Images de page
PDF
[ocr errors]

consequence de la presente confirmation ou nouvelle étection dudit duché, à défaut

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

A

13

[ocr errors]

Lettres patentes, par lesquelles le roi , à la priere des duc de la Rochefoucaud & de la Rocheguyon pere & fils, permet au duc de la Rocheguyon de donner à Alexandre de la Rochefoucaud, comte de Duretal, son second fils, le duché de la Rocheguyon, pour en jouir & ses descendans mâles, conformement à l'édit du mois de mai 171 1, ces lettres données à Marly au mois de fevrier 1713. registrées au parlement le 4 marssuivant.

OU I S, par la grace de dieu, roi de France & de Navarre, à tous présens

& à venir, salut : Notre trés-cher & bien-amé cousin François de la Rochefoucaud, duc de la Rocheguyon, grand veneur de France, & grand-maître de notre garderobbe, en survivance de notre trés-cher & bien-amé cousin François, duc de la Rochefoucaud, pair de France son pere, nous a trés-humblement remontré qu'il a l'avantage d'avoir dans sa maison deux terres décorées du titre de duché ; sçavoir, celle de la Rochefoucaud, érigée en duché pairie de France dés l'année 1622. dont notredit cousin le duc de la Rochefoucaud, vient de faire, sous notre bon plaisir, sa démission en faveur de notredit cousin le duc de la Rocheguyon, par acte du 18. du présent mois de février, & celle de la Rocheguyon, qui aprés avoir été deux fois honorée du titre de duché pairie par le feu roi, notre trés-honnoré seigneur & pere de glorieuse memoire a été pour la troisiéme fois érigée en titre de duché , en faveur de notredit cousin le duc de la Rocheguyon, & de ses enfans & descendans mâles & femelles à perpetuité par nos lettres patentes du mois de novembre 1679. enregistrées en notre cour de parlement le 27. mars 1681. que

[ocr errors]
[ocr errors]

· Rocheguyon de nouvelles marques, du souvenir que nous conservons des impor

tans & agréables services qu'ils nous ont rendus à l'exemple de leurs ancêtres dans les charges & emplois de guerre où ils nous ont trés-dignement servi, & notre état, · de la satisfaction que nous avons de ceux qu'ils nous rendent journellement prés de notre pcrsonne dans les fonctions de leurs charges, & de l'esperance que les bonnes qualitez & les premiers services de notredit cousin le comte de Duretal nous donne, de le voir un jour marcher sur leurs traces, nous sommes portez d'autant plus volontiers à accorder cette permission à notredit cousin le duc de la Rocheguyon, que le duché & pairie de la Rochefoucaud plus ancien & plus élevé en dignité , doit suffire pour remplir les vœux de son fils aîné & de ses décendans, en cas qu'il · quitte l'état ecclesiastique, & qu'il laisse des enfans capables de lui succeder en cette dignité. A ces causes, & autres grandes considerations à ce nous mouvans, sçavoir faisons, que de notre certaine science, pleine puissance & autorité royale, nous avons permis & permettons par ces présentes, signées de notre main , à notredit cousin le duc de la Rocheguyon, de donner à notredit cousin le comte de Duretal, son fils puîné la terre & duché de la Rocheguyon, ses appartenances, circonstances, & dépendances & annexes pour en jouir par notredit cousin le comte de Duretal, & ses descendans mâles, conformement à notredit édit du mois de mai 171 I. concernant les duchez pairies à la charge par notredit cousin le comte de Duretal , de recompenser son frere aîné & ses autres freres & sœurs , des droits qui lors de l'ouverture de la succession de notredit cousin le duc de la Rocheguyon, se trouveront leur appartenir à cause dc ladite terre de la Rocheguyon, & ce, à raison du denier ving

[ocr errors][ocr errors]

, Registrées , ouy le procureur general du roi , pour jouir par l'impetrant ledit Alexandre de la Rochefoucaud, son fils puiné & ses descendans mâles de leur effet & contenu, & être exécutées selon leurforme & teneur, suivant & conformement à l'arrêt de ce jour.A Paris, en Parlement le 4 mars 1713.signé, DoNGoIs. B

#R522292S2#22#c5 BEAUFORT-MONTMORENCY, - D U c H É

C De Montmorenty chargé en cœur 1 d'un écu aux armes de Luxembourg. D

PRES la mort de FRANCOIS de Vendôme, duc de Beaufort, Pair de France, arrivée en 1669. CHARLES-FRANCOIS-FREDERIC de Montmorency-Luxembourg , Pair de France, acquit la terre & seigneurie de Beaufort, dont il obtint du roy Louis XIV. l'érection en duché pour lui,ses enfans & descendans, tant mâles que femelles, nez & à naître en loyal mariage, à perpetuite & sous le ressort immediat du parlement de Paris, par lettres du mois de may 1688. registrées le 13. juillet de la même année, & par autres lettres données à Versailles au mois de no. vembre 1689. registrées au parlement de Paris le 2. janvier 169o. ce prince ordonna que le duché de Beaufort seroit dorénavant appellé le duché de Montmorency. Voyez les pieces qui suivent concernant cette érection, & tome III. de cette hiiioire, pages E 566 & suiv, est rapportée la genealogie de la maison de Montmorency,

[graphic]

A

P I E C Es CoNCERNANT LE DU CHE DE BEAUFORT-MONTMORENCY.

Contrat d'acquisition du duché de Beaufort.

Du 18. mars 1688.

[ocr errors]

B à Paris en l'hôtel prieural du Temple, en son nom & comme seul & unique he

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »