Images de page
PDF

## A C H A P / T R E V.

C H AS TE AUVIL L A IN,
DU CHE-P A I R I E

De Bourbon à la barre racour- B cie de gueules.

HASTEAUVILLAIN, bourg en Champagne, sur la riviere d'Aujon, environ C à trois lieuës de Clairvaux , & à quatre de Bar sur Aube, a donné le nom à une ancienne maison , rapportée tome II. de cette histoire page 338. JEANNE, dame de Chasteauvillain, porta cette seigneurie avec le nom & les armes de Chasteauvillain, dans la maison de Thil, par son mariage avant l'an 1345. avec jean, seigneur de Thil en Auxois & de Marigny en Champagne, connêtable de Bourgogne, dont la posterité sera rapportée dans la suite de cette histoire chapitre des Chambriers de France. ANNE de Chasteauvillain , fille & heritiere de jean VI. du nom , seigneur de Chasteauvillain, & de Marie d'Estouteville, épousa en 1 5o8. MARC de la Baume, comte de Montrevel, dont elle cut Anne, Catherine, & Joachim de la Baume qui obtint du roy Henry II. l'érection de Chasteauvillain en comté, & la permission de joindre au nom de la D Baume celuy de Chasteauvillain. Ce dernier épousa en 1534 feanne de Moy, dont il n'eut qu'une fille , Antoinette de la Baume, comtesse de Chastcauvillain, morte sans enfans le 4. Septembre 1 572. de jean d'Annebault, baron de la Hunaudaye. Catherine de la Baume, l'une des sœurs de Joachim, comte de Chasteauvillain, épousa jacques d'Avaugour seigneur de Courtalain, de Boisruffin, & c dont elle eu jean d Avaugour · comte de Chasteauvillain, aprés la mort d'Antoinette de la Baume sa cousine. NICOLAS de l'Hopital, marquis de Vitry , marêchal de France, ayant acquis le comté de Chasteauvillain, il fut depuis érigé en duché-Pairie , sous le nom de Vitry , en faveur de FRANCOIS-MARIE de l'Hopital, marquis de Vitry, comte de Chasteauvillain son E fils, par lettres du roy Louis XIV. données à Compiegne au mois de Juin 165o. lesquelles n'ont point été enregistrées. Il mourut en 1679. sans posterité masculine, & le comte de Morstein, grand tresorier de Pologne, établi en France, acquit le comté de Chasteauvillain : c'est des heritiers de ce dernier que LOUIS-ALEXANDRE de Bourbon, prince legitimé de France, comte de Toulouse, l'a achetté avec le marquisat d'Arc, dont il obtint l'érection en duché-Pairie sous le nom de Chasteauvillain, pour lui & ses enfans mâles & femelles, par lettres données à Versailles au mois de May 17o3. registrées le 26. Août de la même année. La terre de la Ferté sur Aube fut unie au duché de Chasteauvillain , par lettres du mois d'Avril 1728. registrées au arlement de Paris le 1 I. May suivant , & le roy Louis XV. a donné au mois de j§ la même année des lettres patentes, portant confirmation & interpretation des lettres d'érection du duché & Pairie de Chasteauvillain, elles ont été enregistrées au parlement de Dijon le 3. & à celui de Paris le 13.Août suivant. Les comtes de Chateauvillain, du nom de la Baume - Montrevel & de l'Hopital , seront rapportez dans la suite, chapitre des Marêchaux de France. Voyez tome I. de cette histoire p. 176. & les pieces qui vont être rapportées touchant cette érection.

[graphic]

A PIECES CONCERNANT LE DUCHE'- PAIRIE
DE CHASTEAUVILLAIN ,

Erection des Comté de Chasteauvillain & Marquisat d'Arc en Barrois en Duché & Pairie, en faveur de François-Marie de l'Hôpital, Marquis de Vitry. Ces Lettres n'ont point été enregistrées.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

Données à Versailles au mois de May 17o3. verifiées au Parlement le 29. Août 17o3.

[ocr errors]

A remplis d'eau vive, renfermant plus de cinq cens feux , avec un chasteau au milieu

d'icelle , une église collegiale , servant de paroisse, dans l'enceinte dudit chasteau , dans laquelle il y a douze chanoines & quatre demi prebendiers de la fondation des seigneurs, ainsi que la paroisle de Notre-Dame, qui est dans la même ville, un couvent de Recolets, un de Recolettes , un hôpital & une maladrerie, dans laquelle ville de Chasteauvillain, ainsi que dans tous les villages & fiefs qui composent ledit comté, il y a haute, moyenne & basle justice, & le bailly de Chasteauvillain connoît des appellations des sentences des juges desdits lieux, & celles dudit bailly sont portées au Bailliage de Chaumont, duquel comté de Chasteauvillain relevent plusieurs terres & fiefs, entr'autres Vexaulles, la Tour, la Mothc , de sainte Vertu, la Route, Montrichard, Arvinot, Flé le Chastel, Ormoy sur Aube, Braux, Autreville, Ville sur Arre, Beureville, Eslay, Senailly & autres, & a droit notredit fils d'établir des notaires, non seulement dans l'étendue dudit comté, mais encore dans les terres qui en relevent , il y a un juge gruyer, & plusieurs autres Officiers établis pour la conservation des bois, eaux & forêts dudit comté, dont les appellations sont portées à la table de marbre de notre palais à Paris, suivant les lettres patentes du 16. Janvier 1585. verifiées en notre cour de parlement de Paris le 14. Mars suivant, un droit de scel autentique, quatre foires franches par an, & deux marchez par semaine, les revenus étant de même nature que ceux d'Arc , consistant en plusieurs belles fermes , une forge à fer, six mille arpens de bois ou environ, un parc de neuf cens arpens, il y avoit même autrefois un grenier à sel dans ladite ville de Chasteauvillain , le tout mouvant de Nous , à cause de notre tour de Chaumont , notredit fils ayant encore acquis la terre & seigneurie d'Espillan, avec haute, moyenne & basle justice, relevant de Chasteauvillain , lesquelles terres nous ont cy - devant parû si considerables que Nous les avons érigées par nos lettres du mois de Juin mil six cens cinquante , en titre & dignité de duché & Pairie en faveur du sieur marquis de Vitry, à la charge d extinction de ladite Pairie , au défaut d'hoirs mâles, & comme le cas est arrivé, & que Nous voulons que notredit fils poflede lesdites terres sous le même titre de duché, Nous avons resolu de retablir ledit duché & Pairie en faveur de notredit fils, pour lui donner de nouvelles marques de notre tendresse & de la satisfaction que Nous avons de son zele ardent pour notre service & de son attachement pour notre personne, & des preuves qu'il Nous a données de son courage dans nos armées. A ces causes, & autres considerations à ce Nous mouvans, après Nous être fait representer les anciennes lettres d érection desdites terres d'Arc & de Chasteauvillain, cy-attachées sous le contre-scel de notre Chancellerie, de notre propre mouvement, grace speciale, pleine puissance & autorité royale, Nous avons par ces presentes, signées de notre main , joint, uni , annexé & incorporé, joignons, unissons, annexons & incorporons audit marquisat d' Arc, ladite baronie, paroisle & villa ge de Creancey, la baronie, château & village de Courcelles , la terre, seigneurie & pa

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »