Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints: tirées des actes originaux et des monuments les plus authentiques, Volume 16

Couverture
Vanlinthout et Vandenzande, 1832
1 Commentaire
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 300 - ... animée; la vivacité des images y est jointe à la beauté et à la variété des descriptions; on y découvre une imagination forte et féconde , un génie pénétrant et maître de son sujet, et le talent si rare d'aller au cœur par des mouvements puisés dans la nature. Son Homélie sur Daniel et Susanne est un chef-d'œuvre. Celle qu'il a faite sur saint Pierre et saint Paul est également remarquable. Il y enseigne que la juridiction spéciale qu'a reçue le prince des apôtres s'étend...
Page 300 - Homélies qui nous restent de saint Astérius sont un monument éternel de son éloquence et de sa piété. Les réflexions sont justes et solides, l'expression naturelle, élégante et animée; la vivacité des images y est jointe à la beauté et à la variété des descriptions; on y découvre une imagination forte et féconde , un génie pénétrant et maître de son sujet, et le talent si rare d'aller au cœur par des mouvements puisés dans la nature. Son Homélie sur Daniel et Susanne est...
Page 215 - Magloire qu'il avait élevé au diaconat, et l'emmena avec lui dans la Bretagne Armorique, se flattant avec raison qu'il lui serait d'un grand secours dans ses travaux apostoliques, et qu'il contribuerait par son zèle à la propagation de l'Évangile dans un pays où la foi, ébranlée par l'effet de guerres continuelles, demandait à être ravivée. Le temps que Magloire ne consacrait pas à ses missions , il le passait dans le monastère de Kerfeunteun , à Lanmeur. dont Samson l'avait nommé...
Page 261 - Dieu. 20. Mais vous, mes bien-aimés, vous élevant vous-mêmes comme un édifice spirituel sur le fondement de votre très-sainte foi, et priant par le Saint-Esprit, 21. conservez-vous en l'amour de Dieu, attendant la miséricorde de notre Seigneur JésusChrist pour obtenir la vie éternelle.
Page 314 - Nivelle, pour instruire les religieuses. Le saint homme se chargea aussi de l'instruction du peuple dans les villages voisins. S'étant mis en route avec trois compagnons , en 655 , pour aller voir son frère à Fosse , il fut massacré par des voleurs ou des infidèles , dans la forêt de Sogne . qui faisait partie de la forêt charbonnière en Hainaut. Ses reliques se gardent avec beaucoup de vénération dans l'église de Fosse. FOINARD (Frédéric-Maurice), Curé de Calais, mort à Paris le 29...
Page 85 - ... et ses ravissements , dont j'ai été une fois témoin. Sa pauvreté était extrême ; il était si mortifié, même dans sa jeunesse, qu'il me dit avoir demeuré trois ans dans un couvent de son ordre, sans connaître aucun religieux qu'à la parole ; il ne connaissait point les lieux réguliers du couvent , et il n'y allait qu'en suivant les autres. Ceci lui arrivait aussi par les chemins Il était déjà fort âgé lorsque je le connus. Son corps était si faible et si décharné , que sa...
Page 58 - ... attentifs et jaloux de s'instruire. Vers l'an 56 de Jésus-Christ, saint Luc et saint Tite furent envoyés à Corinthe par saint Paul. Le premier est représenté par l'Apôtre comme un homme dont le nom est célèbre dans toutes les églises. Il le suivit à Rome en 61, lorsqu'il y fut envoyé comme prisonnier de Jérusalem.
Page 51 - Théodore, lecteur, qui vivait au commencement du cinquième siècle, dit qu'on envoya de Jérusalem à l'impératrice Pulchérie un portrait de la sainte Vierge peint par saint Luc.
Page 201 - Les pauvres et les malheureux, dont il était le père, ne furent pas les seuls à pleurer son trépas ; toutes les classes de citoyens sentirent vivement sa perte. Barthélemi fut, ainsi qu'il l'avait demandé, mis en terre dans un lieu obscur de l'église de la Couronne ; mais les Vicentins, remplis de vénération pour leur saint pasteur, commencèrent bientôt à lui rendre un culte public. Ils obtinrent, quatre-vingts ans après sa mort, que l'on fit une translation solennelle de ses reliques;...
Page 260 - Ce sont des vagues furieuses de la mer, d'où sortent, comme une .écume sale, leurs ordures et leurs infamies. Ce sont des étoiles errantes, auxquelles une tempête noire et ténébreuse est réservée pour l'éternité.

Informations bibliographiques