Origine de tous les cultes, ou Religion universelle...

Couverture
Rosier, 1836 - 10 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 41 - Mais on pourrait dire que les inventeurs avaient placé ces symboles, non pas dans le lieu qu'occupait le soleil, mais dans la partie du ciel opposée; de manière que la succession des levers du soir de chaque signe eût réglé le calendrier...
Page 6 - Soleil parvenu dans ce signe commence à rétrogader, et à descendre obliquement. Quant à la chèvre, sa méthode de paître est de monter toujours et de gagner les hauteurs tout en broutant. De même le Soleil, arrivé au Capricorne, commence à quitter le point le plus bas de sa course pour revenir au plus élevé.
Page 342 - Dans le calendrier mral , cette constellation déterminait le temps des semailles, auxquelles elle présidait, et on l'invoquait comme le génie dépositaire de la force germinatrice qui se développe dans le sein de la terre. Ce rapport à la terre et à la végétation obscure qui s'opère alors dans son sein, lui fit donner l'épithète de chtonia on de terreste qui lui était commune avec Pluton : « Genitabilem et « alendo aptum spiritum stoïci de sacris disputando « Dyonisium nommant Cererem...
Page 202 - Minerve, et sa soeur l'était de Diane. Castor et Pollux en devinrent amoureux, et les enlevèrent. Leurs amans prirent les armes pour les délivrer des mains des ravisseurs. Castor tua Lynceus ; Idas, après la mort de son malheureux frère, cherche à lui donner la sépulture. Castor survint et voulut s'y opposer, disant qu'il l'avait terrassé comme il aurait fait d'une timide femme. Idas indigné tira son e'pée et le tua. A...
Page 11 - Abydi. Libra die somnique pares ubi fecerit horas, Et medium luci atque umbris jam dividit orbem; Exercete, viri, tauros ; serite hordea campis 210 Usque sub extremum brumae intractabilis imbrem.
Page 79 - V->:fA:: nice) ; il seroit difficile que des figures jetées au hasard eussent entre elles une liaison aussi intime et .des rapports si marqués avec la moisson égyptienne à cette époque. De même le Verseau et les Poissons indiquèrent la saison du débordement du Nil et de l'inondation de l'Égypte.
Page 32 - Petav., p. 96 . campagnesjaunissantes attendent la faux du moissonneur. On peignit dans les cieux un lion ' , soit comme le symbole de la force que la végétation a déjà acquise, soit parce que la couleur de cet animal est celle des moissons dorées : fulvi leones , flavœ aristœ (r). Il ne s'écoule tout au plus que quatre mois en Egypte entre les semailles et les moissons ; c'est ce qu'attestent Diodore 2 et tous les autres voyageurs.
Page 202 - ... voulut s'y opposer , disant qu'il l'avait terrassé comme il aurait fait d'une timide femme. Idas indigné tira son épée et l'enfonça dans l'aîne de Castor qu'il tua: A peine Pollux en fut instruit qu'il accourut pour venger son frère.
Page 179 - Jupiter métamorphosé en taureau, pour ravir cette princesse, ainsi que celle du bœuf de Cadmus, qui, en se couchant, marqua le lieu où devait être bâtie Thèbes.
Page 228 - Quidquid ubique vides, caelum, mare, nubila, terras, Omnia sunt nostra clausa patentque manu. Me penes est unum vasti custodia mundi, Et jus vertendi cardinis omne meum est.

Informations bibliographiques