Images de page
PDF
ePub

A

FRENCH GRAMMAR:

PRESENTING,

IN A CONCISE AND SYSTEMATIC FORM, THE ESSENTIAL PRINCIPLES

OF THE FRENCH LANGUAGE:

INCLUDING

ENGLISH EXERCISES TO BE TRANSLATED INTO FRENCH, AND A
CAREFULLY GRADUATED SERIES OF FRENCH EXERCISES,
WITH FULL VOCABULARIES; AN ALPHABETICAL

LIST OF THE MOST COMMON FRENCH

IDIOMS, AND A COPIOUS INDEX.

TO WHICH IS ADDED

A FRENCH, ENGLISH, AND LATIN VOCABULARY,

CONTAINING THE MOST COMMON WORDS IN FRENCH

WHICH ARE DERIVED FROM THE LATIN.

BY

EDWARD H. MAGILL, A. M.,

PROFESSOR OF ANCIENT AND MODERN LANGUAGES IN SWARTIIMORE COLLEGE, PA.
AUTHOR OF "AN INTRODUCTORY FRENCH READER," " FRENCH PROBE

AND POETRY," ETC.

[blocks in formation]

1518.69.550

HARYARD COLLEGE LISKA RY

BY EXCHANGE, FROM
BROWN UNIVERSITY LIBY

NOV 27 1997

Entered, according to Act of Congress, in the year 1866, by

EDWARD H. MAGILL,

In the Clerk's Office of the District Court of the District of Massachusetts,

Entered, according to Act of Congress, in the year 1869, by

EDWARD H. MAGILL,
In the Clerk's Office of the District Court of the District of Massachusetts.

Electrotyped at the Boston Stereotype Foundry,

No. 19 Spring Lane.

SUR LES OUVRAGES DE M. MAGILL.

Avec les chemins de fer, les lignes télégraphiques, le câble sous-marin, les locomobiles de toutes sortes, voire même les vélocipèdes à deux, trois et quatre roues (car n'a-t-on pas vu tout récemment un velocipédiste, aux cris de : Au voleur! au voleur! imprimer une triple vitesse à son véhicule de nouvelle invention et courir sus au délinquant, en se frayant un passage à travers une foule compacte; puis le saisir au collet et le livrer aux mains des agents de police), - - avec ces puissants et ingénieux moyens de locomotion et de transmission, disons-nous, les langues ont incontestablement acquis un nouvel élément de propagation. Sous ce rapport, la langue française est peut-être la plus privilégiée; car son universalité, déjà parfaitement établie depuis longues années, ne fait que s'étendre encore davantage. Aussi est-elle aujourd'hui, s'il est permis de le dire, le trucheman, l'interprète du globe entier. Tous les souverains de l'Europe, tous les chefs de tribus même, sont venus, à l'occasion de la grande Exposition de 1867, visiter la capitale de la France, et tous ou presque tous parlaient la langue française. Nous n'en voulons pour preuve que la reine de Mohéli, qui, quoique venue des pays les plus excentriques, ne s'exprimait pas moins dans notre langue avec autant d'élégance que de correction. Il ne faut donc pas s'étonner de voir chaque jour s'accroître le nombre des ouvrages destinés à répandre, à faciliter l'étude des langues en général, et de la langue française en particulier.

Telest le but que s'est proposé M. Edward H. Magill, ancien professeur à l'Ecole latine de Boston. Pour instruire d'une manière sûre les élèves confiés à ses soins, et leur faire faire des progrès rapides, il a composó tout exprès pour eux un cours complet de grammaire française. Ce cours d'études grammaticales dont l'auteur a bien voulu nous faire parvenir un exemplaire, en nous priant de l'examiner, et de lui en dire notre avis, nous paraît mériter le succès qu'il a obtenu à son apparition.

Le vieil auteur du Dictionnaire National saisit avec empressement l’occasion qui lui offerte de rendre justice à un grammairien étranger.

Commençons tout d'abord par rendre compte de la Grammaire française de M. Magill. Cet ouvrage, écrit en Anglais, peut servir tout à la fois aux habitants de la Grande-Bretagne et aux Américains. Tout en apprenant la langue française, ils verront en quoi diffèrent le mécanisme et le génie des deux idiomes. C'est une étude comparative des plus attrayantes, pleine de résultats, et qui ne peut que fortifier les élèves dans la connaissance approfondie de leur propre langue. Le plan suivi par M. Magill est très simple, très clair et très méthodique. On voit qu'il

(1)

« PrécédentContinuer »