Essais de Michel de Montaigne

Couverture
Firmin Didot frères, 1854 - 648 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Chatiments Pourquoi ne devraient pas être infligés par celuici 50 et suiv
36
TACITE Son génie et son caractère selon Montaigne proposeraient ou labolition ou lintroduction dune
47
est attendri par un rôle feint quil joue lui
55
Bains Les anciens en usaient tous les jours avant le re lorsque les Goths ravageaient la Grèce
61
Enfants Le mensonge et lopiniâtreté doivent être da Ce quil pensait des richesses 127 Sil naurait pas pré
63
Conseils Ils sont indépendants des événements 421 Curiosité Celle qui doit être inspirée aux jeunes gens
67
Espérance Jusquoù doit nous accompagner 176 1 Femmes jugées incapables dune parfaite amitié
83
XANTHIENS Ne purent etre détournés de courir volon ZÉNOBIE Rare exemple de continence conjugale
93
ASCIIYLUS Sa mort 29 ALEXANDRE tyran de Phères Pourquoi ne voulait
104
BATHORY Étienne roi de Pologne Loué par Montaigne au choix quils font des héritiers de leurs biens ibid
107
Mort En quel sens elle nous acquitte de toutes nos obli doit faire nécessairement 581
114
PLAUTE Mauvais goût de ceux qui légalent à Térence 205 ibid Comment nominés en langue grecque ibid Pou
115
ARCHILÉONIDE mère de Brasidas Pourquoi rejette léloge mes et concubines parées de leurs plus riches joyaux
131
AMÉRICAINS Ce fut leur candeur et leur vertu qui les livra de son style 181
136
sarmaient du temps de Montaigne que sur le point les premières lettres de leur nom
140
Cheval Chevaux destriers pourquoi ainsi nommés
145
ARISTARCHus Ce quil disait pour se jouer de la présomp se servaient à la guerre
148
TAUREA JUBELLIUS Sa mort généreuse 179 que Diogène
154
et de juger du pouvoir et des perfections de Dieu par Dreux bataille de Ses accidents les plus remarqua
159
Rossignols Instruisent leurs petits à chanter 232 233 moitié de sa vie de la gloire acquise en sa jeunesse
165
Singes dune grandeur extraordinaire quAlexandre ren fondé
168
AGÉSilaus Ce quil était davis dapprendre aux enfants ALLEMANDS Quoique ivres sont malaisés à vaincre
170
ARISTIPPE Sa réponse à celui qui lui disait quil devait se jettent dans un bûcher ardent avec leurs femmes
179
Ruses de guerre Condamnées chez les anciens 10 Au Accusé devant le peuple dédaigne fièrement de se jus
183
Ariston Comment il définit la rhétorique 154 Son opi cæur 66 Qui se sont privés des plaisirs de lamour pour
194
BAYARD Sa fermeté sur le point de rendre lesprit 7 Quel position de nos biens
199
Armes Mauvaise coutume de ne les prendre que sur le hardis juges 166 Libéral de dons était avare de récom
202
RUTILIUS Publius 359 faisait manger ses soldats
203
Caton le jeune Comment il tourna en ridicule les plai Inhumanité de César engagé dans une guerre civile
207
MARTIAL Ce que Montaigne pensait de ses épigrammes 206 MÉTELLUS Ses belles paroles sur les difficultés qui doivent
211
Italiens Plaisante raison de leur manque de bravoure perstitieux ibid Sil est vrai quil ait dit quand il
213
SOCRATE Ce que cétait que son Démon 19 Comment il res la plupart des contes quon en fait 539 Il est porté
229
point de privilége particulier audessus des beles 243 rance est recommandée par la religion 246 Ses eflets
231
TÉRÈS roi de Thrace Sa passion pour la guerre 126 TRAPEZONCE cestàdire George de Trébizonde dialec
232
Pcur Étranges effets de cette passion 24 Effets opposés
233
PLUTARQUE Éloge quen fait Montaigne 67 et suiv Ce Poulpe Sorte de poisson qui change de couleur quand il
235
Lettres Si la connaissance des lettres est dune absolue LYCURGUE Pourquoi il défendait aux Lacédémoniens
246
Orgueil Ses funestes effets
251
CRATÈs Sa réponse à celui qui lui demandait jusques à nature de Dieu
261
Politiques Comment ils amusent le peuple dans le temps naturels 274 En recevant des principes sans examen
275
Esprit humain Comment défini 286 Pourquoi est inca lavis de Montaigne 152 Qui ont préféré la conserva
285
POLLIO Voyez ASINIUS POLLIO Procès Il nen est point de si clair auquel les avis ne
299
MASSINISSA roi Sa vigueur jusquà une extrême vieil MÉTROCLÈS A quelle occasion il fut attiré de la secte
300
Diogène le cynique Comment il se moquait des gram
301
Ostorius Avec quelle fermeté il se donna la mort
313
Crédulité Marque de faiblesse 79 Denys Voyez DionysiCS
315
Dionysius le père tyran de Syracuse Sa cruauté au siége ÉDOUARD Ies roi dAngleterre Pourquoi il veut que
327
Psaumes de David Comment et par qui doivent être RENÉ le roi Son portrait présenté à François II
337
Liberté En quoi consiste la véritable 33 MACHIAVEL jugement sur
338
MATECOULOM le sieur de un des frères de Montaigne 338 croyaient dans le dernier lorsque les Espagnols vinrent
361
Vengeance Celle qui nous porte jusquà tuer notre en dinaire 164 Quelle étude convient à la vieillesse
362
Jalousie Action extraordinaire quoccasionne cette passion amène le criminel à découvrir son fait 408 Justice uni
363
Gymnosophistes Se brûlaient volontairement après un Historiens Combien il importe quun historien connaisse
364
CATULLE En quoi supérieur à Martial 205 et suiv CHARILLUS Lacédémonien Sa retenue dans un accès
369
Joie constante Marque de sagesse 70 cédémoniens faisaient à la Divinité 296 Si ce qua
372
CHRÉTIENS Pourquoi ne doivent point autoriser leur
382
Vertu Comment la volupté en est le but et le fruit 27 Platon le défendait aux enfants 172 Restrictions requises
387
Paris Ce que pense Montaigne de cette ville 159 507 393
393
Punitions A quelles fins elles doivent être infligées 479 Repentance des hommes Pleine de corruption pour lordi
396
Jugement Est un outil à tous sujets et se mele partout LAUONTAN vallée de en Gascogne
402
Lais Ce quelle disait des philosophes de son temps 517 Juges Serment que leur faisaient prêter les rois dÉgypte Langage gascon Ce quen jugeait Mont...
411
Lits Comment les femmes sy couchaient chez les Ro pour faire périr son frère
412
POMPÉE Pardonne à toute une ville en considération de quer à sa promesse
414
Dissimulation Inconvénients dont ce vice est accompagné les changer
418
PYRRHON Comment dépeint 255 et suiv Essaya vainement selon Montaigne ibid Du repentir causé uniquement
421
ESTAMPES madame d 210 connaissances leur conviennent ibid Du commerce avec
426
propre aux amitiés communes 634 Quelle était la 515 Raisons qui auraient pu détourner Montaigne
427
CURYSIPPE Combien il aimait à charger ses livres de ci ils avaient été allendris par leur rôle
434
ESTRÉE le sieur d 104 avant quelles y aient donné leur consentement 442
446
Cerfs Altelés à un coche 469 CHIARONDAS Chatiait ceux qui bantaient mauvaise comº
451
PHARAX Empêche dautorité un roi de Lacédémone de cieuse aux stoiques ibid
452
pape 16 çaise
454
XÉNOPHANEs Le seul philosophe théiste qui ait rejeté toule loi naturelle 261 Comment il définissait la nature
456
Loi trèssage concernant les rois trépassés 5 Lois de notre âme 247 De diverses maladies contrefaites et
457
PARMÉNIDES Ce quil prenait pour Dieu 261 Son opi PÉRIANDER tyran de Corinthe Jusquoù il porta lamour
458
et suiv Ils y ont renoncé mal à propos 398 Pourquoi un Celle quon doit garder dans les troubles civils 409
459
Ce quil dit de sa bibliothèque et de sa situation navoir point denfants qui pussent porter son nom 522
462
Étre à soi Combien il importe de savoir être à soi 114 trèsfuneste à son mari 452 Pourquoi en amour
466
PHILIure Sa lettre à Alexandre où il le reprend de ce Place assiégée Si le gouverneur doit en sortir pour pare
471
MÉNANDER Sa réponse au reproche quon lui faisait de ne coutumes meurs et croyances entre le nouveau monde
473
Partues Presque toujours à cheval 146 Description de vrages du Pérou
476
AMESTRIS femme de Xerrès Inhumainement pieuse 264 ANTISTHÈNES Sa réponse à ceux qui lui reprochaient
481
Hasard Pourquoi il peut tant sur nous 168 Il a beau cun est satisfait du lieu de sa naissance 46 Ce
486
Rang Combien le rang nous impose
487
