Li romans dou Chevalier au lyon von Crestien von Troies;

Couverture
Wissmann, 1886 - 280 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 95 - Sanz ce, qu'il est de haut parage, Est il de si grant vasselage 2125 Et tant a corteisie et san, Que desloer nel me doit l'an.
Page 3 - Car cil qui soloient amer Se feisoient cortois clamer Et preu et large et enorable; Or est amors tornee a fable 25 Por ce que cil qui rien...
Page 85 - Que jusque la n'iert il trovez." ,,Cist termes est trop Ions assez. Li jor sont lonc. Mes dites li Que demain au soir resoit ci...
Page 68 - Por fos me puis tenir, 1432 quant je vuel ce que ja n'avrai ; son seignor a mort li navrai et je cuit a li pes avoir ! Par foi, je ne cuit pas savoir, 1436 qu'ele me het plus or en droit que nule rien, et si a droit.
Page 78 - Fui! fet ele, lesse m'an pes. Se je t'an oi parler ja mes, ja mar feras, mes que t'an fuies: l650 tant paroles que trop m'enuies. — A bon eiir, fet ele, dame, bien i pert que vos estes fame, qui se corroce quant ele ot nelui qui bien feire li lot.
Page 101 - Entre tant devant le roi vint Mes sire Yvains et par le frain 2270 Menoit le cheval en sa main Por ce, que il li voloit rendre, Si li dist: ,,Sire, feites prendre • Ce cheval I que je mesferoie, Se rien del vostre detenoie.
Page 114 - Si n'est puis droiz que ele l'aint, Que ses los et ses pris remaint.
Page 277 - Et Lunete, qui fu delez, Li dit: ,,Dame, relevez l'an Et metez force et poinne et san A la pes querre et au pardon, Que nus ne li puet, se vos non, 6725 En tot le^ monde porchacier!
Page 199 - Dame, ce n'iert hui que je me remaingne an cest point tant que ma dame me pardoint 4584 son mautalant et son corroz. Lors finera mes travauz toz.
Page 205 - Se ja de ma terre li part Chastel, ne vile, ne essart, Ne bois, ne plain, ne autre chose ! Mes se uns chevaliers s'en ose Por li armer, qui que il soit, 4790 Qui voelle desresnier son droit, Si veingne trestot maintenant!.' nNe li ofrez mie avenant," Fet li rois, ,,que plus i estuet, S'ele plus porchacier se puet 4795 Au moins jusqu'a .xin1.

Informations bibliographiques