Images de page
PDF
ePub
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

Affourcher v. a. t. de Marine.
Affouragement, f. m.
Affourager V. a.

Affranchi, ie, f. m. & f.
Affranchir, v. a.
Affranchiffement, f. m.
Affres, f. f. plur. Grande peur.
Affrétement. f. m. t. de Com-
merce de mer.

Affreté, ée, adj.
Affréter, v. a.
Affréteur, f. m.
Affreufement, adv.
Affreux, eufe, adj..
Affriandé, ée, adj.
Affriander, v. a.

Affriolé, ée, part. paf. & adj.
Affrioler, v. a.

Ces deux derniers mots font bas
& populaires.
Affront, f. m.
Affrontailles

f. f. plur.

Affronté, ée, adj.

Affronter, v. a. Tromper.

Affronterie, f. f.

Affronteur, f. m.

Affronteufe, f. f.

Affublement f. m.

[ocr errors]

dot, & généralement de tous les anciens Dictionnaires, doir prévaloir; fur-tout ayant la raifon pour guide lorfqu'ils fuivent l'étymologie des mots, qui ne peut varier.

Afin que, conjonction qui dénote la fin pour laquelle on fait quelque chofe. Ceux qui écrivent affin font très mal. Il y a des phrafes où à fin fe doit écrire en deux mots avec un à grave; mais cela ne fe doit jamais faire quand afin se peut convertir, en Latin par la particule ut.

Afioune, ou Fiume, forte de lin qui vient d'Egypte.

Afilagers, f. m. plur. Officiers qui préfident aux ventes publiques d'Amfterdam.

Africus, f. m. Un des principaux Vents.

Afrique, f. f. Troifiéme partie du Monde.

Aga, f.m. Commandant des Ja-
niffaires en Turquie.
Agacé, ée, adj.

Agace, f. f. Efpece de Pie.
Agacement, f. m.

[blocks in formation]

Agamemnon, f. m. Roi d'Argos. Aganipe, f. f. Fille du fleuve Termeflus.

Affubler, v. a. Ne s'emploie que Aganipedes, ou Aganipides, f. f.

dans le burlefque.

Affut, f. m.

Affûtage, f. m.
Affûté, ée, adj.
Affûter,
› V. a.

Affutiau, f. m. t. bas & populaire. Depuis le mot Affabilité jufqu'ici, Richelet ne veut point de double ff; mais comme ce fentiment ne plaît qu'aux femmes & aux perfonnes qui écrivent ordinairement comme elles parlent, il me femble que l'autorité de l'Académie, de Furetiere, Danet, Joubert, Bou

pl. Nom des Muses. Agapes, f. f. plur. Sorte de feftins que faifoient les Chrétiens dans les Eglifes.

Agapetes, f. f. plur. Vierges en Com

munauté dans la primitive Eglise. Agafte, f. f. Pluie très-abondante. Agate, f. f. Pierre précieufe.

L'Académie, Fur. Rich. & le Dict. des Arts écrivent de la forte. Danet, Joubert, Boudot, &c. écrivent agarhe. Mais comme ce mot vient du Grec que les Latins ont imité en écrivant achates fans h après le ‹ › je ne

vois pas pourquoi on en doit mettre en François.

Agatis, f. m. Dommage caufé par

les bêtes.

,

Agde Ville de France dans le Bas Languedoc.

Âge, f. m. L'â eft long. Autrefois aage. Âgé, âgé, adj.

Age-d'or, f. m. Regne de Saturne, pendant lequel la terre produifoit tout d'elle-même.

Âge-d'argent, f. m. Temps que Saturne paffa en Italie, où il enfeigna l'art de cultiver la terre. Âge-d'airain, f. m. Temps où après le regne de Saturne, le libertinage & l'injuftice commencerent à regner. Age-de-fer, f. m

Nom du temps où l'on commettoit les crimes les plus horribles. Agen, Ville de France, & Capitale de l'Agenois. Agence, f. f. Charge d'Agent. Agencement, f. m.

Agencer, v. a. Du ftyle familier. Agenda, f. m. Mot emprunté du

Latin.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Agiologique, adj. Difcours qui

concerne les Saints.

[ocr errors]

Agiotage f. m. Profit ufuraire
fur des billets.
Agioter., v. a.

Agioteur, f. m. Mot inventé dans
le Commerce d'argent.
Agir, v. n.
Agiffant, ante, adj.
Agitateur, f. m. Sorte d'Officier
en Angleterre.
Agitation, f. f.
Agité, ée, adj.
Agiter, v. a.

Aglayé, f. f. Une des trois Graces.
Agnat, f. m. t. de Droit.
Agnation f. f. t. de Jurifprud.
Agneau, f. m.

Il ne faut pas écrire ni pronon.. cer aneau, comme quelques précieufes ridicules.

> v. a.

Agneler
Il fe dit d'une
brebis qui met bas.
Agnelet, f. m.

Agnelins, f. m. Peaux d'agneaux préparées.

