Images de page
PDF

rions immédiates l'inclinaison du premier côté, par rapport au Méridien, nous avons conclu par les angles des triangles adjacens, l'inclinaison de leurs côtés, par rapport à des lignes droites, qu'on suppose tirées de l'extrémité de chaque côté parallèlement au Méridien. Chaque côté devient alors l'hypothenuse d'un triangle rectangle, son inclinaison au Méridien est un des angles, & les deux autres côtés marquent, l'un la distance entre les Méridiens des deux objets qui sont aux extrémités de l'hypothenuse, ôc l'autre la distance entre les parallèles de ces deux mêmes objets.

L'on expose dans les quatre premiers Chapitres de cette première partie, tous les calculs qui entrent dans la comparaison de chaque arc céleste, avec l'arc terrestre correspondant , ôc la grandeur du degré qui en résulte. Dans le cinquième Chapitre nous rapportons tout ce qui a été fait, pour déterminer la grandeur du degré de longitude, fous le parallèle de 43*4- Enfin le sixième Chapitre contient la comparaison de toutes nos Observations, ôc de leurs résultats par rapport à la figure de la Terre.

Dans la seconde Partie , nous donnons une fuite non interrompue de triangles depuis Dunkerke jusqu'à Perpignan, d'où l'on déduit la vraie direction ôc la longueur de la Méridienne de Paris, les distances réciproques de tous les objets que nous avons observés, leur position par rapport au ridien de Paris, la longitude ôc la latitude des Villes qui font déterminées, tant par nos Observations, que par celles qui ont été faites autrefois, ôc que nous avons rectifiées par nos mesures. On rapporte de nouvelles Observations pour constater la longitude ôc la latitude de l'Observatoire Royal, ôc ;ious terminons cette seconde partie par une comparaison de l'ancienne Méridienne à la nôtre.

La troisième & derniere Partie n'est, à proprement parler, que l'extrait de nos Registres. On y trouvera les Observations telles qu'elles ont été faites fur les lieux, la description deslnstrumens qui y ont servis, les réductions qu'il a fallu y faire, avant que de les employer dans le calcul. De là on , pourra juger de la précision de nos opérations, & jusqu'à quel point on peut compter sur leur exactitude.

Cet Ouvrage est terminé par un Mémoire de M. le Monnier le Médecin, lequel contient le détail de toutes íes Plantes, & autres curiosités naturelles qu'il a trouvées dans son voyage > & dont il a enrichi le Jardin du Roi»

[graphic]

LA MERIDIENNE

D E

PARIS,

V E R I F I E PAR DE NOUVELLES OBSERVATIONS.

PREMIERE PARTIE.

Qui contient le détail des Opérations, & le résultat des calculs qui ont été faits, pour la vérification de la Méridienne, par rapport à la figure de la Terre.

[graphic]
[graphic][merged small][merged small]

Mesure de sarc , & grandeur du degré du Méridien compris entre Paris & Dunkerke.

O U S commencerons par la description de la mesure de cet arc, quoique la derniere exécutée. C'est celle qui semble nous intéresser davantage , & avoir plus de rapport à ce qui a été fait jusqu'ici à l'occaston de la Question de la figure de la Terre. Cet arc est partagé en deux parties presqu'égales par le parallèle d'Amiens. Cette Ville est, comme on sçait, un des termes de la Mesure de M. Picard, 6c le lieu où ce célèbre Astro

[graphic]
« PrécédentContinuer »