Vie privée de Voltaire et de Mme. du Chatelet: pendant un séjour de six mois à Cirey, Volume 9

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 290 - Châtelet est d'hier à son troisième logement : elle ne pouvait plus supporter celui qu'elle avait choisi; il y avait du bruit, de la fumée sans feu (il me semble que c'est son emblème). Le bruit, ce n'est pas la nuit qu'il l'incommode, à ce qu'elle m'a dit, mais le jour, au fort de son travail : cela dérange ses idées. Elle fait actuellement la revue de ses principes ; c'est un exercice qu'elle réitère chaque année, sans quoi ils pourraient s'échapper, et peutêtre s'en aller si loin,...
Page 128 - D'un plaisir pur et doux mon âme est possédée. Va, fais tout préparer pour ces moments heureux Qui vont joindre ma vie à l'objet de mes vœux. Je vais donner une heure aux soins de mon empire, Et le reste du jour sera tout à Zaïre.
Page 285 - Châtelet et Voltaire, qui s'étaient annoncés pour aujourd'hui et qu'on avait perdus de vue, parurent hier sur le minuit comme deux spectres, avec une odeur de corps embaumés, qu'ils semblaient avoir apportée de leurs tombeaux.
Page 290 - Elle fait actuellement la revue de ses principes : c'est un exercice qu'elle réitère chaque année, sans quoi ils pourraient s'échapper , et peut-être s'en aller si loin qu'elle n'en retrouverait pas un seul. Je crois bien que, sa tête est pour eux une maison de force , et non pas le lieu de leur naissance : c'est le cas de \eiller soigneusement à leur garde.
Page 390 - Mandez-moi, je vous prie, sur-le-champ, quelles mesures on peut prendre; je me chargerai de la reconnaissance : je suis trop heureux de l'exercer envers un talent aussi beau qu'est le vôtre. Ce procès, d'ailleurs si étrange et si capital, peut vous faire un honneur infini; et l'honneur, dans votre noble profession, amène tôt ou tard la fortune. Cette affaire, à laquelle je prends le plus vif intérêt, est si extraordinaire qu'il faudra aussi des moyens extraordinaires. Soyez sûr que le parlement...
Page 16 - Il n'ya qu'un seul sopha et point de fauteuils commodes, c'està-dire, que le petit nombre de ceux qui s'y trouvent sont bons, mais ce ne sont que des fauteuils garnis : l'aisance du corps n'est pas sa volupté apparemment. Les panneaux des lambris sont des papiers des Indes fort beaux ; les paravents sont de même ; il ya des tables à écrans, des porcelaines, enfin, tout est d'un goût extrêmement recherché. Il ya une porte au milieu qui donne dans le jardin ; le dehors de la porte est une grotte...
Page 291 - On ya retrouvé six ou sept tables : il lui en faut de toutes les grandeurs, d'immenses pour étaler ses papiers, de solides pour soutenir son nécessaire, de plus légères pour les pompons, pour les bijoux; et cette belle ordonnance ne l'a pas garantie d'un accident pareil à celui qui arriva à Philippe II quand, après avoir passé la nuit à écrire, on répandit une bouteille d'encre sur ses dépêches. La dame ne s'est pas piquée d'imiter la modération de ce prince, aussi n'avait-il écrit...
Page 99 - Cirey , ce mardi à huit heures du soir. JE sors des marionnettes qui m'ont beaucoup divertie ; elles sont très -bonnes : on a joué la pièce où la femme de Polichinelle croit faire mourir son mari, en chantant fagnana! fagnana!
Page 354 - France; mais j'ai bien peur qu'elle n'ait remis sa vengeance en d'indignes mains. Je ne réponds , madame , que de mon zèle ; il a été peut-être trop prompt. Je me suis tellement rempli l'esprit de la lecture de Cicéron, de Salluste, et de Plutarque, et mon cœur s'est si fort échauffé par le désir de vous plaire , que j'ai fait la pièce en huit jours. Vous aurez la bonté , madame , d'y compter aussi huit nuits. Enfin l'ouvrage est achevé ; je suis épouvanté de cet effort ; il n'est...
Page 291 - Barbe; elle n'a pu se soumettre à la simplicité d'habillement qu'exigeait son rôle , non plus que la principale actrice, qui, préférant les intérêts de sa figure à ceux de la pièce, a paru sur le théâtre avec tout l'éclat et l'élégante parure d'une dame de la cour : elle a eu sur ce point maille à partir avec Voltaire; mais c'est la souveraine, et lui l'esclave. Je suis très-fâchée de leur départ, quoique excédée de ses diverses volontés, dont elle m'avait remis l'exécution.

Informations bibliographiques