Images de page
PDF
ePub

Cochois outil de Cirier.

Cochon, f. m.

Cochonnée, f. f.

Coffré, ée, adj.

Coffrer, v. a. Il est du style familier. f. m.

Cochonner, v. n. Il ne fe dit que Coffret

d'une truie.

Cochonnerie, f. f. Saleté. Cochonnet, fm. Boule à douze faces.

Coco, f. m. Fruit du cocotier. Cocon, ou Coucon, f. m. Coque dans laquelle fe métamorphofe le ver à foie.

Cocotier, f. m. Arbre. Coction, f. f. Il fe dit proprement de la digeftion des viandes dans l'eftomac.

Cocu, f. m. t. de dérifion.
Cocuage , f. m. t. de dérifion.
Cocufier, v. a.

Cocyte, f. m. Nom de Fleuve.
Code, f. m.

Godicillaire, adj. de tout genre.
Codicille, f. m.

Coffretier, f. m. Qui fait ou qui vend des coffres.

Cogmoria, Mouffeline des Indes Orientales.

Cognac, Ville de France dans l'Angoumois. Cognee, f. f.

Cogne-fêtu, on appelle ainfi proverbialement & baffement celui qui fe donné bien de la peine pour ne rien faire. Cogner, v. a.

Cognet, f. m. t. de Fabrique de tabac.

Cogni, Ville de Turquie en Asie. Cognoir, f. m. Outil d'Imprimeur. Cohabitation, f. f.

[ocr errors]

Cohabiter. v. n. Cohérence, f. f.

Codille, f. m. t. du jeu de Qua-Cohéritier, ere, f.

drille.

Cohorte, f. f.

Codonataire, adj. m. & f. t. de Cohue, f. f.

Jurifprudence.

Coëffe, f. f.

Coëffé, ée, adj.
Coëffer, v. a.

Coëffeur, eufe, f. m. & f.
Coëffure, f. f.

Coégal, ale, adj. t. de Théo-
logie.
Coenobiarque, f. m. On peut écrire
Cénobiarque.

Coenobite, f. m. On peut écrire
Cenobite. Sorte de Religieux.
Coenobitique, adj. de tout genre.
On peut écrire Cenobitique.
Coesfeld, Ville de Weftphalie.
Coéternel, elle, adj.,
Co-Evêque, f. m. Évêque avec

un autre.

[ocr errors][merged small]

m. & f.

Coi, coie, adj. Tranquille. Il n'eft
d'ufage qu'en ces phrafes: Se
tenir coi, demeurer coi.
Coignaffe, f. f. Coin fauvage.
Coignaffier, f. m. Arbre.
Coimbre, Ville du Portugal.
Coiment, adv. il eft vieux.
Coin, f. m. Angle.
Coin, f. m. Piece de fer ou de bois.
Coincy, Ville de France dans le
Soiffonnois.

Coing, ou Coin, f. m. Fruit du coignaffier.

Coïon, f. m. Lâche. Il est du ftyle libre & familier. Coïonner, v. a.

Colonnerie, f. f.

Coire, ou Coira, Ville Capitale des Grifons.

Coït, f. m. Accouplement. Coite, f. f. On dit mieux lit de plumes.

Ménage, Nicod, Monet, Baudoin, Fur. Dan. Rich. & Joubert écrivent de la forte: l'Aca démie écrit couette ou coite.

Cokenhaufen, Ville de Suede.
Col, ou Cou, f. m. Acad.

On ne prononce plus le premier
que dans quelques façons de
parler ironiques & peu ufitées,
comme celle-ci du Poëme de
Cartouche.

Lorfque pour certain vol Mon malheureux papa fur pendu par fon col.

L'ufage veut qu'on écrive & qu'on prononce aujourd'hui cou, comme fou pour fol; mais il ne faut pas écrire coû avec un û circonflexe.

[ocr errors]

Colachon f. m. Inftrument de Mufique fort commun en Italie. Colarin, f. m. t. d'Architecture. Colas, f. m. Nom qu'on donne aux Corbeaux nourris dans une maison.

Colberg, Ville dans la Poméra-
nie.
Colchester, Ville d'Angleterre.
Colchide, Royaume d'Afie, re-
nommé par la Toifon d'Or.
Col-d'Agnelle, Paffage de France
en Italie, qui conduit de Guil-
leftre à Château-Dauphin.
le Col-d'Argentiere, Paffage de
France en Italie, entre le Mar-
quifat de Saluces & le Comté
de Nice.
Col-de-Limon, Paffage des Alpes
qui conduit de Sofpelle à Coni.
le Col-de-Tende, Paffage des Al-
pes entre le Piémont & le Comté
de Nice.
Colégataire, f. m. t. de Droit.
Colera-morbus, f. m. Mot em-
prunté du Latin pour fignifier
un épanchement de bile fubit :
on l'appelle autrement Trouffe-
galant.
Colere, f. f.

