Images de page
PDF

A flers impetrant, l'arrêt d'enregistrement d'icelles du 16. Novembre audit an, les lettres d'union de la châtellenie de Milly audit duché du premier jour de Février 17oo. registrées en ladite cour le 5. dudit mois, & la requête presentée par ledit sieur impetrant à fin d'enregistrement desdites lettres : Conclusions du procureur general du roy, ouy le rapport de M. Jean le Nain conseiller : La Cour a arrêté & ordonné que lesdites lettres seront enregistrées au greffe d'icelle, pour jouir par l'impetrant, ses hoirs successeurs & descendans mâles nez & à naître en legitime mariage, de l'effet & contenu en icelles, & être executécs selon leur forme & teneur, à la charge que les fiefs & seigneuries que ledit impetrant pourra acquerir dans la suite pour les réunir audit duché & Pairie, conformément au pouvoir à lui donné par lesdites lettres, ne pouront être censées & reputées faire partie dudit duché & Pairie , qu'au préalable le

B consentement des seigneurs dont lesdits fiefs & seigneuries relevent ne soit rapporté, & l'indemnité à eux payée, comme aussi à la charge, que ledit impetrant ne pourra , jouir du droit de ressort immcdiat en la Cour, pour raison des seigneuries qu'il réunira, qu'après avoir pareillement indemnisé les officiers qu'il appartiendra. Fait en Parlement le 19. Mars 17o9. Collationné. Signé, DoNGo1s.

Extrait des registres de Parlement.

- E U par la cour, les grande chambre & tournelle assemblées ; l'information faite d'office à la requête du procureur general du Roy, aujourd'hui 19. Mars, de l'ordonnance d'icelle par le conseiller à ce commis, des vie, mœurs, conversation, religion catholique, apostolique & romaine, & fidelité au service du roy, valeur & experience au fait des armes de Meslire Louis-François duc de Boufflers , maréchal de France, chevalier des ordres du roy & de la toison d'or, capitaine des gardes du corps du Roy, poursuivant sa reception en qualité & dignité de duc de Boufflers, Pair de France : les lettres patentes du roy, données à Versailles au mois de Decembre 17o8. Signées, L O UIS , Et plus bas, par le Roy, PHE LYPPEAUx. Et scellées du grand sceau de cire verte, obtenuës par ledit sieur duc de Boufflers, par · lequel ledit seigneur roi a créé & érigé le duché de Boufflers, en titre, qualité & dignité de Pairie de France, pour en jouir par lui , ses hoirs & successeurs mâles nez & à D naître en loyal mariage, aux mémes honneurs, droits, dignitez & prééminences, que les autres ducs & Pairs : l'arrêt d'enregistrement d'icelles aussi de ce jourd'hui 19. Mars, & la requête presentée par lcdit sieur duc de Boufflers, à fin d'être reçû en ladite dignité de Pair de France. Conclusions du procureur general du roy : Ouy le rapport de M Jean le Nain conseiller, la matiere mise en déliberation, la cour a atrêté & ordonné que ledit Messire Louis-François de Boufflers sera reçu en la qualité & dignité de duc de Boufflers, Pair de France, en prêtant le serment accoutumé de bien & fidellement servir le roy, l'assister & conseiller en ses très-hautes & importantes affaires, & prenant séance en la cour, y rendre la justice aux pauvres comE me aux riches, garder les ordonnances, tenir les déliberations d'icelles closes & secrettes, & en tout se comporter comme un bon, sage , vertueux & magnanime duc & Pair de France doit faire, & à l'instant mandé a quitté son épée, fait ledit serment, & aïant repris son épée, il a été reçû, & eu rang & séance en la cour. Fait en parlement ce 19. Mars 17o9. Collationné. Signé, DoNGoIs.

· G E N E A L O G I E DE LA MAISON DE BOUFFLER S

[ocr errors]

portoient alors indifferemment les noms de Boufflers, de Morlay & de Campigneulles, Tome V.

