Les transports urbains en Afrique: l'exemple de Douala au Cameroun

Couverture
Harmattan, 2012 - 470 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Se déplacer dans une métropole africaine de nos jours relève souvent d'une véritable gageure. Avec près de trois millions d'habitants en 2012, la ville portuaire de Douala connaît un essor spectaculaire lié à sa fonction de grande métropole économique. Elle enregistre une urbanisation accélérée et une extension spatiale brutale. Les classes sociales défavorisées, captives des transports en commun peu efficaces, sont rejetées dans les quartiers sous-équipés, de plus en plus éloignés du centre-ville. La mobilité motorisée, avec l'utilisation toujours plus répandue de l'automobile, s'impose face à la marche à pied et ce, en contradiction avec la problématique énergétique et environnementale de la ville intégrée et durable. Le développement des transports s'accompagne de disparités territoriales et d'inégalités sociales préjudiciables à la dynamique économique urbaine. L'organisation de l'offre de transports urbains performants, en lien avec le développement et la transformation structurelle des territoires, devient dès lors un des enjeux majeurs pour les agglomérations africaines aux nombreux paradoxes, et pour le développement social des populations.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques