Images de page
PDF
[merged small][ocr errors]

t

[ocr errors]

sauf en autre chose notre droit & l'autrui en toutes. Donné a Paris au mois de mars 4'an de grace mil six cens cinquante, & de notre regne le septiéme. Signé, LOUIS : & sur le reply, par le roy, la reine regente sa mere presente : signé, LE TELLIER A avec paraphe, & scellé cn cire verte.

[merged small][ocr errors]

Lettres pour transferer les titre & dignitez de duché pairie sur la terre de Montmirel C Du 8 fevrier 1657.

, OUIS , par la grace de Dieu , roy de France & de Navarre, à nos amez & feaux conseillers les gens tenans notre cour de parlement & chambre de nos eomptes à Paris, & tous autres nos officiers qu'il appartiendra, Salut. Ayant par nos lettres patentes du mois de mars 165o. créé & érigé la terre & seigneurie | de N§ en nom titre & dignité de duché & pairie de France, en consideration & faveur de notre trés-cher & bien - amé cousin Louis de la Tremoille de Noirmoustier, pour en jouir par lui, ses hoirs & successeurs mâles en ligne directe, pleinement, paisiblement & perpetuellcment, ainsi qu'il est plus au long contenu cn nos susdites lettres cy-attachées sous le contrescel de notre chancellerie, & pour les causes y portées : Et ayant consideré que la terre & baronie de Montmirel ap- D partenant à notredit cousin , est plus convenable que celle de Noirmoustier , pour porter le titre du duché & pairie. A cette cause nous avons par ces presentes, signées de notre main, transferé & transferons ledit nom, titre & dignité de duché & airie de France octroyés par nosdites lettres à notredit cousin sur sa terre de Noirmoustier en & sur la terre & baronie de Montmirel en Brie & prevôté de Gournay & TMolesnont y annexées , leurs appartenances & dépendances appartenant à notredit cousin de Noirmoustier, voulons & entendons qu'au lieu que par icelles nos lettres du mois de mars 165o. le nom, titre & dignité de duché & pairie de France étoit attribué à la terre & seigneurie de Noirmoustier, il demeure transferé à jamais à celle de Montmirel, le tout aux mêmes clauses, conditions, prérogatives, droits & avantages, pour notredit cousin & ses successeurs mâles en ligne directe, en qualité de duc de Montmirel & pair de France , que nous avons accordé sur ladite terre de Noirmoustier, suivant & conformément à nosdites lettres du mois de mars 165o. Car tel est notre plaisir. Données à Paris le huitiéme jour de fevrier l'an de grace E 1657. & de notre regne le quatorziéme. Signé , LOUIS. Et plus bas par le roy, LE TELLIER. -

Lettres d'érection du marquisat de Royan en duché, enfaveur d'Antoine-François
· de la Tremoille.

Au mois d'avril 17o7.