fiefs relevans de la terre & seigneurie de Boufflers. On ignore s'il fut pere de A

celui qui suit. I. E# , seigneur de Morlay & de Campigneulles, chevalier , vivoit | en 115o. & fit quelques donations à l'abbaye de S. André aux bois , prés de Montreüil sur mer : il est mentionné avec ses deux fils dans une charte de cette abbaye de l'an 1167. des memoires portent qu'il épousa l'heritiere de Morlay. Il fut perc de I. GUY, seigneur de Morlay, qui suit. 2. EusTAcHE de Morlay , confirma en 1167 les donations qu'Enguerand son pere avoit faites à l'abbaye de S. A# aux bois. UY , seigneur de Morlay & de Campigneulles , chevalier , confirma avec son frere l'an 1 167. les donations de lcur pere à l'abbaye de S. André aux bois, fit partage aux mois de Fevrier 12 12. avec l'abbé & les religieux de S. Vaast d'Arras, des bois & heritages qu'ils possedoient par indivis en la seigneurie de Campigneulles , leur ceda la justice & la garde qu'il pouvoit y avoir , & reconnut être leur homme-lige pour la part , avcc promesse de les aider & secourir, quand il en seroit requis, ce qu'il fit ratifier par sa femme. Femme, MATHILDE , ratifia le partage, que son premier mary fit en 12 12. ( a )Alia,lecos avec les religieux de S. Vaast d'Arras, & étoit remariée à Pierre le Cocq , (a) che

B

[ocr errors]

tenoit en douaire sur la terre de Campigneulles, reconnoissant en avoir été dédom

magée sur les autres terres & heritages # GUILLAUME son fils , qui suit.

I I I. UILLAUME de Morlay, chevalier, seigneur de Boufflers, de Morlay & de - W T Campigneulles, fit quelques dons à l'Abbaye de S. André aux bois de Montreüil, conjointement avec Mathilde sa mere, par un acte du mois de Juillet 1227. Il avoit promis, dés le mois de Juillet 122 1. avec Havide sa femme en presence de ( o ) de Calide- Guy de Chaumont ou de Caumont en Artois, (b) qu'au cas qu'elle prît son douaire 7770:2 te, - - - -

sur la terre de Campigneulles, tenuë en engagement par les religieux de S. Vaast

d'Arras, ils en reprendroient moitié sur la terre de Boufflers, tant que dureroit l'en- D

[ocr errors]

I. Femme, HAVIDE, nommée dans l'acte du mois de Juillet 122 I. où elle est dite E

9# dame de Boufflers. ( d) -
#" I. HENRY , seigneur de Boufflers, qui suit.
II. Femme, JEANNE, suivant un titre de 1241.
On trouve vers ce même temps ADE de Boufflers, qui vendit en 1225. quelques
terres à Quernieu du consentement de Foulques & de Gautier ses enfans.
I V.
ENRY , seigneur de Boufflers , de Morlay & de Campigneulles, chevalier,
prit le surnom de Boufflers, que sa posterité a toujours conservé. Il confirma
a l'abbaye de S. André aux bois tout ce que son pere y avoit donné , reconnut au
mois de Janvier 124o. avoir engagé à celle de S. Vaast d'Arras ce qu'il avoit à Cam-
pigneulles,que toute la justice & les autres droits qu'il y avoit en dépendoient, &
qu'il en étoit homme-lige comme son pere. Son sceau qui est au bas d'un titre du
mois de Mars 1247. est chargé de trois mollettes ou étoiles , legende f Sancti Henrici
(e)cabinet deM. de Boffleres. ( e ) Il est qualifié chevalier, dans un acte du mois de Juillet 1248. par le-
oombault quel il approuva la vente, qu'un de ses vassaux avoit faite, en faveur de l'abbaye de
S. André, & accompagna le roy S. Louis dans son voyage de la terre sainte.
Femme, F LIZABETH de Brimeu , consentit à l'acte de 124o. dont il vient
d'être parlé, & ratifia au mois de Mars 1247. unc vcnte que son mary & Eustache
• de Vailly avoient faite. Son fils fut

[ocr errors]
[ocr errors]

