Revue savoisienne

Couverture
Louis Revon, Aimé i. e. Cloude Aimé Constantin, François Miquet, Gustave Maillard, Marc Le Roux
1860
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 67 - Volta s'en présente une autre : on peut supposer que le refroidissement étant produit par le yent, c'est aussi la puissance du vent qui entraîne les grêlons horizontalement ou au moins très-obliquement dans l'atmosphère; qu'ils parcourent ainsi quinze ou vingt lieues, et qu'ils n'ont pas besoin d'être suspendus bien longtemps au milieu des nuages très-denses et très-refroidis, pour atteindre le volume énorme qu'ils ont quelquefois. Ainsi, ce serait une même cause qui. déterminerait la...
Page 48 - Mariette écrit d'Egypte qu'il venait de mettre à découvert tout un palais immense en granit, à quelques pas du grand sphinx. Il croit que c'est le palais du fameux Chephrem, qui construisit la grande pyramide.
Page 42 - On admettra aux assemblées générales tous les plus habiles maîtres des arts honnêtes, comme peintres, sculpteurs, artisans, architectes et semblables.
Page 42 - Académie florimontane comptait déjà quarante membres — chiffre fatidique — qui choisissaient dans leur nombre un président et un censeur parmi des gens habiles en tous genres et bien près de l'encyclopédie...
Page 42 - Je chante les travaux, les faits et la valeur Du généreux Ame, qui des monts de Savoye En Orient alla secourir l'empereur, Lorsque le Turc félon issu du sang de Troie Vint ravager l'Europe et s'en faire seigneur, Bouleversant la Grèce, et la mettant en proie.
Page 36 - Rose avec des yeux bleus et toute jeune fille, Passer dans la lumière avec des fleurs au front; Si vous n'avez jamais senti la frénésie De voir la main qu'on veut par d'autres mains choisie, De voir le cœur aimé battre sur d'autres cœurs; Si vous n'avez jamais vu d'un œil de colère La valse impure, au vol lascif et circulaire, Effeuiller en courant les femmes et les fleurs...
Page 67 - ... pour atteindre le volume énorme qu'ils ont quelquefois. Ainsi, ce serait une même cause qui. déterminerait la formation et l'accroissement de» la grêle. Quant à l'électricité qui accompagne toujours ce phénomène, elle serait un effet et non pas une cause : il est impossible que l'accumulation de vapeur qui est nécessaire pour engendrer la grêle puisse se faire sans un grand dégagement d'électricité, puisque tous les nuages qui viennent se condenser au foyer même où se forme la...
Page 64 - ... privilèges, être déférées à une autre Cour; mais il dut céder devant les lettres dejussion que le prince lui fit signifier (1). (1) Archives du Sénat, Édits, bulles, patentes, etc. ,1565-65, fol. 55. CHAPITRE XIX Les Évêques. — Pierre de Lambert. Pierre de Lambert naquit à Chambéry, de Philibert de Lambert, receveur général à la Chambre des Comptes de Savoie et de damoiselle Philippine Lotier. Devenu chanoine de Genève, il fut chassé de cette ville en 1535 avec l'évoque,...
Page 2 - Pré-l'Évèque n'aient été anciennement couverts par les eaux et ne se soient élevés par l'accumulation de leurs sédiments ; le niveau de leur surface, les lits horizontaux de sable et de gravier dont ces terrains sont formés, en sont des témoins irrécusables. On voit de même le long du lac, des plaines exactement horizontales couvertes de graviers et de cailloux roulés qui aboutissent à des collines escarpées, dont la base paraît rongée par les eaux, comme sous Prégny, à Rolle,...
Page 61 - qui fit mourir ce pauvre M. de Vaugelas à force de le tourmenter et de l'obliger à se tenir debout et découvert. » Quand Vaugelas était à Paris, il allait tous les jours à l'hôtel de Rambouillet; il y débitait des nouvelles, « où il n'y avoit aucune apparence, et il croyoit quasi tout ce qu'il entendoit dire.

Informations bibliographiques