Images de page
PDF
ePub

COURS

DE DROIT CANON

TOME IV

PROPRIETÉ DE L'AUTEUR

SE TROUVE AUSSI

A PARIS CHEZ

Mellier, père, rue Saint-André-des-Arts, 17.
Louis Vivès, rue Cassette, 23.
Maison , rue Christine, 6.
Perisse frères, rue Saint-Sulpice, 38,
Lecoffre, rue du Vieux-Colombier, 29.
Guyot frères, rue Saint-Sulpice, 25

PARIS. - IMPRINERIE LACOUR ET C., RUE SOUFFLOT, 16.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

TOUT CE QUI REGARDE LES CONCORDATS DE FRANCE ET DES AUTRES NATIONS,

LES CANONS DE DISCIPLINE, LES USAGES DU SAINT-SIEGE,
LA PRATIQUE ET LES RÈGLES DE LA CHANCELLERIE ROMAINE,
LA HIERARCHIE ECCLESIASTIQUE, AVEC DROITS ET DEVOIRS

DES MEMBRES DE CHAQUE DEGRE,
En un mot, tout ce qui regarde les personnes, les choses et les jugements,

PAR M. L'ABBÉ ANDRÉ
Chanoine de La Rochelle, Membre de la Société asiatique de Paris,
Membre correspondant de la Société des Sciences historiques de l'Yonne, etc.,

Auteur du Cours de la Législation civile ecclésiastique.

Dédie à Monseigneur Jolly, Prchevêque de Sens

ET REVÊTƯ DE SON APPROBATION

NOUVELLE EDITION
entièrement refondue et considérablement augmentée.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

PARIS
CHEZ L'AUTEUR, RUE NEUVE-SAINT-PAUL, 10.
ET A LA LIBRAIRIE CATHOLIQUE DE LOUIS VIVÈS,

Rue Cassette, 23.

1853

[blocks in formation]

ÄVIS AUX SOUSCRIPTEURS.

En mettant sous presse cette nouvelle édition, nous étions convaincu, ainsi que nous l'avions annoncé, qu'elle ne formerait pas plus de quatre volumes, malgré les augmentations notables qui la rendaient déjà si supérieure à la première. Mais, d'une part, pendant le cours de l'impression, et tout en corrigeant les épreuves, de nombreuses et actives recherches dans les meilleurs canonistes, nous ont amené tout naturellement à ajouter une foule de développements utiles et importants auxquels nous n'avions pas songé d'abord, tant est immense la matière que nous avons entrepris de traiter. D'autre part, plusieurs de ceux qui possèdent déjà nos premiers volumes etqui s'occupent de droit canon, soit dans les conférences ecclésiastiques, soit pour subir des examens ou pour toute autre cause, nous ont adressé assez souvent des questions qui nous ont fait apercevoir que, sur divers points, nous avions négligé d'envisager certains articles sous tous leurs rapports; de là encore la nécessité de faire de nouvelles additions.

Puis les actes de la plupart de nos conciles provinciaux ayant été publiés avec l'approbation du Saint-Siége, nous y avons trouvé une ample et utile moisson à faire. On comprendra que nous ne pouvions nous dispenser d'appuyer de l'autorité si grave, si respectable et si imposante de ces conciles, tant de choses que nous avions avancées et soutenues dans le cours de cet ouvrage. Leurs décisions, en corroborant et fortifiant nos preuves, ont l'immense avantage de faire voir quelle est la discipline actuelle de l'Église de France. Car combien de fois ne nous a-t-on pas dit, en parlant de notre première édition : les décisions que vous donnez et que vous basez sur d'anciens conciles et d'anciennes décrétales, font bien connaître quelle était la discipline d'autrefois, mais

« PrécédentContinuer »