Antoine Wiertz: étude biographique

Couverture
Chez l'auteur, 1866 - 315 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 81 - Ils reparurent étrangers dans leur propre maison ; leur ombre toute seule eût fait plus de bruit; leurs enfants avaient pris d'autres opinions, le plus souvent toutes contraires ; ce reniement domestique, journalier, incessant, était un de leurs supplices. « Ils voulurent revoir leurs provinces natales où ils avaient été autrefois honorés, applaudis. Pas un seuil ne s'ouvrit à eux; le séjour leur devint bientôt insupportable. Après s'être convaincus qu'ils étaient incommodes aux vivants,...
Page 40 - La révolution politique amena la révolution artistique. L'amour de la patrie éveilla l'amour de l'art. On avait combattu pour le bon droit, on voulut combattre pour la bonne peinture. Ce fut un élan superbe : le fusil donnait du cœur au pinceau. Toutes les têtes alors s'enflammaient au mol de patrie.
Page 81 - Ils reparurent étran« gers dans leur propre maison ; leur ombre toute « seule eût fait plus de bruit; leurs enfants avaient « pris d'autres opinions^ le plus souvent toutes con« traires; ce reniement domestique, journalier, in« cessant, était un de leurs supplices.
Page 140 - Ici, elle établit des masses éblouissantes qui sont le foyer le plus étendu de la lumicpe; là, elle débrouille et détache des parties sourdes, renforce des parties faibles, atténue des parties fortes, et, tournoyant sans cesse dans une pâte fraîche et brillante, étend ses soins prestigieux jusqu'aux moindres détails.
Page 280 - ... comme du loup ou du revenant. Étonné d'avoir fait tant de mal innocemment, il s'interroge avec douleur. De quel droit at-il critiqué les œuvres d'autrui? Si le droit est incontestable, at-il été digne de l'exercer? Y était-il désigné par la voix publique? De qui ce censeur tenait-il son élection? Supposons, à mettre les choses au mieux, qu'il ait eu la conscience qui donne le droit, et assez de talent, eu égard à la mesure commune de son temps, pour exercer ce droit à l'honneur...
Page 186 - D'après l'itinéraire que m'envoie M. Van Brée, mon voyage sera des plus agréables. Tous les endroits où je dois m'arrêter sont indiqués. Tout ce qu'il ya à voir de beau et d'instructif, les musées, les palais, les théâtres, tout est signalé à ma curiosité. Ce ne sera pas fatigant. Je passerai cinq à six jours en chaque ville, selon ce qu'il y aura à voir. Je traverserai Lyon, Turin, Milan, Bologne, Florence, etc.
Page 300 - Avant de vous mettre à l'œuvre, souvenez-vous de tous ces traits de vertu, d'héroïsme, de ces chefs-d'œuvre des arts qui font l'admiration des siècles. Que si, au souvenir de toutes ces choses, vous êtes saisi d'enthousiasme, si vous sentez que votre poitrine se gonfle, qu'une soif de gloire vous transporte, c'est que, vous aussi, vous êtes artiste. Alors vous saisirez vos pinceaux et, comme un de ces héros d'Homère cherchant dans la mêlée un ennemi digne de lui, vos regards se porteront...
Page 139 - ... Rubens : Cologne se vante d'avoir donné le jour à l'enfant; Anvers d'avoir donné naissance au grand homme. « Gloire à la ville d'Anvers ! » Ailleurs, dans une page restée fameuse chez nos voisins, Wiertz représente Rubens devant sa toile, et voici quel portrait il a laissé du maître : « Le grand coloriste a posé sur divers points les cinq couleurs primitives. A voir comment l'ombre et la lumière naissent, grandissent et détachent les objets, on se figure l'apparition subite du soleil...
Page 188 - J'aspire avec le plus vif désir à voir la belle Italie. La destinée la plus brillante me tend les bras. Tout semble marcher vers l'accomplissement de mon vœu le plus cher. Mais dans le sein du bonheur, le croirait-on? j'éprouve des contrariétés, un chagrin mortel...
Page 296 - Tâcher à atteindre ce but avec un courage, une constance, un héroïsme diynes des plus hautes vertus antiques. Sacrifier à l'amour de l'art tout ce qui, dans la vie matérielle, s'appelle fortune, bonheur, plaisir, amour. L'art n'est point arrivé à son apogée ; il n'a pas même fait la moitié du chemin qu'il doit parcourir.

Informations bibliographiques