Histoire de la Petite-Bretagne, ou Bretagne-Armorique, Volume 2

Couverture
1834
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 573 - Sainte-Madeleine, le pape avait la collation des canonicats et des autres bénéfices qui devenaient vacants dans les mois de janvier, février, avril, mai, juillet, août, octobre et novembre; pendant les quatre autres mois (mars, juin, septembre et décembre), le Chapitre y pourvoyait en toute liberté.
Page 20 - ... du ciel et aux poissons des eaux; nous t'abandon« nons à la discrétion d'un chacun sur toutes les routes; nous >. te privons du droit que chacun a d'y trouver la paix et la » sûreté, et nous te montrons les quatre chemins du monde au » nom du diable. » La formule de la mise au ban de l'empire...
Page 499 - On remarqua une jeune fille superbement vêtue, qui, portée dans une tour sur le dos d'un éléphant, présentait à la reine les clefs de la ville en trousseau. Deux sauvages conduisaient cette bête, qui était de bois et mise en mouvement par des hommes qui, sans paraître, la faisaient marcher. Dans la suite on se livra plus à la joie; la ville donna au carrefour du Pilori une morisque de moralité; on représenta la feinte de fortune au carrefour Saint- Jean, la feinte du mystère des vérités...
Page 313 - Mauvais (ratlre , encore que tu » ayes mérité une mort infâme, cependant je (e » pardonne en considération de la noblesse de ton » sang; mais je ne laisserai la Bretagne à ton fils » que pour sa vie seulement , et je veux qu'après » sa mort les rois de France soient maîtres de la
Page 383 - Mais on peut dire, à la gloire de ce dernier , qu'il tira de son propre fonds tout ce qu'il fit voir de génie militaire , dans un temps où l'art de la guerre étoit encore dans sou enfance.
Page 437 - Dans cet état , suivie de l'évèque et du clergé, elle marchait en procession depuis la cathédrale jusqu'à une autre église, entrait dans le sanctuaire avec sa modeste monture, allait se placer près de l'autel , du côté de l'Évangile, et aussitôt la messe commençait. L' Introït, le Kyrie, le Gloria, le Credo, tout ce que le chœur chante était terminé par ce refrain hihan.
Page 545 - Au fond de ce théâtre est un grand dais de velours violet et blanc, orné de fleurs de lis jaunes sur le fond violet, et d'hermines sur le fond bhne, avec des franges de soie de mêmes couleurs.
Page 371 - Seigneurs, dit-elle à ceux qui s'étaient déclarés ses partisans, ne vous esbahissez mie de Monseigneur que nous avons perdu; ce n'estoit qu'un homme; vecy mon petit enfant qui sera, si Dieu plaist, son restorier et vous fera des biens assez.
Page 471 - ... que oncques ; mais elles laissèrent leurs queues à porter, et au lieu de cela elles prirent grandes et riches bordures. • « Les hommes aussi se prirent à se vêtir plus court que oncques ; mais ils avoient fait si , qu'on...
Page 65 - Ici viennent mourir les derniers bruits du monde ; Nautoniers sans étoile, abordez ! c'est le port : Ici l'âme se plonge en une paix profonde, Et cette paix n'est pas la mort. Ici jamais le ciel n'est orageux ni sombre ; Un jour égal et pur y repose les yeux : C'est ce vivant soleil, dont le soleil est l'ombre, Qui le répand du haut des cieux.

Informations bibliographiques