Images de page
PDF
ePub

SEIZIEME JOUR DE MAI

s. Jean Nepomucene, Martyr,

s. Simon Stock, Général des Carmes,

s. Ubald, Evêque,

s. Pérégrin, Evêque, Martyr,

335

352

357

362

ss. Abdjefus & Abdas, Evêques, & leurs compagnons »

Martyrs,

363

s. Fale, Abbé,

ibid.

s. Germer, Evêque,

364

s. Honoré, & autres faints Evêques,

365

s. Brendan l'ancien, Abbé,

367

[blocks in formation]

s. Eric, Roi de Suede, Martyr,

381

s. Théodote, Cabaretier, & fept Vierges, fes compagnes,

[blocks in formation]
[blocks in formation]

VINGT-TROISIEME JOUR DE MAI.

ste. Julie, Vierge & Martyre,

3. Didier, Evêque de Langres, Martyr,

469

471

s. Didier, Evêque de Vienne en Dauphiné, Martyr, 472

[blocks in formation]

ste. Marie Magdeleine de Pazzi, Vierge, Carmélite, 485

s. Urbain 1, Pape & Martyr,

s. Adhelm, Evêque,

55. Maxime & Vénérand, Martyrs,

498

499

502

VINGT-SIXIEME JOUR DE MAI.

3. Philippe de Néri, Fondateur de la Congrégation de

l'Oratoire,

507

[blocks in formation]
[blocks in formation]

VIES DES PERES,

DES MARTYRS,

ET DES AUTRES PRINCIPAUX SAINTS.

1. JOUR DE MAI.

SAINT PHILIPPE,

A POTRE.

SAINT Philippe étoit de Bethfaïde en Galilée. Le Sauveur l'appella, & lui dit de le fuivre (1), le lendemain de la vocation de faint Pierre & de S. André (a). L'état du mariage dans lequel il étoit engagé (b), ne l'avoit point empêché

(1) Joan. 1. 43.

qu'étant appellé aux fonctions
fublimes d'un miniftere tout fpi-
rituel, elles devoient avoir la
préférence fur les œuvres cor-
porelles de miféricorde.

(4) Clément d'Alexandrie rap porte comme un fait avéré, que faint Philippe étoit celui qui, ayant été appellé à la fuite de Jefus-Chrift, demanda la (b) Saint Philippe étoit pere permiffion de retourner aupara- de plufieurs filles. Quelquesvant dans fa maison pour enfeve-unes d'entre elles, dit Clément lir fon pere, & auquel le Sau- d'Alexandrie, Strom. l. 3. veur répondit: Suivez-moi, & p., 428, embrafferent l'état du laiffer aux morts le foin d'enfe- mariage. Deux vécurent dans le velir les morts. Jefus-Chrift, par célibat, moururent fort âgées, cette réponse, ne prétendoit & furent enterrées à Hiéraple, pas condamner ceux qui rendent | comme nous l'apprenons de Po aux morts les derniers devoirs; lycrate, cité par Eufebe, Hift. il vouloit feulement faire en- l. 2. c. 31. On lit dans Sozotendre à fon nouveau difciple, mene, L. 7. c. 27. qu'une de Tome IV.

A

MAI I

felon la remarque de faint Chryfoftome, de méMAI 1. diter affiduement la Loi & les Prophetes. Par cette méditation, il s'étoit préparé à reconnoître le Meffie dans la perfonne de Jefus-Chrift. Auffi ne balança-t-il point, après cette précieuse découverte, d'abandonner tout pour s'attacher à lui. Il devint un de fes plus zélés difciples, & il fut le compagnon inféparable de fon miniftere & de fes

travaux.

Philippe n'eut pas plutôt connu le Meffie qu'il s'empreffa de partager le bonheur dont il jouiffoit avec Nathanaël fon ami. Nous avons trouvé, lui dit-il, celui dont il eft parlé dans la Loi de Moife & dans les Ecrits des Prophetes Jefus de Nazareth, fils de Jofeph. Ces paroles ne firent pas d'abord beaucoup d'impreffion fur Nathanaël. II ne croyoit pas que le Meffie attendu pût fortir de Nazareth. Mais Philippe lui dit de le fuivre, & de venir voir par lui-même ce qui en étoit. Il étoit perfuadé qu'il n'auroit pas plutôt vu Jefus, qu'il le reconnoîtroit fur le champ pour le Fils de Dieu. Nathanaël fit ce que fon ami exigeoit de lui. Jefus le voyant approcher, dit: Voilà un vrai Ifraélite, dans lequel il n'y a ni déguifement, ni artifice. Nathanaël, furpris de ce que Jefus l'appelloit par fon nom, lui demanda comment il pouvoit le connoître. Jefus répondit : Je vous ai vu avant que Philippe vous appellat, lorfque vous étiez fous le figuier. Nathanaël, ainfi que

mention d'une autre fille de faint Philippe, que la fainteté éminente de fa vie rendit fort célebre à Éphefe, où elle fut enterrée. Il appelle ces trois fœurs les Lumieres de l'Afic.

ces faintes Vierges reffufcita un | propre bouche. Polycrate fait
mort. Papias, qu'Eufebe cite
dans fon Hiftoire, l. 3. c. 39.
parle auffi de cette réfurrection;
mais il ne dit point qu'elle ait
été opérée par aucune des faintes
Vierges; il dit feulement qu'il
avoit appris le miracle de leur

« PrécédentContinuer »