Mémoires de Linguet sur la Bastille, et de Dusaulx, sur le 14 juillet, avec des notices, des notes et des éclaircissemens historiques, par mm. Berville et Barrière

Couverture
Baudouin frères imprimeurs-libraires, Rue de Vaugirard, 1821 - 470 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 88 - Ce dîner était gras; en voici le détail : un excellent potage, une tranche de bœuf succulent, une cuisse de chapon bouilli, ruisselant de graisse et fondant, un petit plat d'artichauts frits en marinade, un d'épinards, une...
Page 425 - L'Assemblée nationale , frappée d'une juste admiration pour l'héroïque intrépidité des vainqueurs de la Bastille , et voulant leur donner , au nom de la nation , un témoignage public de la reconnaissance due à ceux qui ont exposé et sacrifié leur vie pour secouer le joug de l'esclavage et rendre leur patrie libre ; » Décrète qu'il sera fourni , aux dépens du trésor public , à chacun des vainqueurs de la Bastille en état de porter les armes , un habit et un armement...
Page 438 - Dix mois sont à peine écoulés depuis l'époque mémorable où des murs de la Bastille conquise s'éleva un cri soudain : Français, nous sommes libres ; qu'au même jour un cri plus touchant se fasse entendre : Français, nous sommes frères. « Oui, nous sommes frères, nous sommes libres, nous avons une patrie : trop longtemps courbés sous le joug, nous reprenons eiiDn l'attitude f1ère d'un peuple qui reconnaît sa dignité. « Ce vœu que nous avons tous formé, ce vœu du. plus chéri des...
Page 319 - L'électeur dont il s'agit, chargé par monsieur le maire de faire tirer l'une de nos loteries, s'avisa de pérorer contre cet abus, qu'il avait déjà combattu dans un livre intitulé : De la passion du jeu depuis les temps anciens jusqu'à nos jours.
Page 212 - Le vin n'était pas excellent, mais il était passable. Point de dessert: il fallait bien être privé de quelque chose. Au surplus, je trouvai qu'on dînait fort bien en prison. « Comme je me levais de table et que Bury allait s'y mettre (car il y avait encore à dîner pour lui dans ce qui restait), voilà mes deux geôliers qui rentrent avec des pyramides de nouveaux plats dans les mains.
Page 61 - Bastille en i776 , pour avoir obéi à Louis XV à l'insu du duc d'Aiguillon son ministre. Avec ce ton vif et cavalier qui rend la lecture de ses Mémoires fort piquante , il décrit en ces termes l'instant de sa réception. Le général , comme on le verra dans ses Mémoires , ne parle jamais de lui qu'à la troisième personne. » Dumouriez , dit-il , arriva à la » Bastille à neuf heures du soir. Il fut reçu par le major , vieillard » pédant et janséniste , qui le fît fouiller exactement...
Page 293 - Le comité permanent de la milice parisienne , » considérant qu'il ne doit y avoir à Paris aucune » force militaire qui ne soit sous la main de la » Ville, charge les députés qu'il adresse à M. le
Page 451 - ... répondit que non. Ledit officier écrivit la capitulation et la passa par le même trou, en disant, qu'on voulait bien se rendre et poser les armes, si toutefois on promettait de ne pas massacrer la troupe ; l'on se mit à crier : Abaissez votre pont, il ne vous arrivera rien.
Page 200 - ... de bonne part. Ainsi j'y pris quelque confiance, et lorsque la nuit fut venue et que mon soldat fut endormi, je me levai, et me mettant entre la lumière de la chandelle et son visage, j'écrasai du charbon, un peu de cendre de paille brûlée, et les détrempai avec un reste d'huile de la salade du souper, et en fis une espèce d'encre. Ensuite avec un brin de paille taillé en pointe, j'écrivis sur un dessus de lettre qu'on m'avoit laissée dans ma poche...
Page 439 - roi ; que ce cri soit à jamais celui du ralliement des amis de la » patrie , et la terreur de ses ennemis. » ]Non , Français , la patrie , la liberté , la constitution n'auront » plus d'ennemis. Bientôt tous ces hommes qui portent encore et » semblent chérir leurs fers , s'élèveront à la hauteur de nos com...

Informations bibliographiques