Images de page
PDF
ePub
[graphic][merged small]

Peinture anonyme. Veste brune, à revers blancs rayés de rouge, cravate de dentelle

blanche, chevelure poudrée. Musée Carnavalet, P. 732.

[blocks in formation]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][merged small][merged small][merged small]

4.i124

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation riservés pour tous pays. Copyright par Librairie Hachette 1920.

LIVRE PREMIER

LA CONVENTION GIRONDINE

CHAPITRE PREMIER

LES DÉBUTS DE LA CONVENTION

1. LES PREMIÈRES SÉANCES DE LA CONVENTION. II. COMPOSITION DE L'ASSEMBLÉE. III. LA POLITIQUE A PARIS.

IV. L'OFFENSIVE GIRONDINE. - V. LE PROCÈS DU ROI.

LES PREMIÈRES SÉANCES DE LA CONVEN

I. TION 1

OUVERTURE

U moment même où la victorieuse canonnade de Valmy prenait

fin - le jeudi 20 septembre 1792, vers cinq heures et demie du soir, les députés à la Convention nationale présents à Paris se

AY

DE LA

CONVENTION

1. BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE DE LA CONVENTION. On trouvera dans P. Caron, Manuel pratique pour l'élude de la Révolution française (avec lettre-préface d'Aulard), 1912, toutes les indications nécessaires sur les manuscrits et les imprimés relatifs à l'histoire intérieure de la France sous la Convention. SOURCES MANUSCRITES ET DOCUMENTS D'ARCHIVES. Deux manuels pratiques : Ch. Schmidt, Les sources de l'histoire de France depuis 1789 aux Archives nationales (avec lettre-préface d'Aulard), 1907, et L. Le Grand, Les sources de l'histoire religieuse de la Révolution aux Archives nationales, 1913. Deux catalogues généraux, p. p. le ministère de l'Instruction publique : l'État sommaire par séries des documents conservés aux Archives nationales, 1891, in-4° et l'Etal général, par fonds, des Archives départementales, ancien régime et période révolutionnaire, 1903, in-4°. L'État sommaire de 18gi sera repris et complété en 2 vol. dont le jer fasc. a paru en 1919; voir aussi A. Tuetey, Les papiers des assemblées de la Révolution aux Archives nationales. Inventaire de la Série C ip. p. la Soc. de l'Hist. de la Révol.), 1908; l'Etal général de 1903 est remplacé en parlie par l'Etat sommaire des papiers de la période révolutionnaire conservés dans les archives déparlementales, Série L (administration locale, avec les tribunaux révolutionnaires, les clubs et comités), 1907-8, 2 vol. in-4". Des inventaires ou catalogues particuliers, on ne retiendra ici que le Répertoire général des sources mss. de l'histoire de Paris pendant la Révolution, par A. Tuetey, t. VIII à XI (Convention), dans la série in-4° des publications de la Ville de Paris relatives à la Révolution française, 4 vol., 1908-10-12-14. Voir aussi les M8s. relatifs à l'histoire de la Révolution et de l'Empire dans les bibliothèques publiques des départements (p. p. la Soc. de l'Hist. de la Révol.), 1903. IMPRIMÉS. Bibliographies rétrospectives : le Catalogue de l'histoire de France à la Bibliothèque nationale, et P. Caron, Bibliographie des travaux publiés de 1866 à 1897 sur l'histoire de la France depuis 1789 (p. p. la Soc. d'hist. moderne), 1912. Bibliographies courantes : le Catalogue de la librairie française, par Lorenz et continuateurs, et le Répertoire méthodique de l'histoire moderne et

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

réunissaient pour la première fois aux Tuileries. Après avoir procédé à la vérification de leurs pouvoirs, ils nommérent leur bureau. Le

président fut Pelion, et ce choix semble marquer un désir d'union entre Paris et la province : le beau, naïf et vaniteux Jérôme Petion

