Les femmes savantes, comédie, with biogr. notice and notes by G.E. Fasnacht

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 37 - Mes gens à la science aspirent pour vous plaire, Et tous ne font rien moins que ce qu'ils ont à faire : Raisonner est l'emploi de toute ma maison, Et le raisonnement en bannit la raison. L'un me brûle mon rôt...
Page 11 - Je consens qu'une femme ait des clartés de tout : Mais je ne lui veux point la passion choquante De se rendre savante afin d'être savante; Et j'aime que souvent, aux questions qu'on fait, Elle sache ignorer les choses qu'elle sait : De son étude enfin je veux qu'elle se cache, Et qu'elle ait du savoir sans vouloir qu'on le sache, Sans citer les auteurs, sans dire de grands mots, Et clouer de l'esprit à ses moindres propos.
Page 34 - J'aime bien mieux , pour moi , qu'en épluchant ses herbes , Elle accommode mal les noms avec les verbes , Et redise cent fois un bas et méchant mot , Que de brûler ma viande ou saler trop mon pot.
Page 36 - Qu'une femme étudie et sache tant de choses. Former aux bonnes mœurs l'esprit de ses enfants, Faire aller son ménage, avoir l'œil sur ses gens, Et régler la dépense avec économie, Doit être son étude et sa philosophie. Nos pères, sur ce point, étaient gens bien sensés, Qui disaient qu'une femme en sait toujours assez Quand la capacité de son esprit se hausse A connaître un pourpoint d'avec un haut-de-chausse.
Page 4 - Goûtera de l'hymen les terrestres appas. Ainsi, dans nos desseins l'une à l'autre contraire, Nous saurons toutes deux imiter notre mère : Vous, du côté de l'âme et des nobles désirs, Moi, du côté des sens et des grossiers plaisirs ; 70 Vous, aux productions d'esprit et de lumière, Moi, dans celles, ma sœur, qui sont de la matière.
Page 48 - Pour cette grande faim qu'à mes yeux on expose, Un plat seul de huit vers me semble peu de chose ; Et je pense qu'ici je ne ferai pas mal...
Page 36 - Cette longue lunette à faire peur aux gens, Et cent brimborions dont l'aspect importune ; Ne point aller chercher ce qu'on fait dans la lune, Et vous mêler un peu de ce qu'on fait chez vous, Où nous voyons aller tout sens dessus dessous.
Page 66 - C'est qu'on fut malheureux de ne pouvoir vous plaire. VADIUS. Il faut qu'en écoutant j'aie eu l'esprit distrait , Ou bien que le lecteur m'ait gâté le sonnet. Mais laissons ce discours , et voyons ma ballade. TRISSOTIN. La ballade, à mon goût, est une chose fade: Ce n'en est plus la mode ; elle sent son vieux temps.
Page 31 - Quand on se fait entendre, on parle toujours bien, Et tous vos biaux dictons ne servent pas de rien.
Page 37 - L'autre rêve à des vers quand je demande à boire; Enfin je vois par eux votre exemple suivi, Et j'ai des serviteurs, et ne suis point servi.

Informations bibliographiques