Images de page
PDF
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ACQUES , Fitz-James, duc de Berwick, de Léria & de Xerica, Pair d'Angle

terre, grand d'Espagne, chevalier des ordres du roi, de la Jarretiere & de la Toion d'or, fils naturel de Jacques II, roi de la Grande Bretagne, & d'Arabelle Churchill, ayant acquis la seigneurie de Warty prés de Clermont en Beauvoisis, obtint D du roi Louis XIV. des lettres données au mois de May 171o. & registrées au par

lement de Paris le 23. du même mois, portant erection de la seigneurie de Warty en duché-Pairie, sous le nom de Fitz-James, en sa faveur & celle de JACQUES Fitz-Jamés,fils aîné de son second lit, & de leurs descendans mâles en ligne directe. Voyez les pieces qui suivent concernant cette érection , aprés lesquelles on rapportera les descendans de JA C QU E S, duc de Fitz-James , Pair & Marêchal de France.

- - E PIECES CONCERNANT LE DUCHE - PAIRIE

D E FITZ JA MEs

Lettres d'érection de la terre de Warty en duché-Pairie sous le nom de FitzJames, enfaveur de jacques de Fitz-James duc de Berwick maréchal de France.

[ocr errors]

OUIS par la grace de Dieu, roi de France & de Navarre : A tous presens & à

venir , SALUT. Les troubles d'Angleterre ayant obligé le feu roi d'Angleterre Jacques II. de se retirer en France; il fut suivi par notre trés-cher & bien amé cousin Jacques Fitz-James duc de Berwick son fils naturel, chevalier de l'ordre de la Jarretiere, lequel ayant dans ses premieres années donné au siege de Bude en Hongrie , des marques de sa valeur, le roi son pere le fit passer en Irlande, ou aprés avoir donné de nouvelles marques de sa valeur au siege de Londonderi & à la bataille de Boyne, il repassa en France, & servit dans nos armées en qualité de lieutenant general , il s'y distingua en plusieurs occasions & particulierement aux sieges de Mons, Charleroy & Ath, & aux batailles & combats de Leuze, de Stenkerque & de Nervinde .

[ocr errors]

