Voyages historiques, littéraires et artistiques en Italie: guide raisonné et complet du voyageur et de l'artiste

Couverture
Société belge de librairie, 1843 - 616 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 14 - Je dirais volontiers à ceux qui ont du goût et qui sont sensibles : « Allez à Vevay, visitez le pays, examinez les sites, promenez-vous sur le lac, et dites si la nature n'a pas fait ce beau pays pour une Julie, pour une Claire, et pour un Saint-Preux, mais ne les y cherchez pas.
Page 14 - Quand l'ardent désir de cette vie heureuse et douce qui me fuit et pour laquelle j'étais né vient enflammer mon imagination, c'est toujours au pays de Vaud, près du lac, dans des campagnes charmantes, qu'elle se fixe.
Page 14 - ... pleurais comme un enfant. Combien de fois, m'arrêtant pour pleurer à mon aise, assis sur une grosse pierre, je me suis amusé à voir tomber mes larmes dans l'eau...
Page 14 - J'allai à Vevay loger à la Clef; et, pendant deux jours que j'y restai sans voir personne, je pris pour cette ville un amour qui m'a suivi dans tous mes voyages, et qui m'ya fait établir enfin les héros de mon roman.
Page 127 - Puits, qui parurent trop rigoureux, n'étaient que la partie la plus élevée du palais ducal, dont la couverture est de plomb, et dans laquelle les détenus faisaient leur temps sans que jamais la santé d'un seul ait été le moins du monde altérée, même après une détention de dix ans* 11 y avait un courant d'air suffisant pour tempérer l'excès du chaud.
Page 15 - Mémoires, où il annonce la (In de son ouvrage : Ce fut, dit-il, le jour ou plutôt la nuit du 27 juin 1787, entre onze heures et minuit, que j'écrivis les dernières lignes de ma dernière page, dans un pavillon de mon jardin.
Page 15 - Mais mon orgueil fut bientôt abaissé, et une humble mélancolie s'empara de moi, à la pensée que je venais de prendre congé de l'ancien et agréable compagnon de ma vie, et que, quelle que fût la durée où parviendrait mon ouvrage , les jours de l'historien seraient désormais bien courts et bien précaires...
Page 39 - Moïse éleva dans le désert , ou du moins comme fait du même métal , et sur lequej les sa vans ont énormément disserté. Le peuple est persuadé qu'il doit siffler à la fin du monde; et le sacristain l'ayant un jour dérangé en l'époussetant , il y eut un mouvement général d'épouvanté , lorsque le reptile menaçant parut tourné du côté de la porte; il fallut aussitôt...
Page 252 - Stones leap'd to form, and rocks began to live ; With sweeter notes each rising Temple rung ; A Raphael painted, and a Vida sung. Immortal Vida : on whose honour'd brow The Poet's bays and Critic's ivy grow : Cremona now shall ever boast thy name, As next in place to Mantua, next in fame...
Page 373 - Addison dit qu'il n'a jamais vu a more bungling trick, un tour plus grossier. Tous ces auteurs pouvaient observer que ces institutions ne nuisent point aux mœurs, qui doivent être le principal objet de la police civile et ecclésiastique; que probablement les imaginations ardentes des climats chauds ont besoin de signes visibles qui les mettent continuellement sous la main de la Divinité...

Informations bibliographiques