Histoire générale de Provence,: dédiée aux états. ...

Couverture
Chez Moutard, libraire-imprimeur de La Reine, Quai des Agustins., 1784
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 471 - Furent vaincus par l'amant de l'aimée. 0 gentille âme étant tant estimée, Qui te pourra louer qu'en se taisant? Car la parole est toujours réprimée Quand le sujet surmonte le disant.
Page 393 - ... que le Roy mon maistre est votre » oncle ; mais nous n'eusmes jamais envie de » mener ce marché jusques au bout.
Page 393 - ... toute sorte d'honneurs et de tendresses son vieil oncle le roi René. Quand il voulut lui parler quelque peu du passé, Jean de Cossa, sénéchal de Provence, gentilhomme, venu du royaume de Naples , avec la maison d'Anjou , lui répondit tout loyalement : « Sire , « ne vous émerveillez pas si le roi mon maître, « votre oncle, a offert au duc de Bourgogne de « le faire son héritier ; il en a été conseillé par « ses serviteurs, et spécialement par moi.
Page 160 - ... dame hongroise, qui avait été sa nourrice, in» quiète de ne le voir point arriver , prend la lumière et se » met à le chercher : elle le trouve sans vie au pied d'un mur. » Je ne puis vous dire et vous ne pouvez vous imaginer quelle » fut mon affliction. Quoique l'auteur de cet horrible attentat « en ait été cruellement puni r autant qu'on a pu le savoir, » cependant , eu égard à l'atrocité du crime , la sévérité des » pemes' peut encore passer pour indulgence.
Page 453 - Ber» gère , vous m'avez comblé de joie par » les louanges que vous avez données à »> l'infant ; car je ne fais point de prince •» qui aime autant la vertu, te Une telle pièce répandue dans le puTome III.
Page 380 - voirs de la religion, et à nous consoler dans « les misères de la vie. Je l'ai prié de me le « traduire en latin, afin de vous l'envoyer « après l'avoir lu, s'il me paraissait digne de « vous être communiqué. « Je vous l'envoie, sire, en grec et en latin » Vous le lirez sûrement avec plaisir et même « avec fruit. Quoique vous soyez le prince « Te plus religieux qu'il y ait au monde, quoi...
Page 277 - ... que par les Anglois. Mais il convenoit, si il vouloit faire son fait, mettre une grand' mise de finance avant; car bien savoit que les nobles d'Angleterre pour toutes ses absolutions ne chevaucheroient point trop avant si l'argent n'alloit devant, car gens d'armes ne vivent point de pardons, ni ils n'en font point trop grand compte, fors au détroit de la mort. Si regarda que avecques ces bulles il envoieroit en Angleterre devers les prélats pour faire prêcher...
Page 107 - Saint-Père et par nous ; vous en ferez dresser un inventaire bien exact, ainsi que des meubles, en présence des Templiers de chaque maison et des personnes du voisinage qui sont le plus au fait de leurs biens. Vous en ferez trois copies ; vous nous en enverrez une , vous garderez l'autre, et la troisième vous la laisserez entre les mains des sequestres.
Page 442 - Les peuples fe plaignent de l'injuftice » de leurs feigneurs , & ceux-ci font mé» contens de leurs fujets. Ainfi le monde » eft rempli de haines. Mais il vient de » vers l'orient des Tartarins qui , fi Dieu » ne les arrête , les réduiront tous au » même état. ( II annonce une...
Page 393 - d'Angers , & l'avez fi maltraité dans toutes « les autres affaires. Nous avons bien voulu „ mettre en avant ce marché avec ledit duc...

Informations bibliographiques