Coleret, f. m. t. de Marine.
Colérique, adj. de tout genre.
Colifichet, f. m.

Colimaçon, f. m. t. populaire. Colimb, Colimbe ou Colim, f. m. Efpece d'oifeau commun

en France.

Colin-maillard f. m.
Colioure, Ville de France dans le
Rouffillon.

Colique, f. f.

Colifee, f. m. Amphithéatre.
Collabefcence, f. f. Affaiffement.
Collateral, ale, adj.
Collateur, í. m.

Collatif, ive, adj. Il ne fe dit
qu'en matieres beneficiales.
Collation, f. f.
Collationné, ée, adj.
Collationner, v. a.
Colle, f. f.

Colle, Ville de la Tofcane,
Collé, ée, adj.
Collecte, f. f.
Collecteur,

f. m. Collectif, ive, adj. t. de Gram maire.

Collection, f. f.
Collectivement, adv Il n'est en
ufage que dans la Logique.
College, f. m.
Collégial, ale, adj. Il n'eft guere
en ufage qu'au féminin.
Collégien, f. m. t provincial. Éco
lier de College.
Collegue, f. m.
Coller, v. a.

Collerage, f. m. C'est un Droit
fur le vin.
Collerette, f. f.
Collet, f. m.
Colletter, v. a.

Colletin, f. m. Pourpoint fans

[blocks in formation]
[blocks in formation]

Colomiers, Ville de France dans la Brie.

Colon, f. m. Fermier.

Colon, f. m. t. d'Anatomie.

Colonel, f. m.

vient du verbe Latin battere,
qu'on a dit par contraction pour
batuere, & qui fe trouve dans
les Conftitutions de Charlema-
gne. Suétone employe batuere
pour pugnare, dans la Vie de
Caligula, chap. 54. & chap. 32.
Baruere fe trouve auffi dans Plau-
te in Cafina.
Combattu, ue, adj.

Voyez la Remarque du mot
Abat-vent.

Combe, f. m. Mesure de grain
en Angleterre.
Combien, adv. de quantité.
Combinaison, f. f.
Combiné, ée, adj.
Combiner v. á.

Colonelle, f. f. Compagnie Colo-Combleau, t. d'Artillerie.

nelle.

Colonie, f. f.

Comble, .. m.

Comblé, ée, adj.

Combler,
› V. a.

Comblette, f. f. t. de Chaffe.

Colonnade, f. f.

'Colonne, f. f.

Colophane, f.f. Réfine.
Coloquinte, f. f.

Colorant, ante

[ocr errors]

la couleur. Coloré, ée, adj. Colorer, v. a.

[ocr errors]

Combourgeois, f. m. Terme de
Marine.

Combraille, Pays de France dans
la Baffe-Auvergne.

adj. Qui donne Combriere, f. f. t. de Marine.

Colorier v. a. Employer des couleurs dans un tableau.

Coloris, f. m.

Combuger, v. a. t. de Marine.
Combustible, adj. de tout genre.
Combustion, f. f. Ce mot fignific
proprement un grand défordre.
Come, Ville du Milanez.
Comédie, f. f.

Colorifation, f. f. t. de Chymie Comédien, enne, f. m. & f.

& de Peinture.

[blocks in formation]

Comete, f. f.

Comices, f. m. pl.

Comines, petite Ville de Flan-
dre.

Cominge, f. f. Sorte de bombe.
Comingeois Pays de France en
Gafcogne.

[ocr errors]

Cominges Ville de France en
Gafcogne.

Comique, adj. de tout genre.
Comiquement,

adv.

Comite, f. m. Officier de Galere.
Comité, t. pris des Anglois.
vient du Latin comitia.

Comitial, adj. m.
Comitive, adj. f. Il n'eft d'ufage
qu'avec le fubftantif Noblesse.

Comma.

Comma, f. m. t. de Mufique &

de Ponctuation.

MM. de l'Academic dans le Dict. des Arts difent que ce mot vient du Grec qui fignifie feco, je coupe. Or il eft certain que de toutes les ponctuations il n'y en a point de plus forte que les deux points pour couper le fens d'une phrafe. 11 faut donc conclure que les deux points méritent mieux d'être nommés comma , que le point & la virgule qui ont moins de force, & qui, malgré le sentiment de Richelet & de Martin Fertel, font nommés petit qué par tous les Imprimeurs, parce qu'ils fervent effectivement à abréger cette particule Latine, quand elle fignifie &

comme

Commencé, ée, adj.

f. m.

Commencement,
Commencer, v. a.
Commendataire, adj. Abbé com-
mendataire.