était maire de Paris au 10 aout, et très populaire alors, mais il avait été élu député à Chartres, où il était né et d'où il avait déjà élé envoyé aux États Généraux. La séance, qui n'avait pas été publique, fut levée à une heure du matin. Le 21, vers midi, la Législative délibérait au lieu ordinaire de ses séances, dans la Salle du Manège, quand douze commissaires, envoyés par la Convention réunie de nouveau aux Tuileries, viennent l'informer que l'Assemblée nouvelle est constituée et va venir prendre possession de la salle. Aussitôt le président, François de Neufchâteau, déclare que la Législative cesse ses fonctions; il se lève el, suivi de ses collègues, il se rend aux Tuileries et présente aux représentants de la nation l'hommage de son respect et de sa confiance. Puis les Conventionnels, escortés des Législateurs, quillèrent les Tuileries pour le Manège, où ils entrèrent processionnellement. La trans

conlemporaine de la France. par Brière, Caron et collaborateurs, de 1898 à 1912 (sauf les années 1907-09 en préparation), 10 vol. ou fasc., 1899-1914. En outre, la Bibliographie de l'histoire de Paris pendant la Révolution, par M. Tourneux (Publications de la Ville de Paris relatives à la Révolution française, série in-4), 5 vol., 1890-1913. Voir aussi les Eludes relalives à l'histoire économique de la Révolution, par P. Boissonnade (p. p. la Revue de syn. thèse historique), 1906. HISTOIRES GÉNÉRALES DE LA CONVENTION. Il n'existe pas d'his. toire récente de la Convention : Vasselin, Mémorial révolutionnaire ou la Convention, 4 vol. in-12, 1797 ; Lacrelelle, La Convention, 2 vol. in-12, 1803 (repris dans l'Histoire de la Révolution du même, 8 vol., 1821-27); L. Gallois, 8 vol., 1837-48, de Barante, 6 vol., 1831-3). Parmi les histoires générales de la Révolution, antérieures à Michelet, el auxquelles sont défaut les recherches d'archives ou l'étude critique des textes, on ne rappellera ici que les plus importantes de celles qui existent sur la période Conventionnelle : les « Deux Amis de la Liberté » (t. IX à XIII, rédigés principalement par Lombard de Langres, 1797-8), Beaulieu (1801-03), Toulongeon (t. III à V, 1802-06), Dulaure (t. Il à IV, 1823-4, Thiers (10 vol., 1823-27), Mignet (2 vol., 1824). Montgaillard (9 vol., 1826), Tissot (t. IV à VI, 1834-33). Les historiens de la génération suivante se ciassent encore en partisans el adversaires de la Révolution, mais ajoutent tous des éléments nouveaux à la connaissance des faits : Michelet (7 vol., 1847-53, t. IV à VII, jusqu'au 9 thermidor), L. Blanc (12 vol., 1847-62. t. VII à XII, jusqu'au Directoire), Villiaux (4 vol., 1830). Mortimer-Ternaumé, Histoire de la Terreur (8 vol., 1864-69. t. IV Å VII jusqu'au 2 juin et t. VIII, 1881, posthume, sur le gouvernement révolutionnaire : antirévolutionnaire, très documenté); Taine, Les origines de la France conlemporaine, la Révolulion, 3 vol., 1878-85 (antirévolutionnaire, plus doctrinal qu'historique, documentation plus abondante que sure), Aulard, Histoire polilique de la Révolulion française, 1901 (essentiel pour l'histoire des partis et des formes gouvernementales), Jaurès, dans l'Histoire socialiste : la Convention, 2 vol, d'une seule pagination, s. d., 1903 (pour l'enchainement des idées et les origines socialistes). Résumés dans l'Histoire générale p. p. Lavisse et Rambaud, t. VIII (1896) el Madelin (1911). – En allemand, il n'a pas été écrit d'histoire de France à l'époque révolutionnaire et Conventionnelle depuis Wachsmuth en 1842 (dans la collection leeren et Ukert). Les ouvrages de Heusser (4 vol., 1859-60). Oncken (2 vol., 1884-1886) et Heigel (2 vol., 1895-1911) encadrent l'histoire de France dans l'histoire d'Allemagne. - En anglais, après Carlyle (3 vol., 1837), il convient de citer Stephens, A History of the french Revolution (2 vol., 1883-91, jusqu'en 1793) et European History, 1789-1815 (1900); voir aussi le t. VIII de The Cambridge Modern History (1904). – En italien, Tivaroni, Storia crilica della Rivoluzione francese, 2 vol., 1888. Sur Tétablissement de la République, articles de Bord (Rev. Révol., 1833-34, l. I-IV) el d'Aulard (Révol. franç., 1892, t. XXII, ou Éludes el leçons, l. d, 1993,

« PrécédentContinuer »