Liber sine nomine

Couverture
Editions Jérôme Millon, 2003 - 260 pages
Essentiellement animées par une polémique morale et littéraire, dix-neuf lettres témoignent de l'indignation de leur auteur face aux manquements de l'Église et de la Curie, accusées d'avoir trahi leur origine, leur mission et l'esprit évangélique, de s'enfoncer dans les vices et de faire d'Avignon, leur nouveau siège, " l'égout de l'univers ", la nouvelle Babylone. C'est de l'intérieur de cette cité funeste que Pétrarque s'indigne: il voit et entend chaque jour, en témoin privilégié, des monstruosités qu'il lui faut dénoncer. Bien qu'aux dires mêmes de l'auteur la cité d'Avignon serait un splendide sujet de tragédie, il préfère adresser ce recueil de lettres, écrites " en diverses circonstances et à différents destinataires ", y compris fictifs - certaines d'entre elles ont été écrites pour compléter l'ouvrage - à la postérité. Que les hommes cultivés des siècles à venir sachent observer le passé pour en tirer avertissements et enseignements...
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Présentation
5
Liber Sine Nomine
24

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques