Revue de l'Orient: Bulletin de la Société orientale, Volume 4

Couverture
Société orientale, 1844
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 336 - Enjoignons aux consuls et vice-consuls de la nation françoise établis dans les ports et échelles du Levant, ou autres arborant la bannière de France, présents et à venir, de favoriser de tout leur pouvoir ledit sieur patriarche et tous lesdits chrétiens...
Page 336 - Hayenentelay, conseiller en nos conseils et notre ambassadeur en Levant, et à tous ceux qui lui succéderont en cet emploi, de les favoriser, conjointement ou séparément, de leurs soins, offices, instances et protection, tant à la Porte de notre...
Page 12 - Paiïali , est souillée par cela seul , et ne peut communiquer avec qui que ce soit, jusqu'à ce qu'elle ait été purifiée par le bain ou par d'autres cérémonies plus ou moins importantes, selon la dignité et les usages de la caste à laquelle cette personne appartient. Manger avec des gens de cette...
Page 164 - Circassie, et elles ont le plus beau teint et les plus belles couleurs du monde ; leur front est grand et uni, et, sans le secours de l'art, elles ont si peu de sourcils, qu'on diroit que ce n'est qu'un filet de soie recourbé. Elles ont les yeux grands, doux et pleins de feu, le nez bien fait, les lèvres vermeilles, la bouche riante et petite, et le menton comme il doit être pour achever un parfait ovale. Elles ont le cou et la gorge parfaitement bien faits, la peau blanche comme neige, la taille...
Page 335 - Simon, à la tête de vingt-cinq mille hommes, venir nous trouver de votre part pour nous apporter l'expression de vos sentiments, et nous offrir des dons, outre les beaux chevaux que vous nous avez envoyés. En vérité, la sincère amitié que nous avons commencé à ressentir avec tant d'ardeur pour les Maronites, pendant notre séjour à Chypre, où ils sont établis, s'est encore augmentée. Nous sommes persuadé que...
Page 336 - Maron , est une partie de la nation française, car son amitié pour les Français ressemble à l'amitié que les Français se portent entre eux. En conséquence, il est juste que vous et tous les Maronites jouissiez de la...
Page 11 - Pariahs, on ne les entend jamais se plaindre de leur condition , ni même murmurer de ce que le hasard ne leur a pas donné une naissance plus relevée; encore moins songent-ils à améliorer leur sort, en se réunissant pour forcer les autres tribus à les traiter comme des hommes devraient traiter leurs semblables. Tout...
Page 336 - ... notre protection et sauvegarde spéciale , le révérendissime patriarche, et tous les prélats, ecclésiastiques et séculiers chrétiens maronites, qui habitent particulièrement dans le mont Liban, nous voulons qu'ils en ressentent l'effet en toute...
Page 85 - Maalka, suffisant pour ériger un monument religieux en l'honneur de Louis IX, à l'endroit où ce prince est mort. Nous nous engageons à respecter et à faire respecter ce monument consacré par l'Empereur de France à la mémoire d'un de ses plus illustres aïeux. Salut de la part du Serviteur de Dieu, Hussein Pacha-Bey, que le Très Haut lui «oit favorable I Amen. Le 17 de sefer de l'année 1246. Fait au Bardo, le 8 août 1830.
Page 42 - Paris, 1844. p. 41— 51. (p. 4l) La monnaie est le cachet de toute civilisation; aussi, dès l'antiquité la plus reculée, en at-elle toujours été l'expression. Elle se distingue surtout par le caractère religieux, comme on peut s'en convaincre en jetant un coup d'oeil sur les symboles qui couvrent les médailles grecques et romaines. On en voit même les traces sur la monnaire moderne. L'origine de l'art monétaire est enveloppée de ténèbres épaisses. La numismatique étant la mère de...

Informations bibliographiques