Les sept-îles ioniennes et les traités qui les concernent

Couverture
1859
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 51 - Sa Majesté l'empereur des Français, Sa Majesté l'empereur d'Autriche, Sa Majesté la reine du royaume-uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, Sa Majesté le roi de Prusse, Sa Majesté l'empereur de toutes les Russies et Sa Majesté le roi de Sardaigne déclarent la Sublime Porte admise à participer aux avantages du droit public et du concert européens.
Page 67 - États sont déclarés être quant aux droits honorifiques et militaires, sous la juridiction Britannique. «Le commerce entre les Etats-Unis...
Page 60 - Etats-Unis ioniens sur cette organisation qui est actuellement en vigueur, le lord commissaire supérieur de la puissance protectrice réglera les formes de convocation d'une assemblée législative, dont il dirigera les opérations, à l'effet de rédiger pour cet état une nouvelle charte constitutionnelle que SM britannique sera priée de ratifier.
Page 51 - Joniennes, et d'assurer l'indépendance, la liberté et le bonheur des habitans de ces iles, en les plaçant, eux et leur constitution, sous la protection immédiate d'une des grandes Puissances de l'Europe, sont convenus de régler définitivement tout ce qui a rapport à cet objet par un Acte spécial, lequel étant fondé sur les droits résultant du Traité de Paris du...
Page 52 - Les îles de Corfou, Céphalonie, Zante, Sainte-Maure, Ithaque, Cérigo et Paxo, avec leurs dépendances, telles qu'elles sont désignées dans le Traité entre SM l'empereur de toutes les Russies et la Porte Ottomane, du 21 mars 1800 1, formeront un seul État libre et indépendant, sous la dénomination des États-Unis des îles Ioniennes.
Page 62 - Ioniennes les avantages résultant de la haute protection sous laquelle ils sont placés, ainsi que pour l'exercice des droits inhérents à cette protection, SM Britannique aura celui d'occuper les forteresses et places de ces États, et d'y tenir garnison.
Page 53 - SM le roi du royaume-uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, et de ses héritiers et successeurs. En conséquence, les autres puissances contractantes renoncent à tout droit ou prétention particulière qu'elles auraient pu former à cet égard , et garantissent formellement toutes les dispositions du présent traité.1 ART. III. Les États-Unis des Iles Ioniennes...
Page 66 - ... des garnisons britanniques et au nombre d'hommes qui les composeront en temps de paix. La même convention fixera, en outre, les rapports qui devront avoir lieu entre cette force armée et le gouvernement ionien.
Page 53 - Ioniennes placé sous la protection immédiate et exclusive de Sa Majesté le Roi du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, ses héritiers et successeurs.
Page 13 - Faites-lui comprendre qu'il ne sait pas, que personne ne sait ce qu'il fera demain, et qu'ainsi il doit constamment se maintenir dans un grand système de prudence envers tout le monde.

Informations bibliographiques