duisait dans ses amours ibid et suiv Croyait que la sions ibid A quel prix il a eu soin déviter les procès
495
LUCRÈCE pocte épicurien Sil peut être comparé à Vir lamitié est ranimée par labsence
508
JULIEN empereur Différentes peines quil infligea à de LANSSAC M de maire de Bordeaux
524
ALBUCILLA Mort de cette Romaine 313 roi de Naples semble prouver le contraire 376 Nest
534
Diversion Consoler par diversion de quelle utilité 429 ment contraires 157 Raisons opposées dun même
541
Expérience Si elle peut terminer lincertitude philoso sont portées naturellement ibid
557
Récompenses Dans une autre vie sur quoi fondées 263 cier chargé de leur parler librement et de leur apprendre
564
Gaulois Ne pouvaient souffrir délre blessés par des flè faut se défier de lhabileté dun homme qui occupe
573
CRÉTois Imprécations quils faisaient contre ceux quils et devraient le porter encore selon Montaigne 152
586
PHILIPPIDES Sage réponse quil fit au roi Lysimachus Place consulaire A table était plus accessible et pour
640
Cimetières Pourquoi ont été placés dans lintérieur des Connaissance des choses A quel usage doit être employée
642
ibid
647
Divorce Si par linterdiction du divorce on a resserré par un moyen fondé sur le même principe ibid
648

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 72 - Ce n'est pas une âme, ce n'est pas un corps qu'on dresse, c'est un homme ; il n'en faut pas faire à deux.
Page 222 - L'Athéisme estant une proposition comme desnaturée et monstrueuse, difficile aussi et malaisée d'establir en l'esprit humain, pour insolent et desreglé qu'il puisse estre; il s'en est veu assez, par vanité et par fierté de concevoir des opinions non vulgaires et reformatrices du monde, en affecter la profession par contenance, qui, s'ils sont assez fols, ne sont pas assez forts pour l'avoir plantée en leur conscience pourtant.
Page 101 - Qu'il luy en restoit cela, que, quand il visitoit les villages qui despendoient de luy, on luy dressoit des sentiers au travers des hayes de leurs bois, par où il peust passer bien à l'ayse. » Tout cela ne va pas trop mal : mais quoy ! ils ne portent point de hault de chausses.
Page 453 - Ce n'est pas une éloquence molle, et seulement sans offense : elle est nerveuse et solide, qui ne plaist pas tant, comme elle remplit et ravit; et ravit le plus les plus forts esprits.
Page 207 - Je veulx des discours qui donnent la première charge dans le plus fort du doubte : les siens languissent autour du pot, ils sont bons pour l'eschole, pour le barreau et pour le sermon, où nous avons loisir de sommeiller, et sommes encores, un quart d'heure aprez, assez à temps pour en retrouver le fil.
Page 76 - Le parler que j'ayme, c'est un parler simple et naïf, tel sur le papier qu'à la bouche ; un parler succulent et nerveux, court et serré, non tant délicat et peigné comme véhément et brusque : Haec demum sapiet dictio, quœ feriet, plustost difficile qu'ennuieux, esloingné d'affectation, desreglé, descousu et hardy ; chaque lopin y face son corps ; non pedantesque, non fratesque, non pleideresque, mais plustost soldatesque...
Page 343 - Je n'ay pas plus faict mon livre que mon livre m'a faict, livre consubstantiel à son autheur, d'une occupation propre, membre de ma vie ; non d'une occupation et fin tierce et estrangere comme tous autres livres.
Page 215 - Quant à moy, en la justice mesme, tout ce qui est au delà de la mort simple me semble pure cruauté...
Page 298 - Que nous dira donc en cette nécessité la philosophie? Que nous suivions les lois de notre pays? c'est-à-dire cette mer flottante des opinions d'un peuple ou d'un prince, qui me peindront la justice d'autant de couleurs et la reformeront en autant de visages qu'il y aura en eux de changements de passion?
Page 497 - ... nous faict beaucoup plus de mal que de bien. Nous nous defraudons de nos propres utilitez pour former les apparences à l'opinion commune. Il ne nous...

Informations bibliographiques