Nouveau manuel complet du facteur d'orgues, ou, Traité théorique et pratique de l'art de construire les orgues: contenant L'orgue de d. Bédos et tous les progrès et perfectionnements de la facture jusqu'à ce jour : précédé d'une notice historique sur l'orgue, et suivi d'une biographie des principaux facteurs d'orgues français et étrangers, Volume 3

Couverture
Roret, 1849
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 431 - ... de leurs pianos à deux cordes et à cinq octaves, tels qu'on les faisait alors, devint immense. Continuellement occupé d'inventions et de perfectionnements , le génie de Sébastien Érard s'exerçait sur une multitude d'objets. Ce fut ainsi qu'il imagina le piano organiséavec deux claviers, l'un pour le piano, l'autre pour l'orgue.
Page 474 - ... lorsqu'il résulte une dissonance de leurs deux sons, et que ces battements ont lieu à des intervalles de temps égaux d'autant plus éloignés que les intervalles musicaux sont plus petits entre les sons simultanés.
Page 474 - Supposons que le rapport des nombres respectifsd'oscillation» soit celui de huit à neuf; chaque huitième oscillation du tuyau le plus grave, et chaque neuvième du plus aigu, auront lieu ensemble, et frapperont l'oreille par un battement qui ne se reproduira qu'à la fin de la période suivante, de huit pour l'un, et de neuf pour l'autre. » II résulte de là que comptant les battements qui se font dans une seconde, puis multipliant ces battements par les nombres des rapports de proportions des...
Page 442 - Sur chaque touche, tous les tuyaux son« naient à la fois , sans qu'on pût en détacher un seul ; en sorte que « ce qu'on entendait ressemblait à une fourniture criarde. Le clavier « commençait par fa grave (de la voix...
Page 431 - Érard imagina de rendre mobile le clavier de son instrumentj an moyen d'une clef qui le faisait monter ou descendre à volonté d'un demi-ton , d'un ton ou d'un ton et demi ; et de cette manière la transposition s'opérait sans travail de la part de l'accompagnateur. Ce fut aussi dans le même instrument qu'il fit le premier essai de l'orgue expressif par la seule pression du doigt, essai qu'il a exécuté depuis lors en grand...
Page 490 - ... celles orgues par organistes et gens expertes visiter si sont bons, et ou cas que ne fussent ainsi que dessus est dit, s'est soumis ainsi que dessus. « Item est de pacte, que d'icy a Tous Saincts prochain mesdits sieurs consuls lui bailleront vingt-cinq livres tournois et en après de moys en moys d'icy à Pasques dix livres tournois, non obstant que si plus tost il ya fayt, et que lesdits orgues soient trouvés bons, que il sera payé de tout incontinent. Autres pactes et prisfaict faictz et...
Page 490 - Item il est de pacte, que ledit organiste doibt fere le premier canon gros des dis orgues de la bouche en sus de longueur de treze pans ' et plus si advis luy est, et de largeur d'ung pan simple. ou d'ung patron rond, lequel a baillé devers lesdits sieurs consuls, et les aultres à la raison de bon orgue de degré en degré en diminuant. « Item ledit maistre doibt fere audit orgue huyt registres, autrement appelés jeuxs ou divers sons et avec lesquels huvt registres se porront toucher lesdits...
Page 439 - Allemagne et ne sait pas un mol d'Allemand, il est prouvé par les registres des séances du comité d'enseignement du Conservatoire de Paris, qui sont / entre les mains de M. Vinit, ancien secrétaire de cette école, que douze ans avant de produire son orgue expressif...
Page 428 - L'Italien étant revenu, quelques jours après, on lui fit entendre une serinette qui répétait ses pièces, et imitait jusqu'aux agréments de son jeu. Sa surprise ne saurai!

Informations bibliographiques