L'Art de vérifier les dates, Volume 15

Couverture
Moreau, imprimeur, 1818
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 178 - ... son lit, sans rien avaler que des bouillons. Voilà un beau songe , voilà un beau sujet de roman ou de tragédie , mais surtout un beau sujet de raisonner et de parler éternellement : c'est ce que nous faisons...
Page 177 - Voilà un beau sujet de discourir. Si vous criez, si vous êtes hors de vous-même, si vous dites que nous avons menti, que cela est faux, qu'on se moque de vous, que voilà une belle raillerie, que cela est bien fade à imaginer ; si enfin vous nous dites des injures, nous trouverons que vous avez raison ; nous en avons fait autant que vous ; adieu. Les lettres qui seront portées par cet ordinaire vous feront voir si nous disons vrai ou non.
Page 176 - Je m'en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante , la plus merveilleuse , la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouie, la plus singulière, la plus extraordinaire, la plus incroyable, la plus imprévue, la plus grande, la plus petite , la plus rare , la plus commune , la plus éclatante , la plus secrète jusqu'à aujourd'hui , la plus brillante , la plus digne d'envie...
Page 178 - ... c'est ce que nous faisons jour et nuit, soir et matin sans fin, sans cesse ; nous espérons que vous en ferez autant.
Page 177 - M. le Prince, qu'il leur défendait de plus songer à ce mariage. « M. de Lauzun reçut cet ordre avec tout le respect, toute la soumission, toute la fermeté et tout le désespoir que méritait une si grande chute.
Page 448 - Ce prince nourrissait sous le flegme hollandais une ardeur d'ambition et de gloire qui éclata toujours depuis dans sa conduite, sans s'échapper jamais dans ses discours. Son humeur était froide et sévère, son génie actif et perçant; son courage, qui ne se rebutait jamais, fit supporter à son corps faible et languissant des fatigues au-dessus de ses forces. Il...
Page 177 - Vous n'y êtes pas. Il faut donc à la fin vous le dire' il épouse, dimanche, au Louvre, avec la permission du roi, mademoiselle, mademoiselle de... mademoiselle devinez le nom; il épouse Mademoiselle, ma foi! par ma foi! ma foi jurée! MADEMOISELLE, la grande Mademoiselle, Mademoiselle, fille de feu MONSIEUR...
Page 384 - Bourgogne, appelé également royaume d'Arles « qui s'étendait depuis l'embouchure du Rhône jusqu'au mont Jura. Mais il ne faut y comprendre ni le comté de Vienne, dont Charles-Constantin...
Page 404 - Guillaume Gros de Martel, qui avait trois cents chevaliers à sa suite, fit apprêter tous les mets dans sa cuisine, avec des flambeaux de cire. La comtesse d'Urgel y envoya une couronne estimée quarante mille sols.
Page 374 - Charles , le troisième , la l'rovence , proprement dite , c'est-à-dire , les pays renfermés entre la Durance , les Alpes , la Méditerranée et le Rhône, avec le duché de Lyon , et la partie de l'ancienne Viennoise , depuis le lac Léman , ou de Genève , sur la rive gauche du Rhône, jusqu'à J'embouchure de la Durance.

Informations bibliographiques