La Parole intermédiaire

Couverture
Seuil (réédition numérique FeniXX) - 240 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Que se passe-t-il quand des gens parlent ? Qu'est-ce qui est en jeu lorsque nous parlons ? Faire de la transmission la fonction essentielle du langage, c'est ignorer, au-delà de ce que l'énoncé donne à connaître, ce qui s'y donne à reconnaître comme relation intersubjective. La parole est mixte, intermédiaire entre ces deux registres : si captive qu'elle soit du discours qui la détermine et de la référence à un quelque-chose dont il est parlé, elle ne cesse pour autant d'opérer dans l'ordre du qui je suis pour toi, qui tu es pour moi. Ce versant où la parole agit dans un rapport de places, il ne suffit pas de le désigner comme affectif pour qu'il sorte de l'ombre. Il fallait s'attacher à concevoir son ordre, interroger son fonctionnement (à travers la matière de la parole quotidienne, de conversations même très banales) ; chercher des points de jonction entre une théorie du sujet et ce qui, dans les travaux sur le langage, ou sur l'idéologie, s'y accroche et la requiert.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques