Publications de la Société d'histoire contemporaine, Volume 60

Couverture
A. Picard, 1913
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 305 - Je suis avec un profond respect, monseigneur, de votre altesse royale, le très humble et très pauvre secrétaire des niaiseries.
Page 172 - Mon cousin, les circonstances actuelles de la politique de mon Empire me portent à désirer la fin des affaires d'Espagne. L'Angleterre y fomente l'anarchie, le jacobinisme et l'anéantissement de la monarchie et de la noblesse, pour y établir une république. Je ne puis qu'être sensible à la destruction d'une nation si voisine de mes États, et avec laquelle j'ai tant d'intérêts maritimes communs. Je désire donc ôter tout prétexte à l'influence anglaise, et rétablir les liens d'amitié...
Page 235 - La lettre que V. Exe. m'a fait l'honneur de m'écrire le 10 du mois dernier m'est parvenue. L'EMPEREUR ne veut rien préjuger sur,I« motifs qui ont fait que son adhésion pleine et entière aux bases que V.
Page 130 - La guerre rallumée dans le nord de l'Europe , offrait une occa» sion favorable aux projets des Anglais sur la péninsule. Ils ont fait » de grands efforts. Toutes leurs espérances ont été déçues. . . . Leur » armée a échoué devant la citadelle de Burgos , et a dû , après avoir » essuyé de grandes pertes , évacuer le territoire de tentes les Espa
Page 167 - Il ya trop d'esprit pour la position où je me trouve. Voici en deux mots la question. La France est envahie, l'Europe toute en armes contre la France, mais surtout contre moi.
Page 319 - ... jouissaient. Tous les biens dont ils auraient été privés leur seront restitués. Ceux qui voudraient rester hors d'Espagne auront un terme de dix ans pour vendre leurs biens et prendre tous les arrangemens nécessaires à leur nouvel établissement. Leurs droits aux successions qui s'ouvriraient en leur faveur, leur seront conservés , et ils pourront jouir de leurs biens et en disposer sans être soumis au droit d'aubaine ou de détraction , ou à tout autre droit.
Page 319 - ... l'intégrité du territoire d'Espagne , telle qu'elle existait avant la guerre actuelle. V. Les provinces et places actuellement occupées par les troupes françaises seront remises dans l'état où elles se trouveront, aux gouverneurs et aux troupes espagnoles qui y seront envoyées par le roi. VI. SM le roi Ferdinand s'engage , de son côté , à maintenir l'intégrité du territoire d'Espagne , des Iles, places et présides adjacens , et notamment de Mahon et de Geuta.
Page 319 - SMC et SM l'empereur et roi s'engagent réciproquement à maintenir l'indépendance de leurs droits maritimes, tels qu'ils ont été stipulés dans le traité d'Utrecht, et tels que les deux nations les avaient maintenus jusqu'en 1792. IX. Tous les Espagnols qui ont été attachés au roi Joseph, et qui l'ont servi dans les emplois civils, politiques et militaires , ou qui l'ont suivi, rentreront dans leurs honneurs, droits et prérogatives dont ils jouissaient.

Informations bibliographiques