Images de page
PDF
ePub

Explication des cartes.

No 1. – Cartes historiques de la Bulgarie aux X _XIIsiècles.

Ces cartes sont tirées de l'ouvrage de E. A. Freeman, The Political Geography of Europe (1880), revu et corrigé par J. B. Bury, le célèbre byzantologue de l'Université de Cambridge („Atlas to the historical geography of Europe by Edw. A. Freeman. Third edition, edited by J, B. Bury, London, 1903-).

No 2. Carte ethnographique du mond 4 slave par P. J Šafařik. Prague, 1842.

Šafařik, Tchèque, est un des fondateurs de l'ethnographie slave. Il entretenait des relations très suivies avec le monde serbe et fut professeur au lycée serbe de Novi-Sad (Neusatz), en Hongrie. Il a le premier fixé la ligne de demarcation entre l'élément serbe et l'élement bulgare.

No 3. „Pays habités par les Serbes“. Carte ethnographique serbe de Dimitri Davidovitch, (1842).

Cette carte est annexée à l'Histoire du peuple serbe par Davidovitch, traduite en français par Alfred Vigneron, Belgrade, 1848. On voit sur cette carte que la Macédoine et la vallée de la Morava bulgare avec les villes de Nich, Leskovetz, Vrania, etc. ne sont pas comprises dans les limites ethnographiques serbes.

N 4. „La Serbie et les pays où l'on parle serbe, avec une partie des pays limitrophes par le professeur Desjardins. Belgrade, 1833.

Cette carte dressée d'après Davidovitch et autres auteurs serbes, exclut également du domaine de la langue serbe non seulement la Macédoine, mais aussi la vallée de la Morava bulgare avec les villes de Nich, Pirot, Leskovetz, Vrania etc.

No 5. — Carte des contrées slaves du sud par Mackenzie et Irby (1867).

Cette carte. tirée du célèbre ouvrage de Miss Mackenzie et Viss Irby „The Turks, the Greeks and the Slavons. Travels in the Salonic Provinces of Turkey-in-Europe. London, 1867.

Les deux voyageuses anglaises, parcoururent en 1862 et 1863 la plus grande partie de la Péninsule balkanique où elles se livrèrent à des études très sérieuses. Elles assignent à la race bulgare, à l'ouest et au sud-ouest, par conséquent là oi elle touche aux éléments serbe et grec, les mêmes limites que les autres voyageurs et ethnographes.

No 6. Carte ethnographique d'Elisée Reclus, tirée de la Nouvelle Géographie Universelle. Paris, Hachette, 1876.

Le grand géographe français considère également la Macédoine et la vallée de Morava, annexée par la Serbie en 1878, comme provinces bulgares.

Carte des limites ethniques bulgares à l'ouest et au sud-ouest. Sur cette carte synthétique sont indiquées les limites de la race bulgare par rapport aux Serbes, aux Albanais et aux Grecs, d'après une série de cartes ethnographiques dont la légende mentionne le nom et la date. Elle est tirée de l'ouvrage du professeur I. Ivanoft, Les Bulgares devant le ('ongrès de la paix, Berne, 1919.

N 8. – Carte des nationalités slaves (des Balkans). Dressée par N. S. Zarianko, éditée par V. V. Komarofi, St. Pétersbourg, 1890.

Cette carte, qui est en réalité l'œuvre de la Société slave de bienfaisance à Petrograde, a cté faite sur la base de très nombreux documents, ouvrages, études et cartes ethnographiques. Publiée au plus fort de la propagande serbe, elle n'indique point de Serbes en Macédoine.

. 9. Carte de la juridiction de l'Exarchat bulgare, d'après le firman de 1870, le plébiscite de 1872 et les extensions ultérieures des diocèses et des vicariats jusqu'à la guerre balkanique.

N 10. — Carte des deux provinces autonomes de Bulgarie, créées par la conférence des ambassadeurs des grandes puissances à Constantinople 1876-1877.

Cette carte est tirée du Lirre Bleu anglais.
No 11. – Carte de la Bulgarie de San-Stefano.

Cette carte, donnant les limites de la principauté de Bulgarie d'après le traité de SanStefano (19 février 3 mars 1878), est également tirée du Livre Bleu anglais.

No 12. Carte de la Macédoine.

Sur cette carte ont été reportées, outre les frontières séographiques de la Macédoine, les différentes lignes de démarcation qui y ont été établies par les accords, les opérations militaires et les traités entre les Etats balkaniques (1912-1913).

N 13. — Carte ethnographique de la Macédoine, d'après le professeur Ivanoff.

Cette carte a été tirée du remarquable ouvrage du professeur lordan Ivanoff. Les Bulgares de Macédoine, Sofia, 1914. Fruit de longues études faites sur place, elle donne la répartition exacte dos différentes nationalités en Macédoine.

N 14. — Limites ethnographiques bulgares, d'après la carte ou professeur A. Ichirkoff avec la collaboration des proffeseurs L. Miletitch, B. Tzoneff, I. Ivanoff et St. Romanski.

Cette carte represente l'étendue de la race bulgare dans les Balkans à la veille de la Grande guerre.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

1
1

4
5

.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

TABLEAUX STATISTIQUES.

Page

.

223 239

[ocr errors]

Les Macédoniens dans la vie générale de la nation bulgare. Vi Ne I-III, VI---XII . .
La vie intellectuelle des Bulgares en Macédoine. . I IV- V
Données statistiques sur l'importance numérique des différentes nationalités en Macé-

doine, en Dobroudja et en Thrace. N . XIII-XXVI

262

[blocks in formation]
« PrécédentContinuer »