Agnès, f. f. Jeune fille fimple.
Agnus, f. m. Image de pieté.
Agnus-caftus, f. m. Arbrifleau.

Furetiere & Danet écrivent ce
mot fans divifion & par ce
moyen en font deux. Je pré-
fere la maniere d'écrire de jou-
bert.

Agonales, f. f. Fêtes célébrées par les Romains en l'honneur du Dieu Janus. Agone, f. m.

Nom donné au

Sacrificateur qui frappoit la

Victime.

Agonie, f. f.

Agonifant, ante,

Agonifer, v. n.

adj.

L'Academie, Fur. & Joub. écrivent ces mots avec une : Danet & du Cange avec un z, parce qu'ils font tirés du Grec, que les Latins ont imité en écrivant agonizo. V. Pr. let. Z. Agonyclite f. m. & f. Qui ne fléchit jamais le genou. Agraffe, f. f.

[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

s'Agriffer, v. n.

[blocks in formation]

Aguerri, ie, adj.
Aguerrir, v. a.

Je m'aguerris, tu t'aguerris
il s'aguerrit nous nous aguer
riffons, &c. Je m'aguerriffois,
&c. Je me fuis aguerri. Je m'a-
guerris, &c. Nous nous aguer-
rimes, &c. Je m'aguerrirai, &c.
Que je m'aguerriffe, &c. Je m'a-
guerrirois, &c. Aguerris-toi
Aguerriffons-nous.

Aguets, f. m. pl. Il n'a d'ufage que

dans cette phrafe, être aux aguets. Aguyée, furnom donné à Apollon. Agynien, f. m, Qui n'a ni ne veut avoir de femme.

Ah! interjection qui marque les différents mouvements de l'ame. Ahan, fm.

Ahaner, v. n. Souffrir.
Aheuri, ie, adj. Affligé.

Aheurir, v. a. Ces deux mots font hors d'ufage.

Aheurtement, f. m.

s'Aheurter, v. n. paf.

Ah! exclamation de douleur.
Ai, Aïe, interjection de douleur.
Ajax, f.m. Prince Grec, qui fut
au fiege de Troye.

Aide, f. f. Secours.

Lorsque ce mot eft employé
comme adjectif, il eft mafculin
en parlant d'un homme, & fé-
minin en parlant d'une femme
ou d'une Eglife.

Aidé, ée, part. paf. & adj.
Aider, v. a.

Autrefois on écrivoit ayde, ayder,
mais l'usage préfent veut aide
aider, parce qu'il n'y a aucune
raifon qui autorise l'y en ces

mots.

Agriophage, f. m. Qui vit de bê-Aides, f. f. pl. Il étoit autrefois

tes féroces.

Agriotte, f. f. Efpece de cerife fauvage.

Agripaume, f. f. Plante.
Agripper v. a. t. Populaire qui
fignifie prendre avec violence.
Agrippeur, f. m.

m. Impofitions. Aïeul, f. m. aïeule, f. au pl. aïeuls & aïeux, m. aïeules, f. Autrefois on écrivoit ayeuls au masculin pluriel; nos Modernes écrivent ayeux; mais comme l'y en ces mots ne vaut pas l'ï trema,

à cause de la prononciation, M. Restaur dans fa Grammaire Françoise écrit aïeul, & je préfere cette Orthographe. V. Pr. let. & la Remarque du mot ayant. 'Aiglantier, f.m. Efpece d'épine. Aigle, f. de tout genre. r'Aigle, Ville de France en Nor

mandie.

Aiglette, f. f. Petite aigle.
Aiglon, f. m.

Aiglure, f. f. t. de Fauconnerie.
Aigre, adj. Il eft auffi fubftantif
Aigre-de-cedre, f. m. Liqueur.
Aigre-doux, adj.
Aigrefin, f. m.

Aigrelet, ette, adj.

[ocr errors]

adv.

Aigrement
Aigremont-le-Duc, Ville de Fran

ce en Bourgogne.

Aigret, ette,

Aigrette, f. f.

Aigreur, f. f.

adj.

Aigri, ie, adj.

Aigrir v. a. Il est auffi neutre
paffif. Devenir aigre.
Aigris, fm. Pierre précieuse.

Aiguilleter, v. a.
Aiguillier, f. m. Ouvrier qui fait
des aiguilles.

Aiguillon, Ville de France en

Guienne.

Aiguillon, f. m.
Aiguillonné, ée,
Aiguillonner, v. a.
Aiguifé, ée, adj.
Aiguisement, f. in.
Aiguifer, v. a.

adj.

Richelet écrit ces derniers mots avec un é aigu au lieu d'ai. Je ne fais quelle raifon l'a engagé à ne pas fuivre l'ufage établi fur l'étymologie de ces mots. S'il craignoit qu'on ne les prononçât mal, que n'imitoit-il Danet, qui à côté de ces mêmes mots aiguiere, aiguille, &c. enfeigne qu'il faut prononcer éguieeguille, &c.

re>

Aigument, adv. Le Vayer s'eft
fervi de ce mot.
Ail, f. m. Aulx au plur.
Aile, f. f.
Ailé, ée, adj.

