Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 112 pour Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières, Son sang dont tes bourreaux viennent....
" Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières, Son sang dont tes bourreaux viennent de me couvrir M'a dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée, De ce bienheureux sang tu me vois baptisée, Je suis... "
Chefs-d'œuvres de Pierre et de Thomas Corneille - Page 619
de Pierre Corneille - 1807
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La Pleïade françoise ou l'esprit des sept plus grands poétes, Volume 1

Pierre-Louis d' Aquin de Château-Lyon - 1754
...baptifée , Je fuis Chrétienne enfin , n'eft-ce point afléi dit ! Conferve en me perdant ton rang , & ton crédit , Redoute l'Empereur , appréhende Sévere ; Si tu ne veux périr ma perte eft néceflaire,. , . , Polyeuâe m'appelle à cet heureux trépas , . Je vois Néarque & lui qui me...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Bibliothèque des théatres, composée de plus de 530 tragédies, comédies ...

1784
...baptifée ; Je fuis Chrérienne, enfin ; n'eft-ce point affez dit? Conferve , en me perdant , ton rang & ton crédit ; Redoute l'Empereur, appréhende Sévere; Si tu ne veux périr , ma perte eft nécefiaire j Polyeuâe m'appelle à cet heureux trépas j Je vois Néarque & lui qui me tendent...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Petite bibliothèque des théatres, contenant un recueil des ..., Volume 16

Jean Baudrais, Nicolas Thomas Le Prince - 1783
....Son sang, dont tes bourreaux viennent de me couvrir, M'a décillé les yeux et me les vient d'ouvrir. Je vois , je sais , je crois , je suis désabusée...rang et ton crédit: ^Redoute l'Empereur, appréhende Sévère i Si tu ne veux périr , ma perte est nécessaire. Polyeucte m'appelle à cet heureux trépas...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Polyeucte, martyr: tragédie chrétienne

Pierre Corneille - 1785 - 97 pages
...me couvrir, M'i décillé les ytux et me les vient d'ouvrir, ïe vois , je sais , je crois , je su:s désabusée ; De ce bienheureux sang tu me vois baptisée...rang et ton crédit: Redoute l'Empereur, appréhende Sévère ; Si tu ne veux périr , ma pêne est nécessaire. Po'.ycucte m'appelle i cet heureux trépas...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Petite bibliotheque des théatres: Chef d'œuvre de Rotrou. Chef-d'œuvre de ...

Jean Baudrais, Nicolas-Thomas Le Prince - 1785
...sang, donr res bo1 rreaux viennenr de me couvrir , M'a dlcillé les yeux er me les vienr d'ouvrir. Je vois , je sais , je crois , je suis désabusée ; De ce bienheureux sang ru me vois baprisée : Je suis Chtérienne, enfin, n'esr-ce poinr assez dir ? Conserve , en me perdanr...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Théatre de P. Corneille: avec les commentaires de Voltaire, Volume 5

Pierre Corneille, M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier), Voltaire, Thomas Corneille, Georges de Schudéry - 1797
...dont tesbourreaux viennent de me couvrir, M'a dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. 3) . . Je vois, je sais , je crois , je suis désabusée...et ton crédit ; Redoute l'empereur , appréhende Sévère ; 4) i) Hostie. Ce.inot alors signifiait victime. - 2) Ta barbarie en elle a les mêmes maticris....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les chefs-d'œuvre de P. Corneille, Volume 2

Pierre Corneille - 1814
...sang, dont tes bourreaux viennent de me couvrir, M'a dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée; De...bienheureux sang tu me vois baptisée; Je suis chrétienne entin , n'est-ce point assez dit? Conserve en me perdant ton rang et ton crédit, Redoute l'empereur,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Chefs-d'œuvre de P. Corneille ...

Pierre Corneille - 1816
...dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. Je vois , je sais , je crois , j« suis désabusce : De ce bienheureux sang tu me vois baptisée ; Je suis...et ton crédit ; Redoute l'empereur , appréhende Sévère : 4 Si tu ne veux périr , ma perte est nécessaire ; Polyeucte m'appelle à cet heureux trépas...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Œuvres de P. Corneille: avec le commentaire de Voltaire et les ..., Volume 4

Pierre Corneille, Thomas Corneille, Voltaire, Jean-François de La Harpe - 1821
...sang, dont tes bourreaux viennent de me couvrir, M'a dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir3. Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée: De...rang et ton crédit; Redoute l'empereur, appréhende Sévère 4 : Si tu ne veux périr, ma perte est nécessaire; Polyeucte m'appelle à cet heureux trépas;...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Répertoire général du Théâtre Français: composé des tragédies, comédies et ...

1823
...dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. Je vois , le s.'ûs , je crois , je suis desabusce : De ce bienheureux sang tu me vois baptisée ; Je suis...rang et ton crédit ; Redoute l'empereur, appréhende Sévère: 4 Si tu ne veux périr, ma perte est nécessaire ; Polyeucte m'appelle a cet heureux trépas...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF