Exposé de la religion des druzes: tiré des livres religieux de cette secte, et précédé d'une introduction et de la Vie du khalife Hakem-biamr-Allah, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xxxiii - que toutes les connaissances nécessaires au salut sont du ressort de la raison-, qu'on peut, avant la publication de la loi, et avant comme après la révélation , les acquérir par les seules lumières de la raison , en sorte qu'elles sont d'une obligation nécessaire pour tous les hommes, dans tous les temps et dans tous les lieux.
Page iii - me dissimuler que , si cet ouvrage eût paru après « moi tel qu'il avait été rédigé primitivement, et sans <( que les traductions fussent revues sur les textes « originaux , il aurait laissé beaucoup à désirer. Je «ne veux point dire que, dans l'état où je le livre « aujourd'hui au public , il soit entièrement exempt «de fautes. Dans une matière aussi obscure, et où «les auteurs originaux emploient souvent des ex...
Page xxxiii - Intraduction, parce qu'ils sont propres à prouver combien de sectes nées dans le sein de l'islamisme avant Hakem, avaient préparé la voie au système des Druzes, par les extravagances ou les subtilités dont elles avaient fait profession. Toutes les sectes des Motazales s'accordaient en général, en ce qu'elles niaient en Dieu l'existence des attributs, et qu'elles s'attachaient par-dessus tout à éviter tout ce qui semblait pouvoir nuire au dogme de l'unité de Dieu ; en ce que, pour maintenir...
Page viii - ... une distinction d'attributs d'essence et d'attributs d'action. Ils se bornaient à reconnaître en Dieu des attributs éternels, tels que la science, la puissance, la vie, la volonté, l'ouïe, la vue, la parole, la gloire, la majesté, la libéralité, la bienfaisance, la force, la grandeur. Ils parlaient de tout cela d'une manière uniforme. Ils reconnaissaient aussi en Dieu tout ce que Dieu s'attribue en parlant de lui-même dans le Coran, comme le visage, les mains et autres choses de ce...
Page clxxxiv - Tout ceci arriva en l'année 276. Les daïs choisirent dans chaque village un homme digne de confiance, chez lequel on devait réunir tout ce qui appartenait aux habitants du village, comme bœufs, moutons, bijoux, meubles, etc. Cet économe fournissait des habits à ceux qui étaient nus, et pourvoyait à tous leurs besoins, en sorte qu'il ne se trouvât plus parmi eux ni pauvre, ni indigent. Chacun travaillait avec assiduité et émulation, afin de mériter un rang distingué par l'avantage qu'il...
Page xxxiii - ... opinions énoncées par les sectes précédentes , et notamment celle des kadrites. Les motazales se subdivisent eux-mêmes en plusieurs sectes, divisées sur des points secondaires; mais ils s'accordent tous à ne point reconnaître en Dieu des attributs distincts de son essence, et à éviter, par là, tout ce qui semblait pouvoir nuire au dogme de l'unité de Dieu. Ils accordent à l'homme la liberté sur ses propres actions, et maintiennent la justice de Dieu, en soutenant que l'homme fait,...
Page viii - Dieu, la seule production immédiate de sa toute-puissance ; qu'elle s'est montrée sur la terre à l'époque de chacune des manifestations de la Divinité, et a paru enfin du temps de Hakem sous la figure de Hamza, fils d'Ahmed; que c'est par son ministère que toutes les autres créatures ont été produites; que Hamza seul possède la...
Page cxxv - Tout ce qui a précédé n'a été mis en usage que comme des moyens pour conduire le prosélyte à la connaissance des opinions des philosophes, et à la découverte des choses qui leur sont restées inconnues (en se conformant à la méthode par eux suivie), méthode fondée sur les quatre éléments qui sont, suivant eux, les sources et les principes constituants de toutes les substances, et sur l'étude de ce qui concerne le ciel, les astres, l'âme et l'intelligence, et autres sujets semblables...
Page viii - ... d'eux ; leur rendre à tous l'obéissance et la soumission qui leur sont dues; confesser que toutes les âmes ont été créées par l'Intelligence universelle, que le nombre des hommes est toujours le même, et que les âmes passent...
Page cxliv - Entre tous les peuples, les Mages et les Sabéens sont ceux qui ont le plus de rapports avec nous, et dont la doctrine approche le plus de la nôtre ; mais, faute de la bien connaître, ils y ont introduit quelques erreurs. « Si celui que vous voulez gagner est un Juif, commencez à vous concilier son attention en l'entretenant du Messie, je veux dire du Messie des Juifs, du faux Messie : enseignez-lui que c'est le Mehdi (Mohammed, fils...

Informations bibliographiques