Images de page
PDF
[ocr errors][merged small]
[merged small][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors]

collation des presentes a été faite par nous secretaire de monseigneur, en sa chambre des comptes de Nevers, sur un original en parchemin tiré pour cet effet de ladite chambre, à l instant remis dans une layette cottée, privileges de sa chainbre, & ce pour servir & valoir à son excellence ce que de raison. Fait au bureau de ladite chambre des comptes de Nevers le 9. mars 1728. Signé, CHAILLoT.

Lettres portant pouvoir aux officiers de la chambre des comptes de Nevers, de poursuivre

& contraindre diffinitivement les redevables qui auront été condamnez par icelle. #

[merged small][ocr errors][ocr errors]

notre cousin, nous ressentant amplement des bons & grands services par lui faits · à nous & à notre couronne au fait de nos guerres, conserver & augmcnter la gran· deur de sa maison, le tirer & mettre hors d'involution de procés, même de ce qui

[ocr errors]

· cousin être comme ses autres propres , & augmenter la jurisdiction de sadite · chambre des comptes, consideré que mieux & plus facilement les comptes de ses • officiers comptables pourront être rendus en ladite chambre des comptes de Nevers, ·pardevant les gens & auditeurs d'icelle qui sont experimentez au fait des finances, que pardevant nosdits juges ou officiers ordinaires des lieux où lesdites recettes , charges & administrations ont & auront été faites & excercées , qui cn la plupart · n'y sont connoissans ni experts, dont plusieurs pertes & dommages pourroient advenir à notredit coufin, & aussi à sesdits officiers comptables. Pour ces causes & · autres raisonnables considerations à ce nous mouvans , de notre certaine science , Jpropre mouvement, pleine puissance & autorité royale, avons donné & octroyé, donnons & octroyons par ces presentes, à notredit cousin, ses succefleurs & ayans •cause de lui à perpetuité , permission , faculté & puislance d'entretenir en ladite ville de Nevers ladite chambre de ses comptes en tel nombre & titre d'officiers que · bon lui semblera , & qu'il a fait par ci-devant, & illec par ordonnance des gens · desdits comptes faire obéir & comparoir pardevant eux les tresoriers , argentiers, receveurs & tous & chacuns ses autres officiers comptables desdits duchez, comtez, châtellenies , & de ses autres terres & seigneuries , presens & à venir, ou leurs ayans cause, pleiges & cautions, si besoin est, qui ont par ci-devant cu & auront par ci-aprés charges desdites recettes, à quelque titre que ce soit, pour y rendre, clore & affiner leurs comptes , & à ce les contraindre par ajournemens, défauts , contumaces, mulctes & peines pécuniaires, prinse, vente & exploitation de leurs biens, caption & détention de leurs personnes , si métier est, en allouant, rayant ou tenant en souffrance. pour par lesdits gens des comptes ce qu'ils verront être à faire par raison , juger , sentencier & condamner , ainfi que font les gens de notre chambre des comptes à Paris, lesdits tresoriers, receveurs & autres officiers comptables, leurs veuves & heritiers, bien-tenans, leurs pleiges & fidejusseurs, de payer à notre cousin ou à son tresorier & receveur general de ses finances , ce à quoi ils seront trouvez redevables envers lui par leurs états signés de leurs mains , ou par la clôture , affinement , & arrêt de leursdits gens des comptes &, leursdites sentences, jugement & condamnations faire mettre à execution , dument & comme est de coutume faire en notredite chambre des comptes à Paris pour nos propres

deniers & affaires, & avec ce de contraindre lesdits tresoriers , receveurs & autres '

[ocr errors]
[merged small][ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

- - - - " , - - - - : Collation des présentes lettres a été faite à leur original en parchemin sain & entier, étant autresort de la chambre des comptes de Monseigneur à Nevers , par nous notairessécretaires de Mondit/eigneur en sadite chambre le vingo neuviéme avril mitsix cent cinquante quatre. Signé, MICAULT , avec paraphe.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

fut maintenu par arrêt de la chambre établie pour la reformation de la A noblesse de Bretagne le 25. fevrier 1669. Femme MARGuERITE Butault, fille unique de François Butault, seigneur des Briandes, & deJacquemine Couraut, fut mariée par contrat du 28. mars 1658. 4. JERôME Goyon , seigneur de Grandmaison , capitaine d'infanterie, nommé avec ses freres dans l'inventaire du 3. fevrier 161o. 5. RENE Goyon, seigneur de Baugé, épousa N. ... dame de Goedreso. 6. CHRISToPHE Goyon, seigneur du Verger, nommé dans l'inventaire de sa mere. 7. CHARLoTE Goyon, femme de François de la Houssaye, seigneur de Changé. 8. ANNE Goyon, épousa François de Chasteaubriant, seigneur de Tanay. B

9. & 1o. HELENE & FRANçoISE Goyon , nommée dans l'inventaire de leur merc lc 3. fevricr 16 Io.

[ocr errors]

RANCOIS Goyon, seigneur des Rochettes, nommé le premier dans l'in

| L" ventaire qu'Anne de Chaurais sa mere fit faire le 3. fevrier 161o. partagea François Goyon son frere puîné le 6. mai 1648.

[ocr errors]

s^HARLES Goyon, écuïer, seigneur des Rochettes, fut maintenu par arrêt de la chambre établie pour la reformation de la noblesse de Bretagne le 25. fevrier. 1669 avec Christophe Goyon , seigneur de Villepierre son oncle. I. Femme ISABELLE de la Coudre, fille de Pierre de la Coudre, seigneur de la Coudre, & de Jeanne le Veneur, fut mariée par contrat du 2 1. janvier 1647.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
« PrécédentContinuer »