La question bulgare et les Etats Balkaniques

Couverture
Imprimerie de l'État, 1919 - 318 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 95 - En Roumanie, la distinction des croyances religieuses et des confessions ne pourra être opposée à personne comme un motif d'exclusion ou d'incapacité en ce qui concerne la jouissance des droits civils et politiques, l'admission aux emplois publics, fonctions et honneurs ou l'exercice des différentes professions et industries, dans quelque localité que ce soit.
Page 137 - ... commerciales qui ne concernaient pas la Bulgarie et lui étaient plutôt préjudiciables. Ils ont consenti à rectifier les frontières méridionales vers la Mer Noire en abandonnant ainsi les limites tracées par le traité de San Stefano, et en reculant même celles de la Conférence de Constantiuople.
Page 172 - Serbie est tenue de lui déclarer immédiatement la guerre et de diriger contre elle ses forces, d'au moins cent mille combattants, soit sur le moyen Danube, soit sur le théâtre d'opérations de la Dobroudja. Au cas où la Turquie attaquerait la Bulgarie, la Serbie s'engage à pénétrer en Turquie et à distraire de ses troupes mobilisées cent mille combattants au moins pour les diriger sur le théâtre d'opérations du Vardar. « Si la Serbie se trouve être à ce moment seule ou conjointement...
Page 169 - La convention militaire, également en deux exemplaires rédigés en bulgare et en serbe, sera signée par les souverains, les ministres des affaires étrangères et les plénipotentiaires militaires spéciaux.
Page 170 - Considérant que les deux royaumes désirent fermement la conservation de la paix dans la péninsule balkanique et peuvent, par une alliance défensive solide, mieux répondre à ce besoin; Considérant, dans ce même ordre d'idées, que la coexistence pacifique des différentes nationalités en Turquie, sur la base d'une égalité politique réelle et véritable et le respect des droits découlant des traités ou autrement concédés aux nationalités chrétiennes de l'empire, constituent des conditions...
Page 137 - Soudjakdéré jusqu'au village de Serguen, la ligne frontière ira par les hauteurs directement vers Hakim-Tabiassi, où elle aboutira à la mer Noire. Elle quittera la côte maritime près de Mangalia en longeant les limites méridionales du sandjak de Toultcha, et aboutira au Danube au-dessus de Rassova.
Page 136 - Nisava et descendra ladite rivière jusqu'au village de Kroupatz, d'où elle ira rejoindre, par la ligne la plus courte, l'ancienne frontière serbe au sud-est de KaraoulBaré pour ne plus la quitter jusqu'au Danube. Ada-Kalé sera évacué et rasé. Une commission turco-serbe établira sur les lieux, avec l'assistance d'un commissaire russe , le tracé définitif de la frontière , dans l'espace de trois mois , et réglera définitivement les questions relatives aux îles de la Drina.
Page 136 - Staïkovtzi, en remontant cette dernière ainsi que la Liuberazda et le ruisseau Koukavitze, passera par la Sukha-Planina, longera le ruisseau de Vrylo jusqu'à la...
Page 137 - Quoiqu'il en soit, les Plénipotentiaires russes les ont acceptées; mais, à leur tour, ils se croient en droit de demander que le faible soit défendu contre le fort, et tel est le but des deux, amendements qu'ils ont présentés, et dont voici le texte: »Les Plénipotentiaires de Russie sont autorisés...
Page 170 - ... d'engager cette dernière à elle seule et à ses risques, l'autre partie sera tenue d'observer une neutralité amicale vis-à-vis de son alliée, de procéder sur-le-champ à une mobilisation dans les limites prévues par la convention militaire et de se porter, avec toutes ses...

Informations bibliographiques