Mémoires pour servir à l'histoire des hommes illustres dans la république des lettres, avec un catalogue raisonné de leurs ouvrages (par le r.p. Niceron [and others]).

Couverture
1727
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 363 - ... découvre que dans les cadavres qu'on ouvre. M. Méry fit en 1688, dans l'Hôtel royal des Invalides, l'ouverture du cadavre d'un...
Page 266 - ... un piftolet , & -,, lui demanda la bourfe ; mais en „ tremblant & en homme qui n'é„ toit pas expert dans le métier „ qu'il faifoit. Vous vous adreflez
Page 31 - Je ne fçai s'il faut croire ce que dit M. Simon , qu'il avoit fait un Recueil de tout ce qu'il avoit lu de mordant & d'injurieux dans les anciens Auteurs , pour s'en fervir dans l'occafion ; & qu'il avoit une opiniâtreté fi...
Page 98 - Jugement de tout ce qui a été imprimé contre le cardinal Mazarin , depuis le 6 janvier jusqu'à la déclaration du premier avril 1649 (par Gabr.
Page 303 - ... et presque continuels, firent appréhender de le perdre. On ne le nourrit pendant deux ans que de lait, parce qu'il avoit pour toute sorte de bouillie une aversion invincible, qu'il a toujours eue depuis. Pour le sevrer on se servit d'une certaine pâte qui est en usage en Italie , faite avec de la mie de pain, de la farine de froment séchée au four, et de l'huile d'olive ; ce qui le rendit si délicat et si maigre , que jusqu'à l'âge de cinq ans on désespéra de sa vie. Depuis il commença...
Page 234 - II eft d'ailleurs fort obfcur , & ne rapporte jamais que la moitié des paffages qu'il cite, & même quelquefois il n'en rapporte que les premiers mots, qui ne font rien à fon fujet, comprenant le refte qui ya rapport, fous un &• estera.
Page 266 - ... toit pas expert dans le métier „ qu'il faifoit. Vous vous adreflez „ mal , lui dit M. de Sallo , & je ne ,, vous ferai gueres riche ; je n'ai „ que trois, piftoles , que je vous
Page 155 - Facetice, ou le Recueil des bons mots et des bons contes, servent de clôture à ce volume. Ce seul Ouvrage a plus contribué à faire connaître Pogge que tout ce qu'il a écrit d'ailleurs. Il fut le' premier qui publia quelque chose dans ce goût-là ', et il a été suivi d'une infinité d'aui.
Page 314 - Beauvais réclamer cette dame, et tout ce qu'on lui avoit enlevé. Comme il ne put rien obtenir, on dépêcha à Gisors où étoit le Roi. Biron en écrivit à Sesseval, qui lui renvoya madame de Thou avec tous ses gens et son équipage : ainsi elle vint retrouver son mari avec ses mêmes chevaux qu'elle avoit rachetés à Beauvais de l'argent qu'elle avoit emprunté de ses amis. Dans ce temps-là on résolut...
Page 353 - ... établi. Les jeunes Chirurgiens qui venoient pour y apprendre leur métier , n'y prenoient des leçons qu'au gré du hazard , qui leur mettoit fous les yeux tantôt une opération , tantôt une autre ; rien de fuivi ni de méthodique ne dirigeoit leurs connoiflances.

Informations bibliographiques