Images de page
PDF
ePub
[graphic]

Quelque fois à l'appât d'un hameçon perfide, Jamorce en badinant le poisson trop wide.

- Boileau,Fp. VI.

LE

PÊCHEUR FRANÇAIS:

TRAITÉ DE LA PÊCHE,
A LA LIGNE ET AUX FILETS,

EN EAU DOUCE,

contenant l'Histoire naturelle des Poissons, la manière de
pêcher les différentes espèces, et l'Art de fabriquer les
Filets;
PAR KRESZ AINÉ,

PÊCHE UR;

Suivi d'un Précis des Lois et Règlemens, et orné de figures re-

présentant les Poissons, et tout ce qui est relatif à la Pêche.

A PARIS,
(AUDOT, Libraire, rue des Mathurins-St.-Jacqués , n° 18;
Chez L'AUTEUR , Fabricant d'Ustensiles de Pêche et de Chasse,

rue Greneta, no 36.

1818.

Les contreficitur's Sárolt! poursuCvES,

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

AVERTISSEMENT.

Pécheur par goût ei par état, j'ai, penđant de nombreuses années, exercé cette profession, dans laquelle je me suis efforcé de me rendre d'autant plus habile, que, de mon adresse dépendaient mon

existence et celle de ma famille. Une lonu gue praliqne, que je me suis attaché à

raisonner, n'a amené à des observations o exactes, qui sont bientôt devenues la base

des moyens que j'employais. La juste By application de ces moyens nécessitant difi férentes modifications dans les instrumens

de pêche, je me suis appliqué à rectifier les défauts que j'y reconnaissais, et à les rendre plus convenables aux usages auxquels ils étaient destinés. Jaloux d'offrir aux amateurs de la pêche les différens ustensiles nécessaires à cet art, et perfec

[blocks in formation]

ne

tionnés d'après une juste expérience et des épreuves sans nombre, j'ai imaginé de les fabriquer moi-même, et j'ai apporté à leur confection des soins tout particuliers, dont les résultats ont été tels que je pouvais les désirer. Cependant, pour ne rien oublier dans mes assortimens de ce qui pouvait flatter le goût des personnes qui se plaisent à pêcher, j'ai voyagé chez les Anglais, que l'on vantait pour leur adresse dans cet art, et la perfection des instrumens qu'ils y employaient; les remarques que j'ai faites, dans leur pays, n'ont prouvé que cette réputation ressemblait à celle qu'ils se sont acquise pour tapt d'autres objets de commerce, et qu'elle était fondée plutôt şur l'inconstance de nos goûts et la mode, que sur la réalité. Quoi qu'il en soit, de retour en France, j'ai mis à profit mes observations, et j'ose avancer que tout ce qui se fabrique chez moi, tant pour la pêche que pour la chasse , qui m'est également

« PrécédentContinuer »