OUIS, par la grace de Dieu, roy de France & de Navarre , à tous présens

& à venir, Salut. La maison de la Tremoille étant une des plus considerables & des plus distinguées de notre royaume par l'ancienneté de sanoblesse, par les grands personnages qui en sont sortis, par la fidelité & les services qu'ils ont rendus en differens siècles à l'état, les rois nos prédecesseurs leur ont aussi donné dans tous les temps des marques singulieres de distinction en leur confiant le commandement de leurs armées, en les élevant aux plus grandes charges de cet état, & les approchant à eux mêmes par plusieurs alliances; & comme la dignité de duc est la plus éminente que nous puissions communiquer à nos sujets, le roi Charles IX. voulut dés l'annéc 1563. ajouter encore cette marque d'honneur à la maison de la Tremoille dans la personne de Louis de la Tremoille, III. du nom, en lui accordant par ses lettres patentes l'érection du vicomté de Thouars en duché, tant pour lui & pour ses descendans mâles & femelles, que pour ses collateraux ; Louis III. de la Tremoille avoit pour freres, Georges de la Tremoille, marquis de Royan, & Claude de la Tremoille , marquis de Noirmoustier, tous trois enfans de François de la Tremoille, & d'Anne de Laval, fille & heritiere de Guy de Laval XVI. du nom & de Charlote d'Arragon, fille unique & heritiere de Frederic d'Arragon, dernier roy de Naples de cette maison, & d'Anne de Savoye; par ces lettres du roi Charles IX. les marquis de Royan & de Noirmoustier, étoient appellez successivement au duché, au défaut de descendans de Louis de la Tremoille leur frere aîné, mais cette branche s'étant perpetuée par une heureuse suite de ses descendans, nous voulumes en 165o. faire part du meme honneur à notre cousin Louis de la Tremoille, marquis de Noirmoustier , petit-fils de Claude de la Tremoille, marquis de Noirmoustier, frere de Louis III. de la Tremoille, en érigant le marquisat de Noirmoustier en titre de duché & pairie. Par d'autres lettres patentes de l'année mil six cent cinquante-sept nous lui accordâmes la translation de cette dignité sur la baronnie de Montmirel, lesquelles n'ayant point été enregistrées en notre cour de parlement, & par ce moyen notre trés-cher & bien-amé cousin Antoine-François de la Tremoille son fils , n'ayant pû jouir de l'effet de cette grace, nous, desirans lui donner une nouvelle marque du souvenir que nous conservons du merite & de la vertu de ses ancestres, & un témoignage particulier de l'estime que nous faisons de sa personne, de notre consideration particuliere pour dame Marie-Anne de la Tremoille, princesse des Ursins sa sœur, & de la satisfaction des services qu'elle nous rend, & à notre trés-cher frere & petit-fils le roy d'Espagne, en la personne de notre petite-fille la reine d'Espagne, lui avons d'autant plus volontiers accordé le même titre de duché sur la terre de Royan, dont il est présentement proprietaire, que cette terre est un ancien patrimoine de sa maison, decoré depuis grand nombre d'années du titre de marquisat, & capable par sa grande étenduë, par la qualité, aussi-bien que par le nombre des vaslaux qui en relevent & par les droits considerables qui en dépendent de soutenir le titre & dignité de duché. Pour ces causes & autres grandes considerations à ce nous mouvantes, de notre grace speciale, pleine puissance & autorité royale, avons créé, érigé & élevé, & par ces presentes signées de notre main, créons, érigeons & élevons ladite ville & marquisat de Royan en titre & dignité de duché, en faveur de notredit cousin Antoine-François de la Tremoille, ses enfans & descendans mâles à perpetuité , pour en jouir par eux aux titres, honneurs, dignitez, rangs, prérogatives, prééminences & privileges appartenans à ladite qualité, ainsi qu'en jouissent & ont joui d'ancienneté les autres ducs de notre royaume, soit en assemblée de noblesse, faits de guerre ou autres lieux & occasions, avec pouvoir d'établir en ladite ville de Royan, un siege de bailliage ducal, & d'y mettre le nombre d'officiers necessaires & ordinaires dans les siéges, pour exercer la justice dans toute l'étenduë, & sur tous les justiciables dudit duché, telle qu'elle appartient à la dignité de duc, voulons & nous plaît que toutes les causes civiles & criminelles, personnelles, mixtes & réelles, qui concerneront notredit cousin le duc de Royan , & les droits dudit duché, soient traitées & jugées en notre cour de parlement de Paris en premiere instance, & que les causes & procés d'entre les justiciables dudit duché, ressortissent par appel dudit juge en notre cour de parlement de Guyenne; & à cet effet, avons distrait & exempté ladite terre & seigneurie de Royan &

Tome V, P 9

[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]

DU CHEZ-PAIR IES
ET NO N PAIRIES
N o N E N R E G I s T R E z

sont pas enregistrez, ne donnent à ceux en faveur de qui cette érection a

été faite, d autres prérogatives que les honneurs du Louvre & dans les maisons du roy, leur vie durant, & de même à leurs femmes & à leurs veuves ; On a crû devoir joindre ici un article de ces érections non enregistrées, & y inserer en même temps les brevets qui n'ont point été suivis de lettres d'érection. Si les genealogies de ceux en faveur desquels elles ont été accordées sont employées dans les grands officiers de la couronne, on renvoyera à leur article, & l'on ne donnera ici que la genealogie de ceux qui n'y entrent point.

[ocr errors]

Q# OIQUE les Duchez-Pairies & les duchez simples non Pairies qui ne

[ocr errors][ocr errors]

RTUS Gouffier, comte d'Estampes & de Caravas, seigneur de Boisy, d'Oiron , de Maulevrier, de Bourg-Charente & de Villcdieu , chevalier de l'ordre du roy & son chambellan, gouverneur de Dauphiné, grand maître de France, obtint le 25. dccembre 15 14 de François, duc de Valois depuis roy de France I,

[graphic]
[graphic]
[graphic]
« PrécédentContinuer »