A Nous reconnumes par sa sage conduite ses talens pour la guerre & son inclination à Nous servir, que Nous lui pouvions donner le commandement de nos troupes avec la même confiance que Nous aurions pû faire à nos sujets les plus zelez & les plus experimentez. Il répondit parfaitement à notre attente par les services importans qu'il Nous rendit pendant les campagnees de 17o I. 17o2. & 17o3. Enfin ledit sieur duc de Berwick voulant de son côté Nous donner des témoignages plus particuliers de son attachement, Nous supplia de l'admettre au nombre de nos sujets, ce que Nous fimes par les lettres de naturalité que Nous lui en fimes expedier en 17o3. aprés : quoi il fut par Nous choisi pour le commandement general des troupes que Nous envoyâmes au roi d'Espagne notre petit-fils pour agir contre ses ennemis. Il s'y comB poo ooo taot de prudence & de valeur qu'en une seule campagne il se rendit maître des villes de Salvatierra, Segura & Castelblanco, qu'il soumit à l'obéissance du Roi Catholique. Les années suivantes il eut le commandement de nos troupes en Languedoc, & fut chargé du siege de Nice, dont il se rendit maître en 17o5. de même que de tout le comté de Nice. Les heureux succés qu'il avoit deja eu dans le commandement de nos troupes tant en France qu'en Espagne, Nous obligerent de reconnoître ses services par la dignité de marêchal de Francc, & de lui donner de nouveau le commandement des troupes que Nous avions en Espagne. La prise de la ville de Carthagene & le gain de la fameuse bataille d'Almanza, furent ses premiers exploits aprés avoir été revêtu de cette premiere dignité, & il servit avec le même zele sous notre neveu le duc d Orleans, au siege & à la prise de Lerida. Le roi d'Espagne en reconnoissance de ses signalez services l'honora de l'ordre de la toison d'or, lui fit don des vilC les de Leria & de Xerica au royaume de Valence, en titre de duché avec la grandesse de la premiere classe. Aprés ces expeditions étant toujours disposé à faire tout ce qui pouvoit contribuer à l'avantage de nos armes, il servit en Flandres sous les ordres de notre petit-fils le duc de Bourgogne, & continua depuis avec le même zele dans le commandement en chef de notre armée de Dauphiné, avec laquclle par sa vigilance sa grande experience & ses soins infatigables il rendit inutiles les efforts du duc de Savoye, soutenu & secondé par les princes liguez contre Nous. Et comme aprés avoir admis au nombre de nos sujets un general d'une aussi illustre naissance, rempli de tant de rares qualitez, & lui avoir donné des marques personnelles de notre confiance par la dignité de marêchal de France & le gouvernement de notre province de Limosin, Nous voulons l'attacher encore plus étroitement,à Nous par les plus grandes marD ques d'honneur & de confiance que Nous puissions donner aux princes & à nos sujets de la plus haute naissance & du plus grand merite, & qui en passant à sa posterité laissent aussi à la posterité une marque de l'étroite amitié qui a été entre Nous & le feu roi de la grande Bretagne son pere, Nous avons resolu d'ériger en titre, nom & dignité de duché-Pairie de France, la terre & seigneurie de Warty appartenant audit sieur duc de Berwick, située dans le comté de Clermont, laquelle terre a une étenduë & un revenu suffisant pour pouvoir porter ce titre, joint que notredit cousin le duc de Berwick est dans la resolution d'y unir les autres terres qu'il pourra acquerir ci-après, laquelle grace ledit sieur duc de Berwick acceptant avec toute la reconnoissance que merite un bienfait de cette importance, il Nous a trés-humblement E representé que pouvant donner à son fils aîné & à ses autres enfans des établissemens considerables tant par les biens qui lui appartiennent en Angleterre, que par le duché de Leria & Xerica & la grandesse d'Espagne ; il n'a pas de plus juste disposition à faire du duché-Pairie qu'il Nous plaît ériger, que de le faire passer aprés lui à † ques Fitz-James son second fils, Nous suppliant d'agréer cette disposition, & l'appuyer de notre autorité, même de vouloir bien qu'à l'avenir ladite terre de Warty soit appellée du nom de Fitz-James, ce que Nous avons eu pour agreable. A ces causes & autres considerations à ce Nous mouvans, de notre grace speciale , pleinc puissance & autorité royale, Nous avons crée, érigé & élevé , créons , érigeons & élevons par ces presentes signées de notre main, en titre, nom & dignité de duché & Pairie de France, ladite terre & seigneurie de Warty , circonstances & dépcndances, appartenant à notredit cousin le duc de Berwick, pour avec ce qu'il pourra acquerir dans la suite ne composer qu'une seule & même terre en titre & dignité de duché-Pairie sous le nom de duché de Fitz-James ; à l'effet de † Nous avons commué & changé , commuons & changeons par cesdites presentes le nom de F Warty en celui de Fitz-James, pour par notredit cousin Jacques Fitz-James duc de Berwick marêchal de France, & aprés lui Jacques Fitz-James son second fils & ses descendans mâles , & à leur defaut ses autres fils puînez & leurs descendans mâ-

[ocr errors]

Et à côté, visa, PHELYPPEAUx, pour érection de la terre de Warty cn duchéPairie, sous le nom de Fitz-James. Signé PHELYPPEAUx.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

Registrées en la chambre des comptes , ouy le procureur general du roi, information préalablement faite sur la commodité ou incommodité, tant de ladite érection de duché Pairie que de la commutation du nom de IVarty en celui de Fitz-James, par le lieutenant particulier au bailliage de Clermont en Beauvoisis, en vertu de l' arrest de la chambre en forme de commission du 13. Mars dernier, pour # par ! impetrant , & apres lui par jacques Fitz-James son second fils & ses descendans miles , & à leur défaut par ses autres fls puinez & leurs descendans mâles en ligne directe, nez c, à maistre en loyal mariage, de l'effet & contenu en icelles, à la charge de faire par ledit tmpetrant la foi & hommage au roi pour raison dudit duché & Pairie, & d en fournir i aveu & dénombrement en la chambre dans le temps de la coutume, & d indemniser si fait n'a eté, les seigneurs particuliers & officicrs dont la mouvance & le ressort sont distraits par lesdites lettres , le 22. May 171 I. Signé, NoBLET. Xoz Noz Soz ::

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ACQUES Fitz-James, duc de Berwick, de Fitz-James, ( alias)Warty prés ClerJ mont en Beauvoisis , de Liria & de Xerica au royaume de Valence , Pair de France & d'Angleterre, grand d'Espagne de la premiere clasle , marêchal de France, gouverneur du haut & bas Limosin , commandant en Guyenne, chevalier des ordres du roi, de ceux de la jarretiere & de la toison d'or, fils naturel de JACQUES II. du nom , roi de la grande Bretagne , dont les ancêtres seront rapportez dans l'histoire des souverains de l Europe, chap. des rois d'Angleterre , & d'ARABELLE Churchill, sœur de Jean Churchill, duc de Marleboroug, & fille de Winston Churchill de Wootton-Basset, chevalier de la province de Witltz, clerc de la table verte , & membre de la societé royale, & d'Elizabeth Drack , de la province de Devon. Jacques FitzJames nâquit en 167 I. & obtint l'é1ection de sa terre de Warty en duché-Pairie , sous le nom de Fitz-james, par lettres du mois de May 171o. registrées au parlement de Paris le 23. du même mois, & rapportees ci devant page 162. il en préta serment le 1 I. décembre suivant. Son eloge se trouvera dans la suite de cette hist. chap. des Marêchaux de France.

I. Femme, HONORE'E de Burck , veuve de milord Patrix Sarsfield , comte de Lucan, tué à la bataille de Nerwinde en 169I. & fille de N. de Burck, comte de Clarinkar alias Clenrichard en Irlande, & d'Helene Clancarty, fut mariée le 26. Mars 1695. & mourut à Pezenas en Languedoc le 16. janvier 1698.

IACQUES-FRANCOIS Fitz-james II. du nom, duc de Liria & de Xerica,

ui suit.

II. Femme, ANNE Butkeley, fille de Henry Butkley, & de Sophie Stuart, dame

d'honncur de la reine d'Angleterre, a été mariée le 18. avril 17oo.
Tome V. T 2

1. JAcQUEs Fitz -James , duc de Fitz-James, né le 15. novembre 17o2. gou- A

verneur du haut & bas Limosin, mestre de camp d'un regiment d'infanterie, mourut à Paris le 13. octobre 172 I. sans § Victoire-Felicité de Durfort, fille de jean de Durfort , duc de Duras , & d'Angelique-Victoire de Bournonville qu'il avoit épousée le 1o. Avril 172o. Elle s'est remariée le 23. avril 1727. à Louis-Marie-Augustin d'Aumont de la Rochebaron , duc d'Aumont, Pair de France, premier gentilhomme de la chambre du roy, fils de Louis-AMarie, duc d'Aumont, Pair de France, & de Caterine de Guiscard.

2. FRANçoIs Fitz-James, duc de Fitz-]ames , né le 9. janvier 17o9 a embrassé l'état ecclesiastique, & a été nommé abbé de S. Victor-lés-Paris au mois de may 1728.

3. HENRY Fitz-James, né le 8. Septembre 1711.gouverneur du haut & bas Limosin , colonel du regiment de Berwick Irlandois infanterie.

4. CHARLEs Fitz-James , né le 4. novembre 1712.

5. EDoUARD Fitz-James, né le 17. octobre 1715.

· 6 & 7. N. & N. Fitz-James, morts jeunes.

8. HENRIETTE Fitz-James, neé le 16. septembre 17o5. épousa en fevrier 1723. Jean-Baptiste-Louis de Clermont-d'Amboise, marquis de Renel & de Monglas, comte de Cheverny, baron de Rupt, seigneur de Delain, bailly & gouverneur de Chaumont en Bassigny, mestre de camp du regiment de Santerre infanterie, fils unique & posthume de Louis de Clermont-d'Amboise, marquis de Renel & de Marguerite-Therese Colbert de Croissy.

9. LAuRE Fitz-James.

1o. SoPHIE Fitz-James.

11. EM 1L1E Fitz-James.

12. & 13. N. & N. Fitz-James, mortes jeunes.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

J# Fitz-James II. du nom , duc de Liria & de Xerica, grand d'Espagne

[ocr errors]

gentilhomme de la chambre de Sa Majesté Catholique, colonel du regiment d'infanterie de Limerick , nâquit le 19. octobre 1696. fut fait brigadier des armées du roi d'Espagne au mois de fevrier 1724. puis marêchal de camp, & est en 1728. ambassadeur extraordinaire & plenipotentiaire de ce prince à la cour de Russie.

Femme, CATERINE # Portugal-Colomb, fille de Pierre-Emmanuel Nugno de Portugal-Colomb II. du nom , duc de Veraguas & de la Vega, grand d'Espagne, chevalier de la toison d'or, & de Therese-Marine d'Ayala & de Tolede, fut mariée le 3 I. Decembre 1716. Voyez tome I. de cette hist. page 652.

Plusieurs enfans.

A

[graphic]
« PrécédentContinuer »