V. UILLAUME II. du nom, seigneur de Boufflers & de Campigneulles, cheIvalier, confirma au mois de juillet 1258. les donations de son pere à l'abbaye de S. André aux bois, & à celle de S. Vaast. Cet acte est scellé d'un sceau semé de croisettes au pied fiché avec trois mollettes à six rais ; de même qu'un titre du dimanche avant la fête de S. André 1262. en faveur de l'abbaye de S. Vaast d'Arras, où on lit pour legende + S. Willaume de Boufflers. Il accompagna Charles de France, comte d'Anjou & de Provence, frere du roy S. Louis, à la conquête des royaumes de Naples & de Sicile en 1266. Se distingua en ces expeditions à la tête des troupes de Picardie qu'il commandoit, & particulierement à la bataille donnée contre Mainfroy , qui disputoit ces deux couronnes, où Collenutio dit que les Picards eurent l'honneur de la victoire remportée prés de Benevent le 26. Fevrier de la même année. Au retour il termina par un accord du mois de Juin 1275. le lendemain de la Trinité, le differend qu'il avoit avec Dreux d'Amiens, sire de Vignacourt, au sujet des prétentions de ce dernier sur la seigneurie & la justice de Boufflers. Il fit une fondation en 1297. avec la dame de Bourncl sa femme à l'abbaye de Bellinghen en Hainault, transferée depuis à celle de Cantinpré. ( a) Femme, SUZANNE de Bournel, fille de N. de Bournel , seigneur de Thiembrune, suivant les antiquitez de la ville d'Amiens par la Morliere page 2 19. Louvet, anciennes remarques de la Noblesse Beauvaisine,p. 169. dit qu'il épousa une fille de Campignculles. PIERRE I. du nom, seigneur de Boufflers, qui suit. - V I. IERRE I. du nom, seigneur de Boufflers, chevalier, est employé dans le compte de l'an 1296. pour les gages dûs aux chevaliers de l'armée, que le roy Philippe le Bel envoya en Guyenne, pour en chasser les Anglois. Son fils fut : V II. LEAUME I. du nom, seigneur de Boufflers, de Campigneulles & de Brailly, chevalier, se signala l'an 13o4. à la défaite des Flamans à la journée de Mons en Puelle, où il conduisoit les troupes de Picardie sous le comte de Boulogne, dans l'armée du roy Philippe le Bel, il fut encore un des seigneurs de Picardie, qui allerent l'an 13 1o. au secours de Robert comte de Flandres , à qui Guillaume comte de Hainaut & de Hollande disputoit le comté de Zelande. Il ratifia le mercredy aprés la S. Martin 1328. une donation qu'un de ses vaslaux avoit faite de quelques heritages mouvans de son fief de Brailly, comparut à S. Riquier le 1 1. Septembre 1337. avec les chevaliers & seigneurs de Picardie destinez pour une expedition ; il est qualifié chevalier, dans une quittance qu'il donna le 22. Decembre 1338. à Nicolas le Gros Tresorier des guerres, de 7o. livr. 1o. s: 6.den. sur ses gages & ceux de 4 écuyers sous Jean de Cayeux, capitaine du roy à Tournay Son sceau est un écu chargé de trois mollettes accompagnées de cinq croix recroisetées au pied fiché & une quintefeuille en pointe (b). il fut employé avec plusieurs écuyers de sa compagnie au siege de la ville de Tournay, sous Raoul de Brienne III. du nom, comte d Eu & de Guines, connêtable de France, depuis le 1. Octobre 1 339. jusqu'au 2 I. Avril 134o. & servoit en Normandie & en Picardie sous Jean de Chastillon, sire de Dampierre, au mois de Septembrc 1352. Belleforêt lui donne le titre de vaillant chevalier. Femme, N. 1. JEAN, seigneur de Boufflers, qui suit. 2. GUILLAUME de Boufflers, seigneur de Campigneulles, pere de Marie de Boufflers, femme de Guillaume, seigneur de Blequin, chevalier, laquelle transigea le

( a ) Titres de cette abbaye.

( b ) Cabinet deM. de Clairembault. ,

[graphic]

3. ENGUERRAND de Boufflers, est nommé dans la transaction de 1372. Il fut ma-
rié, mais on ignore le nom de sa femme , & Michel de Fauquemberg tuteur
des enfans qu'il laifla, obtint le 7. Juillet 14 19. une sentence du juge de Mon-
treüil, pour l'execution du testament de Guillaume de Blequin, duquel ils étoient
heritiers, à cause de Marie de Boufflers leur cousine.
4. ANNE de Bouffiers, mariée à Antoine de Bournonville.
. V I I I.

