Dictionnaire historique du département de l'Aisne, Volume 1

Couverture
M. Melleville, 1865 - 478 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 148 - Nous avons de notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité royale, permis, approuvé et autorisé, permettons, approuvons, et autorisons par ces présentes, signées de notre main...
Page 217 - Jean de La Fontaine, né à Château-Thierry le 8 juillet 1621 , mort le 13 août 1695, et enterré dans le cimetière St-Joseph à Paris.
Page 148 - Icsdits exposants et leurs successeurs fassent bâtir et construire les halles, étaux, boutiques et échoppes nécessaires, s'ils ne sont déjà construits, qu'ils perçoivent et fassent percevoir les droits qui seront dus suivant les us et coutumes, et que tous marchands puissent aller, venir, séjourner, vendre...
Page 279 - ... jureront de maintenir leur droit, et livreront les vingt livres susdites. Ils veilleront à ce que la draperie soit bonne et loyalement faite; et s'il est manqué à cela , il y aura amende à notre profit. Nous leur avons aussi accordé que nous ne mettrons jamais le présent revenu hors de notre main.
Page 381 - NOTRE plaisir. - Et afin que ce soit ferme et stable à toujours, NOUS avons fait mettre NOTRE scel à ces dites présentes, sauf en autres choses NOTRE droit et l'autrui en toutes.
Page 76 - Abeilles. garder nous et nos hoirs et nos successeurs et tous nos biens et les biens de nos hoirs et de nos successeurs.
Page 467 - ... par ces présentes. Si donnons en mandement à nos amés et féaux conseillers les gens tenant notre cour de parlement à Paris , etc.
Page 194 - ... comment, dans les mains des religieux de SaintJean de Laon qui le possédèrent jusqu'en 1792. Nous connaissons par des titres qu'en 1144, l'abbé de cette communauté permit aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de bâtir à Cerny, une maison de leur ordre avec une chapelle qui existe encore, et d'avoir un cimetière où il leur accorda le droit d'enterrer ceux des habitants qui voudraient y être inhumés.
Page 124 - ... épouse de Renée Aux Épaules , dans la famille de Mailly, marquisat de Nesle, puis dans celle de Rambures, et fit retour à la couronne. Louis XIV la revendit et l'aliéna au marquis de Nesle , les 22 avril et 10 octobre 1702 (quittance du Trésor du 30 juin 1703), et l'érigea en comté l'année suivante ; elle était encore en la possession de cette famille au moment de la Révolution. Le château de...
Page 257 - ... et requéroit, et que depuis afin de savoir et » cognoistre la vérité dudit cas, eussions oys et eia...

Informations bibliographiques