Ailette, t. de Cordonnier.
Aillade, f. f. Ragoût d'ail.
Ailleurs, d'ailleurs, adv.,
Aimable, adj.

Aimant, f. m. Pierre.

Pro-Aimanté, ée; adj.

Aimanter, v. a.

[ocr errors]

Aimantin ine, adj. Qui a la vertu de l'aimant.

Aimé, ée, adj.
Aimer, v. a.

Aigu, uë, adj. L'e final du fémi-Aileron, f. m. "nin de cet adjectif doit avoir un trema, pour faire connoître que la prononciation de la derniere fyllabe eft différente de celle du mot Begue, & femblables. Aiguade, f. f. t. de Marine. noncez aigade. Aiguail, f. m. Rofée. Aiguayer, v. a. Aigue-marine, f. f. Pierre précieuse. Aigues-mortes, Ville de France dans le Bas-Languedoc. Aigues-Perfe, Ville de France en Baffe-Auvergne. Aiguiere, f. f. Aiguiérée, f. f. Aiguillade, f. f. Gaules dont fe fervent les Laboureurs & Voituriers pour piquer leurs boeufs. Aiguille, f. f. Aiguillée, f. f.

Aine, f. f. Partie du corps où fe
fait la jonction de la cuiffe &
du ventre.
Ainé, ée, adj.
Aineffe, f. f.

Ains, conjonction adverfative. II

eft vieux.
Ainfi, adv.
Ajourné, ée, adj.
Ajournement, f. m.

Aiguiller, v. a. t. d'Oculifte. Oter Ajourner, v. a.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Air ou Ayr, Ville d'Ecoffe.
Airain, f. m.

Aire, f. f. Superficie plane fur laquelle on marche.

Aire Ville de France dans l'Artois & dans la Gascogne. Airee, f. f.

Airer, v. n. Faire fon nid. Airier, v. a. Ce verbe ne fe dit guere qu'en parlant d'une maifon dont on a chaffé le mauvais air, en y faifant brûler des bois de fenteur.

Ais, f.m. Piéce de bois.
Aifade, ou Aiflade, t. de Marine.
Aifance, f. f.
Aife, fubft.

[ocr errors]

Comme ce mot ne s'emploie ordinairement qu'avec les relatifs mon, ton, fon, notre votre, nos > vos, fes, & leurs qui font de tout genre, on ne fait s'il eft mafculin ou féminin. L'Académie le fait du féminin, & je penfe de même, parce qu'on a dit autrefois à la mal aife. Aife, adj. de tout genre. Aifé, ée, adj.

A l'aife, façon de parler adverb.
Aisement, f. m.
Aifément, adv.

Aiffelier, t. de Menuiferie.
Aiffelle, f. f.

Aiflette, f.f. Inftrument de Tonnelier.

Aiffieu, f. m. Piece de bois ou de fer qui traverse un globe par fon

centre.

Aitiologie, f. f. t. de Médecine. Ajudant, f. m. C'eft l'aide de Camp d'un Officier-Général en Allemagne.

Aius-Locutius, f. m. Dieu de la
Parole.

Ajuftages, f. m. plur.
Ajufte, f. f. t. de Marine.
Ajufté, ée, adj.
Ajuftement, f. ́m.
Ajuster, v. a.
Ajufteur, f. m.
Ajuftoir, f. m.
Ajutage, f. m.

Ajutoire, 1. m. Ces deux derniers mots font finonymes. Aix, Ville de France, & Capitale de la Provence. Aix-la-Chapelle, Ville d'Allemagne. Akoud, f. m. t. de relation. C'est le troifiéme Pontife de Perfe. A la fin, adv.

Alais, f. m. Oifeau de proie, pro

pre pour le vol de la perdrix. Alais, Ville de France dans le Bas-Languedoc.

Alaife, f. f. t. de Menuifier.
Alambic, f. m. C'est ainsi qu'il
faut écrire, & non pas alembic.
Alambiqué, ée, adj.
Alambiquer, v. a.
Alan, f. m. Gros chien propre à
chaffer le fanglier.
Alaque, f. f. t. d'Architecture.
Alaqueca Pierre des Indes qui
arrête le fang.
Alarbes, f. m. Nom des Arabes
établis en Barbarie.
Alarguer, v. n. t. de Marine.
Alarme, f. f.
Alarmé, ée, adj.
Alarmer, v. a.

[ocr errors]

Alaftor, f. m. Un des chevaux de Pluton.

Albanie, partie considérable de la Turquie en Europe.

Albano, Ville d'Italie dans la
Campagne de Rome, & dans le
Royaume de Naples.
Albarazin Ville d'Espagne en
Aragon.

Albâtre, f. m.

Albe, Ville du Duché de Monferrat.

Albe, ou Albette, petit poiffon

de riviere.

[blocks in formation]
« PrécédentContinuer »