[ocr errors][ocr errors]

fait une honorable mention de lui parmi les seigneurs qui attaquerent l'arriere-garde des Anglois en 1 36o. lorsqu'ils se retirerent de devant Paris. 1. ALEAUME II. du nom , seigneur de Boufflers, qui suit. 2. ENGUERRAND de Boufflers, écuyer, servoit sous Philippe comte d'Artois, pafla en revûë à Lille en Flandres en 1 386. & 14o9. il y est qualifié Monsieur Enguerrand de Boufflers chevalier, accompagné de deux chevaliers-bacheliers , de dix écuyers & de douze archers. Son frere lui fit partage en 1391. & 1399. On lui donne pour femme Marie de Vrechocq, & pour fils. JEAN de Boufflers, seigneur de Preux aux bois mentionné dans un titre de 1491. où il est dit qu'il avoit un fief de la succession de feu Enguerrand son pere, situé à Noyelle en Cauchie,l'éloignement des tems pourroit faire douter de ces deguez. Femme, JEANNE de sainte Aragonde, dite de Neuville, fille de Hugues & de jeanne d'Ostrel, fut mere entr'autres enfans de Peronne de Boufflers, femme de Nicolas du Bus, écuyer seigneur du Bus, de Vailly, de Saucourt, &c. fils de jean duBus, chevalier, & de feanne Poilly , heritiere de Saucourt. Peronne de Bouffl ers fut mariée par contrat du 1. Octobre 153 1. 3. GILLETTE de Boufflers, mariée à Andrieu de Cambron , seigneur d'Argonne, écuyer, transigea le 12.Janvier 1372. avec Marie de Boufflers sa cousine germaine, pour la terre de Campigneulles. Elle vivoit l'an 1378. avec son mari, lequel donna uittance de cent fiorins à Aleaume de Boufflers son beau-frere, pour partie de la dot de sa femme. 4. MARIE de Boufflers, mariée en 1386. à Matthieu de Thibeauville. I X. LEAUME II. du nom, seigneur de Boufflers, chevalier, transigea le 16. Janvier À 1 378. avecAndrieu de Cambron son beau-frere;rendit aveu de sa terre de Boufflers le 15.Octobre 138o.Jean de Montcavrel chevalier,donna le 23. Mars 1389.quittance de 1ooo. liv. sur 4ooo. liv. dues de reste de 5ooo. liv. à lui & autres sommes ordonnées ar lettres du roi du 29. May précedent, pour aider à payer la finance de 15ooo. liv. en laquelle lui le sire de Boufflers, Enguerrand de Boufflers son frere, Guillaume de Brimeu & autres gentilshommes jusqu'au nombre de vingt-quatre avoient été rançonnez par Pierre de Cronnebert chevalier, au voyage dernierement fait par le roi au pais d'Allemagne Il se trouva à Amiens avec plusieurs écuyers & archers de sa compagnie pour - servir dans l'entreprise qu'on meditoit de faire sur l'Angleterre, fut fait prisonnier à la - bataille d'Azincourt en 1415. & conduit en Angleterre, d'où il ne revint qu'après avoir - païé 5ooo.liv. de rançon. - · Femme, CATERINE de Bernieulles, fille de Robert seigneur de Bernieulles & de Jeanne de Fosseux. - I. DAv 1 D seigneur de Boufflers , est qualifié écuyer dans une quittance qu'il donna le I. Decembre 141 6. à Colart de Beaurain , receveur des aides : il paroît encore des croix & des mollettes fur le sceau, quoique rompu : il est nommé entre les principaux seigneurs qui avoient charge de † dans l'armée du duc de Bourgogne, lorsqu'il prit en 1417. les villes de Beaumont & de Pontoise, & qu'il vint mettre le siege devant Paris, il mourut sans avoir été marié. (a) 2. PIERRE II. du nom, seigneur de Boufflers qui suit. 3. NICAISE de Boufflers, seigneur de Beaussart &c. dont la posterité sera rapportée ciaprès. S. IV. 4. BEATRIx de Boufflers épousa 1°.jean Bregier, chevalier, seigneur de Vironceaux en Ponthieu , 2°. Baudouin de Sains, chevalier, avec lequel elle vivoit en 1428. & dont elle étoit veuve en 1436. 3°. au mois d'Octobre 1437. Robert de Mailly,

[ocr errors]
[ocr errors]

13. Janvier 1372. avec Gillete de Boufflers sa cousine , touchant la terre de A Campigneulles, † I. leur ayeul avoit donnée en partage à son second fils. .

