Un compositeur aux commandes de la radio: Essai autobiographique

Couverture
Fayard, 17 nov. 2010 - 1152 pages
1 Commentaire
Compositeur et homme de radio, Henry Barraud (1900-1997) se retourne dans ses dernières années sur le siècle qu’il a traversé. Il retrace son parcours, entamé dans la bourgeoisie bordelaise (il est allié à François Mauriac), jalonné par la découverte de sa vocation musicale et le début de sa carrière à Paris (on découvre alors l’éventail des professions ouvertes aux compositeurs qui ne peuvent vivre de leur plume). Pendant le Front populaire, il travaille pour la direction des Beaux-Arts puis organise les manifestations musicales de l’Exposition universelle de 1937, avant d’intégrer la radio d’État qui, comme toutes les institutions, est à reconstruire à la Libération. Directeur des programmes musicaux puis de la Chaîne nationale, il y déploie une haute ambition culturelle, veillant aux destinées de l’Orchestre national et initiant entre autres la série des grands entretiens avec des écrivains (Gide, Claudel, Mauriac, Léautaud...) ou des peintres (Dali, Matisse, Miró...), sans pour autant cesser de composer. Ces Mémoires montrent sous un jour nouveau la politique de la Radio française dans le long après-guerre. S’étendant du début de la Grande Guerre au milieu des années 1960, elles apportent enfin, plus largement, un éclairage exceptionnel sur la vie culturelle en France au XXe siècle.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2010)



Musicologue, directrice de recherches au CNRS (Institut de recherche sur le patrimoine musical en France), Myriam Chimènes est secrétaire générale du Centre de documentation Claude Debussy, membre du comité de rédaction des Cahiers Debussy et du comité scientifique de l’Édition critique des œuvres complètes de Debussy. Spécialisée par ailleurs en histoire sociale de la musique, ses recherches sont essentiellement centrées sur le fonctionnement de la vie musicale en France entre 1870 et 1970 (rapports entre musique et politique, mécénat, musique et société). Elle est notamment auteur de Mécènes et musiciens : du salon au concert à Paris sous la Troisième République (Fayard, 2004), éditeur de La Vie musicale sous Vichy (Complexe, IHTP-CNRS, 2001), du Journal de Marguerite de Saint-Marceaux (Fayard, 2007) et de l’Essai autobiographique d’Henry Barraud (Fayard, 2010).

Informations bibliographiques