Oeuvres complètes, Volume 3

Couverture

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 3 - Ille igitur nunquam direxit brachia contra Torrentem, nee civis erat, qui libera posset Verba animi proferre, et vitam impendere vero.
Page 248 - Il s'en faut bien , messieurs, que ces pertes réelles de la langue soient compensées par ses modernes acquisitions. De quelles tristes richesses, inconnues il ya peu d'années, et de quelle ridicule bigarrure de noms , ne se trouve-t-elle pas surchargée ? Quel étrange idiome lui est associé par les délires du luxe , et par les variations des fantaisies dans les meubles , les habits , les coëffures , les ragoûts , les voitures ! Quelle foule de termes nouveaux -nés depuis Vottomane jusqu'à...
Page 137 - L/EN est donc fait enfin, tout est fini pour moi : Ce breuvage fatal que j'ai pris sans effroi, Enchaînant tous mes sens dans une mort tranquille, Va du dernier sommeil assoupir cette argile.
Page 228 - J'ai cru, pour l'utilité des mœurs, pouvoir sauver de cette proscription les principes et les images d'une piece que je finissons, et je les donnerai sous une autre forme que celle du genre dramatique : cette comédie avoit pour objet la peinture et la critique d'un caractere plus à la mode que le Méchant même, et qui, sorti de ses bornes, devient tous les jours de plus en plus un ridicule et un vice national.
Page 227 - ... pure que fait naître la vérité dès qu'elle se montre. Je profite de cette occasion pour rétracter aussi solennellement tout ce que j'ai pu écrire d'un ton peu réfléchi dans les bagatelles rimées dont on a multiplié les éditions sans que j'aie jamais été dans la confidence d'aucune. Tel est le malheur attaché à la poésie , cet art si dangereux , dont l'histoire est beaucoup plus la liste des fautes...
Page 152 - Instruit dès sa jeunesse et convaincu toute sa vie que la poésie ne doit être que l'interprete de la vérité et de l'honneur, la langue de la sagesse et de l'amitié, et le charme de la société, il ne partagea ni le délire ni l'ignominie de ceux qui la profanent : audessus de cette lâche envie qui est toujours une preuve humiliante d'infériorité ; ennemi du genre...
Page 179 - ... instant du jour la nature vous répétera par toutes ses voix que l'harmonie est un présent qu'elle a reçu des cieux pour charmer ses ennuis et pour faciliter ses travaux : ainsi tout chante dans sa peine. Que font dans leurs fatigues tant d'hommes que le besoin condamne à souffrir pour d'autres hommes , et dont les mains , la liberté , et les jours sont vendus à des maîtres...
Page 247 - ... les gens sensés, les gens vertueux seront bientôt réduits à ne pouvoir plus employer des termes du plus grand usage sans se voir arrêtés, interrompus, tournés en dérision par l'abus misérable des mots , les pitoyables équivoques si bêtement ingénieuses , les stupides allusions de ces demi-plaisants, de ces bouffons épais qui entendent grossièrement finesse à tout, et dont les plates gentillesses et la triste gaieté s'épanouissent dans la fange.
Page 234 - ... l'assemblée , attendoient de moi leur petit jargon, de grandes maximes, de longues belles phrases, vieilles sans doute , mais refaites à neuf, avec toutes les bombes du ton exalté , ou du moins avec tous les petits bouquets d'artifice , et tous les lampions du style moderne dont ils raffolent. Sans doute ils furent fort étonnés , et se crurent compromis de ne point s'entendre parler leur langue ; il fut assez amusant , même pour moi , de les voir se chercher des yeux , s'interroger de loin...
Page 153 - ... satirique , dont l'art est si facile et si bas ; ennemi de l'obscénité , dont le succès même est si honteux ; inaccessible à cette aveugle licence qui ose attaquer le respect dû aux lois , au trône , à la religion, audace dont tout le mérite est en même temps si coupable et si digne de mépris ; incapable enfin de tout ce que doivent interdire l'esprit sociable , la façon noble de penser, l'ordre , la décence et le devoir , ses écrits porterent toujours l'empreinte de son cœur.

Informations bibliographiques