& de Marguerite de Longueval, dont elle fut la seconde femme. Elle mourut sans enfans après avoir donné le 27. Février 1438.sa terre de Vironceaux à l'abbaye de saint Sauve de Montreüil. - X. IERRE II. du nom , seigneur de Boufflers, chevalier, étoit dans la compagnie de Raoul de Flandres, chevalier banneret, qui fit montre à Montreuil lc I. Mars 141o. fut l'un des ambassadeurs, que Philippe le Bon duc de Bourgogne envoya au roi Charles VII. pour le traité de paix, qui fut conclu à Arras l'an 1435. Il accompagna en 1443. le damoiseau de Commercy, les seigneurs de Chastillon, de Gaucourt & d'Aplaincourt qui menerent mille bons combattans au dauphin depuis roi Louis XI. & le servirent utilement à faire lever aux Anglois le siege de Dieppe le 14 Août de la même année. En 1449. les seigneurs de Mouy, de Ponches & de Bernieules & lui, prirent par escalade la ville de Gerberoy sur les Anglois. L'année suivante il accompagna le même dauphin à la conquête de Normandie:se trouva avec lui à la prise de Falaise & à plusieurs autres expeditions; & cette guerre étant finie, il servit le duc de Bourgogne contre les Gantois l'an 1453. avec Nicaise de Boufflers son frere. Il avoit fait son testament le 1o. Decembre 1444 par lequel il ordonna sa sepulture dans l'église de saint Manguille, patron du lieu de Monstrelet. Femme,lSABELLE de Neuville dame de Noillette & de Noyelles, fille de jean de Neuville, chevalier seigneur de Martringhem,& d'Isabelle de Mailly Mammetz,fut mariée par contrat du 24. ]anvier 1435. Antoine de Neuville son frere lui donna quarante livres de rente pour sa dot : elle se remaria à Robert de Pecquigny, chevalier seigneur de Cagny en Beauvoisis, & du tiers de la châtellenie de Milly, qu'il donna à sa femme & dont elle fit hommage le 21. Février 1486, à Pierre de Bourbon comte de Clermont. 1. JACQUES seigneur de Boufflers, qui suit. 2. JFAN de Boufflers, seigneur de la terre Noillette, outre laquelle il eut en partage 5o. liv. de rente , fut bleslé en 1476. à la bataille de Nancy, combattant près du duc de Bourgogne, & mourut l'année suivante de ses blessures à Cagny. Il avoit fait son testament dès l'an 1474. 3.CoLART de Boufflers, eut en partage la terre de Sailly , & fut favori du duc de Bourgogne, auprès duquel il fut tué à la bataille de Nancy le 5. Janvier que l'on comptoit encore 1476. 4. RoBERT de Boufflers, abbé de Forestmontier auprès de Ruë. 5. RENAUD de Boufflers, chevalier de Rhodes, commandeur de Fieffes près Dourlens, en 1482. 6. BERTRAND de Boufflers, nommé dans le testament de son pere, lequel lui legua 45o. liv. mourut sans posterité.

Enfans naturels de Pierre de Boufflers II. du nom.

1.Bastien, bâtard de Boufflers, à quison pere legua so. liv. vivoit en 1499 & futpere de Jeanne de Boufflers, à laquelle Jacques,seigneur de Boufflers legua 8. liv par le testament qu'il fit la méme année. 2. & 3. Jeannette & Gilette bâtardes de Boufflers, ausquelles leurpere legua 4o. liv.par son testament. X I. ACQUES seigneur de Boufflers, de Cagny, de Milly & d'Urocourt , chevalier, fut donné en 1465. par le roi Louis XI. à Charles comte de Charolois, depuis uc de Bourgogne , comme un vaillant capitaine , dont il pouvoit se servir dans toutes ses entreprises, après la mort de ce prince tué à la bataille de Nancy , le roi ayant voulu faire prêter le sermcnt de fidelité aux seigneurs de Picardie & de Ponthieu, qui avoient suivi ce duc, le seigneur de Boufflers refusa de renouveller le sien , soutenant qu'il ne l'avoit point violé, puisqu'il n'avoit servi le duc de Bourgogne, que par l'ordre & du commandement exprès du roy, qui agréa cette reponse. Ilacquit bientôt après beaucoup de gloire à lajournée de Guinegâte au mois d'Août 1479. L'abbé & les religieux de Valoires lui donnerent le dénombrement du fief de Ponches le 15.Novembre 1454. Il est qualifié noble, puissant & très-redouté seigneur, dans un acte qui est en original au tresor des chartres de la sainte Chapelle de Paris, de l'an 1495. & fit son testament le 17. Février 1499. par lequel il ordonna sa sepulture dans l'église de S. Lucien de Beauvais. Femme, PERRONE de Ponches, fille & heritiere de Pierre seigneur de Ponches & de Lizecourt, chevalier , l'un des Pairs du comté de Ponthieu , chambellan du roy & de Catherine de la Haye-Bournan. Tome V. X

« PrécédentContinuer »