Recherches pratiques et expérimentales sur l'agronomie

Couverture
Baillière, 1863 - 252 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 40 - Il n'esiste aucune relation entre le poids apparent des diverses espèces de blés examinés et leur richesse en matière azotée. La proportion de gluten paraît généralement augmenter avec la densité des blés. Les blés durs et glacés présentent les plus fortes densités et contiennent aussi plus de gluten que les blés tendres. Les blés examinés ont donné...
Page 39 - ... peut correspondre à une densité au-dessous de la moyenne. Les plus grandes variations que subit le poids apparent des blés doivent être attribuées, presque exclusivement, à la forme même du grain : ainsi le blé le plus lourd présentera une forme ovoïde ou globulaire homogène, ce qui permet aux grains de se placer plus également et en plus grande quantité dans la mesure. La proportion d'eau dans les blés examinés varie entre 12...
Page 40 - ... de viande de bœuf. Dans les conditions qui servent aujourd'hui de bases aux transactions commerciales, le producteur n'a aucun intérêt à livrer au consommateur des blés riches en matières azotées; ces variétés de blés, ordinairement durs et glacés, appauvrissent notablement le sol, et sont presque toujours dépréciées sur les marchés, parce qu'elles fournissent une farine un peu moins blanche que les blés blancs à écorce tendre. L'analyse des blés récoltés à différents états...
Page 3 - Le lait d'une même traite, après un sevrage de neuf heures, a été recueilli en trois parties séparées. L'analyse de ces trois parties a donné : 100,00 100,00 100,00 J'ai multiplié les analyses pour arriver à une connaissance plus complète d'un phénomène physiologique aussi singulier. Les expériences ont porté sur le lait de deux vaches nourries à la prairie pendant la journée, et rentrées à l'étable pendant la nuit, sans y recevoir de nourriture Dans la capsule même où devait...
Page 9 - Si la disposition de la mamelle chez la vache permet de supposer que la matière grasse surnage peu à peu et s'échappe la dernière au dehors, il paraît difficile d'admettre la même interprétation en ce qui concerne la femme. Cette particularité mériterait peut-être d'attirer l'attention des physiologistes. Il n'était pas sans intérêt de constater le degré de fidélité que l'on devait attribuer au lactoscope de M. Donné , en rapprochant les résultats qu'il fournit de ceux de l'analyse.
Page 5 - Il faut remarquer cependant que cette disposition n'est pas absolue, et que la différence ne s'observe que quand le lait a séjourné plus de quatre heures dans son réservoir naturel. Si l'on rapproche les traites de deux en deux heures ou davantage, la composition du lait reste sensiblement constante durant toute l'émission : toutefois, ces traites réitérées ne sont pas normales, et la vache ne s'y soumet qu'avec beaucoup de répugnance; il arrive même qu'elle y oppose une résistance qu'on...
Page 10 - Avantages de la traite fractionnée pour la fabrication du beurre. La séparation de la matière grasse du lait dans la mamelle de la vache est un fait que l'économie rurale doit mettre à profit. Il indique naturellement de réserver les dernières portions de la traite pour obtenir le beurre. Les expériences suivantes montrent qu'en opérant ainsi % on peut arriver à fabriquer deux fois plus de beurre avec la même quantité de lait. Cette méthode des traites fractionnées ne serait donc pas...
Page 41 - Il existe aussi une certaine variation dans les proportions de gluten contenu dans ces blés. Ces variations sont cependant peu importantes, et ne paraissent pas suivre une marche déterminée. Dans une même variété de blé, les gros grains parfaitement développés contiennent plus d'eau et moins de gluten que les grains maigres. Le poids de l'hectolitre de blé ne donnant que de très faibles indications sur la qualité du grain, la vente au volume ne présente que des inconvénients.
Page 8 - Le lait dont les analyses sont consignées dans le tableau précédent est celui d'une nourrice de vingt -sept ans, accouchée depuis onze mois, et qui nourrissait son cinquième enfant. On remarquera qu'après un séjour prolongé dans les organes sécréteurs, le lait de la femme possède une richesse moyenne très-sensiblement moindre. Enfin , les différences que présente la composition du lait de femme doivent être attribuées exclusivement à la matière grasse : comme dans le lait de la...
Page 6 - ... de toutes ces différences, comme on le verra plus loin, se sépare dans les mamelles de la vache comme dans un vase inerte ? Ce qui confirme cette opinion, c'est que la proportion de beurre qui s'accumule dans la dernière portion du lait est d'autant plus grande que le séjour est plus prolongé. Quand on vient à analyser la portion du lait prise au milieu même de la traite, elle se rapproche généralement davantage, par sa composition, du lait reçu au commencement de cette même traite....

Informations bibliographiques