Commende, f. f. Abbaye en com-
mende.
Commenditaire, ou Commandi-
taire, f. m. Celui qui a une
Commandite.

Commendite, ou Commandite,
1. f. t. de Négoce.
Commenfal, adj. Ce mot fe dit
proprement de ceux qui man-
gent à même table ; mais il
n'eft guere d'ufage qu'en par-
lant des Officiers de la Maison
du Roi.
Commenfurabilité, f. f. t. de Géo-
métrie.

Commenfurable, adj. de tout gen-
re, t. de Géométrie.
Comment, adv.
Commentaire, f. m.
Commentateur
pour

on en peut juger par ces exemples: Illaq;, hominefq;, Deofq;, & femblables. Que M. Fertel détruife ces raifons &

[ocr errors]

lors je croirai que le point & la virgule fe doivent nommer comma plutôt que petit qué. Commandant, ante, adj. Commande, f. f. Il n'eft d'ufage qu'en cette façon de parler adverbiale: De commande. Commandé, ée, adj. Commandement, 1. m. Commander, v. a.

Commanderie, f. f. Acad.
Commandeur, f. m. Qui a une
Commanderie.

Il y en a qui écrivent ces deux
mots par un e , parce qu'ils
viennent du Latin commendare,
qui fignifie confier. Du Cange
confirme ce fentiment quand il
dit, Commenda eft depofitum. Mais
l'Académie les écrit avec un a,
& cette Orthographe doit être
préférée.
Comme, adv.
Commémoraison, f. f.
Commémoratif, adj.
Commémoration, f. f.

Commençant, f. in.

trice, fm. & f. Commenté, ée, part. paf. & adj. Commenter, v. a.

Commer > v. n. Faire des com-
paraifons. Il eft du ftyle le plus
familier.

Commerçable, adj. de tout genre.
Commerçant, f. m.
Commerce, f. m.
Commercer, v. n.

Commerci, Ville de Lorraine.
Commere, f. f.

Commettant, ante, f. m. & f.
Commettre, v. a. Il fe conjugue

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Commiffionnaire, f. m. Il n'eft
guere d'ufage qu'en matiere de
Négoce.
Commiffure, f. f. t. d'Architec

ture.

Committimus, f. m. t. de Chancellerie.

Committitur, f. m. t. de Formule. Commodat, f. m. t. de Jurisprudence.

Commodataire, f. m. & f.
Commode, f. f. Meuble.
Commode, adj. de tout genre.
Commodement, adv.
Commodité, f. f.

[ocr errors]

V.

Commotion, f. f. t. de Médecine.
Commué, éé, adj.
Commuer a. Il n'eft guere
d'ufage qu'en cette phrafe: Com-
muer la peine.
Commun, une, adj.
Communal, adj. t. de Coutume.
Communaliste, f. m. Membre de

certaine fociété.
Communauté, f. f.
Communaux, f. m. plur.
Commune, f. f.
Communément, adv.
Communiant, ante, adj.
Communicabilité, f. f.
Communicable, adj. de tout genre.
Communicatif, ive, adj. Le mat
eft plus communicatif que le bien.
Cet homme eft communicatif.
Communication, f. f.
Communié, ée, adj.
Communier, y. n.

Communion, f. f.

[ocr errors][merged small]

Compagnon, f. m.
Comparable, adj. de tout genre
Comparaison, f.' f.
Comparant
Pratique.

, ante >

adj. t. de

Comparatif, ive, adj. t. de Grammaire. Comparativement, adv. Comparé, ée, adj. Comparer, v. a. Comparoir, v. n. t. de Palais qui n'est d'usage que dans ces phrafes Etre affigné à comparoir; recevoir une affignation à comparoir. Comparoître, v. n. Compartageant, adj. t. de Palais. On dit plus ordinairement copartageant. Compartiment, f. m. Compartir, v. a.

Compartiteur, f. m. t. de Palais.
Comparution, f. f. t. de Palais.
Compas, f. m.

Compaffé, ée, part. pas. & adj.
Compaffer, v. a.
Compaffion, f. f.
Compatibilité, f. f.

Compatible, adj. de tout genre.
Compatir V. n.
Compatiffant, ante
, part. Il eft
auffi adj.
Compatriote, f. de tout genre.
Compenfation, f. f.
Compenfé, ée, part. paf. & adj.
Compenfer, v. a.
Compérage, f. m.

Compere, f. m.

Compétemment, adv. Il eft de peu
d'ufage.
Compétence, f f.
Compétent › ente

adj. Portion compétente, age competent, Juge compétent. L'Académie écrit compétant. C'eft une faute d'attention,puifqu'elle écrit enfuite compéremment, compétence, & incompétent. Compéter, v. n. t. de Pratique qui n'eft en ufage que dans cette phrafe, Ce qui lui peus compéter.

« PrécédentContinuer »