoucher; s'ils surnageaient, ils les tenaient pour légitimes, et pour bâtards s'ils allaient au fond ; — 7° on remplissait d'eau une coupe ou une tasse, et, après avoir prononcé dessus certaines paroles, on examinait si l'eau bouillonnait et se répandait par-dessus les bords; — 8° on mettait de l'eau dans un bassin de verre ou de cristal; puis on y jetait une goutte d'huile, et l'on s'imaginait voir dans cette eau, comme...
Page 40 - ... on mettait de l'eau dans un bassin de verre ou de cristal; puis on y jetait une goutte d'huile, et l'on s'imaginait voir dans cette eau, comme dans un miroir, ce dont on désirait d'être instruit; — 9° les femmes des Germains pratiquaient une neuvième...
Page 17 - ... influences célestes. Dans ce partage Mars avec le bélier gouvernait la France. Les couleurs même appartenaient à différentes planètes : à Saturne le noir, à Jupiter le bleu, à Mars le rouge, an soleil la couleur d'or, à Vénus le vert , à la lune le blanc, à Mercure les couleurs mêlées. Les astrologues regardaient comme un des principaux mystères de leur science la vertu des maisons du soleil. Pour construire ces maisons, ils faisaient une première division du jour en quatre parties,...
Page 19 - Ou bien encore l'astrologue , après avoir dispose douze triangles, soit entre deux carrés, soit entre deux cercles l'un dans l'autre, et avoir cherché l'état du ciel à l'heure où la personne était née, traçait la figure de chaque planète auprès de la constellation avec laquelle elle se trouvait en conjonction,, et prophétisait en conséquence. Les astrologues distinguaient quatre espèces de morts reconnaissables dans la figure...

Informations bibliographiques