Julius Evola, métaphysicien et penseur politique: essai d'analyse structurale

Couverture
L'AGE D'HOMME, 1998 - 311 pages
Né à Rome le 19 mai 1898 et décédé dans la même ville le 11 juin 1974, Julius Evola est l'un des représentants les plus éminents de l'Ecole de la Tradition, au même titre que René Guénon ou Frithjof Schuon. La pensée évolienne tient cependant au sein de cette Ecole une place toute particulière en raison des idiosyncrasies qui sont les siennes (caractère central de la bipolarité masuclin-féminin, conception volontariste de la réalisation et prééminence de la " Lumière du Nord ") ainsi que de l'importance accordée au concept de " virilité spirituelle ". L'originalité de Julius Evola apparaît avec la netteté la plus grande dans le rapprochement étranger aux autres penseurs " Traditionnels ", entre exposé métaphysique d'une part, analyse politique allant jusqu'à l'engagement d'autre part. La présente étude propose une lecture de l'œuvre évolienne selon les méthodes structuralistes, méthodes que l'auteur pense seules à même de rendre réellement compte des traits spécifiques d'une pensée dont René Guénon souligna en son temps la singularité.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

INTRODUCTION
9
LÉCOLE DE LA TRADITION
23
La présence continue du supramondain dans le Monde
29
Notes du Chapitre I 37
307
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques