Essai historique et descriptif sur l'Abbaye de Fontenelle ou de Saint-Wandrille, et sur plusieurs autres monumens des environs

Couverture
J. Tastu, 1827 - 194 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 105 - Saint Chrysostome décrit ainsi l'habit des vierges de son temps : «Une tunique bleue serrée d'une ceinture, des «souliers noirs et pointus , un voile blanc sur le front, un «manteau noir qui couvroit la tête et tout le corps. Les «peintures que l'on fait de la sainte Vierge semblent en «être venues.
Page xiv - Elle fournit de grands personnages de tous les genres. Tels furent Génésion et Lambert , qui sortirent de son cloître pour monter sur le siège épiscopal de Lyon; tel fut surtout Ansbert, qui mérita de succéder à saint Ouen sur celui de Rouen. Ce fut de Fontenelle que sortit Wulfranc , accompagné de plusieurs religieux, pour aller prêcher l'Evangile aux Frisons. C'est au savant...
Page 9 - Belcinac fut entraînée par les flots: terres, églises , monastères , tout disparut , tout fut englouti dans les gouffres du fleuve. Image frappante du néant des grandeurs et des vicissitudes de la vie ! Aujourd'hui l'esquif naufragé repose au fond de l'abîme , sur les ruines inconnues de ces voûtes audacieuses , de ces faîtes altiers qui semblèrent si long-temps suspendus dans les airs.
Page 98 - II , implorant sa protection contre la dureté de leur évéque , qui était aussi leur abbé. Ils fondaient en larmes et montraient une douleur amère , tant la conduite du prélat leur paraissait affreuse, intolérable.... De quoi s'agissait-il donc , et quelle fut la surprise de Henri, en apprenant que les lamentations des bons Pères tenaient à ce qu'on...
Page 135 - ... aux premiers jours de mai. Enfin , contre la clôture de cette source révérée , s'élève , à l'intérieur, un petit hangar couvert en chaume ; il abrite deux statuelles hideuses , censées représenter , l'une , encore sainte Radegonde , l'autre saint Clair ; elles sont aux deux côtés d'une figure assise, beaucoup plus grande et revêtue d'une robe verte. Cette dernière, qui, par son horrible difformité, ressemble à certaines pagodes indiennes, n'a point d'enfant dans les bras ; mais...
Page 129 - Ce sont deux torses , nus et de sexe différent , accolés de la plus étrange manière , et dont les bras sont singulièrement renversés. Des serpents qui traversent leurs chairs les enlacent de leurs hideux replis ; les uns leur mordent les mamelles , les autres les déchirent plus étrangement encore, mais d'une façon fort propre à donner au peuple une leçon de continence {voy.
Page 8 - Thierry , fils de Clovis II et de Bathilde, à saint Condède, religieux de Fontenelle. Ce pieux solitaire y fonda le monastère dont nous venons de parler, et trois églises, dont il consacra la première à la sainte Vierge, la seconde à saint Pierre , et la troisième à saint Valery. En 6y5, le saint fondateur fit à l'abbaye de Fontenelle le don de l'île et du monastère de Belcinac.
Page 48 - Fleury , trouver encore dans les monastères des vestiges de la disposition des maisons antiques et romaines, telles qu'elles sont décrites dans Vitruve et dans Palladio. L'église, que l'on trouve toujours la première, afin que l'entrée en soit libre aux séculiers, semble tenir lieu de cette première salle que les Romains appelaient atrium.
Page 68 - Après en avoir déplacé le cercueil d'un religieux ancien , mort depuis l'intrt)duction de la réforme , ils rencontrèrent cinq sépulcres sur une même ligne. Quand on eut fait l'ouverture du premier, on fut surpris de voir, au lieu d'ossemens , un habit de la même forme que ceux des bénédictins de la congrégation de Saint-Maur, quoique d'une étoffe plus grossière , et d'une couleur tirant sur le minime. On aperçut aussi une ceinture de cuir avec une boucle de fer.
Page 93 - Cette fontaine, chef-d'œuvre de l'aurore de la renaissance des arts , n'est pas moins élégante dans son ensemble que dans ses arabesques exquis compris sous le cintre surbaissé qui couronne la totalité de cette charmante composition. Ces sculptures délicates sont divisées en six panneaux , dont chacun offrait un écusson armorié occupant le centre de l'ogive. Quelque soin qu'on ait pris d'en gratter les blasons , il est encore aisé de reconnaître dans l'un de ces écus les armes de Charles...

Informations bibliographiques