Images de page
PDF
ePub

ܐܐܐ

Distances

Diftances Diffances à la à la

Distances à la à la Meridienne. Perpendi

Meridienne. Perpendiculaire.

culaire. | toises. | toises. li

| toises. I toises. Mauriac... occ. 206471 Les Stes Maries... 86862

ori. 306147 Sid'Ovassins 7837; occ, 208384}||Revel .......

14358 occ. 306873 Pleaux ... 4372 occ. 211231

S. Felix..

18565 occ. 307346 Si de Violan..... 10183} ori. 211456

Le Pilon du Roy...129942 ori. 307435 La Bastide..... 8719} occ. 2282995 Lipe de Martigues.112422 ori. 308243 Montsalvy....... 6674 ori. 235610

Le Si de Nore.... 5233; ori. 308780 La Chap. S. Pierre 5224 ori. 236857}|Tour de Bouc.....109995 ori. 308781 Rodés...... 97395 ori. 255919 Pilier de Sette. ... 56035į ori. 309584 S. J. de Rupeiroux 4323; occ. 257876 Tour de S. Geneft.. 96399 ori. 310464 Mont Ventoux....120727 ori. 263929 Beziers... 36356 ori. 313310 Si de la Gafte.... 12456 ori. 268399Fanal de Marseille.125924 ori. 313838 Valance..... 2739 ori. 274810 N. D. de la Garde. 1 26366 ori. 314493 S. André-lès-Avig: 99781 ori. 279046 Agde...

47159 ori. 3!4755 Alby...

8039 occ. 280026 Castelnaudary.... 15831 Occ. 314856 Tour Magne de Nil. 83064 ori. 283915 Azille. ... 13439 ori. 317152 Beaucaire....... 95286 ori. 285467 Tour de Brescou... 46261 ori. 318078 Tarascon. 95744 ori. 285711 Tour de Planier...120706 ori. 319550 M. de Calvisson... 76306 ori, 287567 Carcassonne. 570 ori. 320737; si du l'uy S. Loup. 60986 ori. 288022 Montreal..... 8090 Occ. 321600 Le St des Houpies.. 109422 ori. 290648 Narbonne... 27824 ori. 322236 Montredon. 11851 occ, 291169}| Fanjaux ... 12594 occ. 322284 Arles...... 94899 ori, 293058 Si d’Alaric...... 12156į ori. 324529

S. Gilles..... 86736 ori. 293305 Si de Tauch..... 14368 ori. 338065 Si de Montalet... 16798 ori. 2939915 S'de Bugarach... 1778 ori. 340749 Salon...........114287 ori. 294580 Salces..

24343 ori. 342399 Montpellier...... 63847 ori. 297603 Rivesaltes..... 22585 ori. 345914 Castres 3615 occ. 297661

Si de Forceral.... 15273 ori. 348517} si de Cabrieres... 42275 ori. 298636 Canet ..

2 8249 ori. 349585 Aigues mortes.... 26820 ori. 299712 Perpignan.. 23805 ori, 350097 Sl de Ste Victoire..134520 ori. 300100} ||Elne.... 26749 ori. 355747 Puylaurent.

13394 occ. 300339 Port Vendre... 32194 ori. 359157 Aix.... ..129249 ori. 300596 | Collioure......

31543 ori. 359716 Side S. Pons.... 16392 ori. 3029664 ||Tour de S. Elme... 31917 ori. 360278 Berre.

117526 ori. 303901 Canigou .. 5027 ori. 360427 Lebre ...112365 ori. 305550 'Cap de Creu... 42274 ori. 370660

*XXX

XXX

XXXXX

XXXXX

CHAPITRE TROISIEME.

Observations de la longitude e de la latitude de l'Observatoire
Royal de Paris, & calculs de celles des principales Villes qui

ont été déterminées par les Opérations de la Meridienne.
A détermination de la longitude & de la latitude de

l'Observatoire Royal de Paris est celle qui nous intéresse le plus : ce lieu déja célebre par les Observations que les plus habiles Astronomes de l'Académie des Sciences y

ont faites depuis son établissement, l'est devenu encore plus par les différens travaux que l'on a entrepris depuis quelques années , pour prolonger dans toute l'étendue du Royaume , le Meridien & le Parallele qui traversent cet Edifice : c'est à ce point principal , que l'on peut regarder comme le centre de toutes nos Opérations, que nous avons jugé devoir rapporter la position de tous les lieux de la France, qui

se trouvoient compris dans la suite des Triangles ; il nous étoit donc de la derniere importance de bien constater la longitude & la latitude de l'Observatoire , d'où l'on devoit déduire celles de toutes les principales Villes de la France.

ARTICLE PREMIER.

De la Longitude de l'Observatoire de Paris. L'On sçait que les Géographes François ont placé le

premier Meridien à l'Ile de Fer, pour se conformer à Ptolomée, qui le met à la Partie la plus occidentale des Canaries : il faudroit donc, pour juger de la distance du Meridien de Paris au premier Meridien , avoir quelque Observation faite à l'Isle de Fer ; mais il ne s'en trouve aucune. Nous avons bien plusieurs Observations faites au Cap Vert , où le Roi a envoyé exprès des Mathématiciens de l'Académie des Sciences

pour y observer ; mais la différence de latitude entre ce Cap & l'Isle de Fer est si grande , qu'on courroit risque de se tromper considérablement, en déterminant la longitude d'un de ces lieux par celle de l'autre.

M. Maraldi qui travaille depuis long-tems à la Théorie des Satellites de Jupiter, & qui a fait pour cet effet un Recueil des Observations de leurs éclipses faites en différens endroits de la Terre, en a trouvé plusieurs dont on n'avoit fait aucun usage pour la connoissance des longitudes , & entre autres celles que le Pere Feuillée a faitęs aux Illes de Canaries par

ordre du Roi , dans le dessein de déterminer la différence des Meridiens entre l'Ile de Fer & Paris. Comme la Relation de son Voyage , & par conséquent les Observations qui en ont été le sujet , ne font encore que manuscri

& que peut-être elles ne paroîtront pas sitôt au jour, M. Maraldi a jugé devoir publier les Observations qui regardent la longitude de Paris, dans un Mémoire qu'il a lu à l'Académie , & qu'il a bien voulu me communiquer , pour que j'en fisse usage dans la détermination de la longitude des différens lieux de la France.

Voici les Observations telles que M. Maraldi les a tirées d'une Lertre écrite à mon pere , datée de Marseille du 20

tes

Février 1725.

[ocr errors]
[ocr errors]

A Lorotaya , dans l’Ine de Tenerif, le 26 Août 1724, immersion du premier Satellite dans l'ombre de Jupiter à...

7h 10' A Paris la même immersion obfervée à . 8 25 34 Différence...

14 56 Le 2 Septembre à Lorotava immersion du premier Satellite à

7 47 à Paris..

46 Différençe....

14 59 M. Maraldi rapporte aussi une autre Observation faite

par le même Pere dans un autre lieu de cette Ille , appellé la Laguna ; mais comme il n'a point déterminé la distance de la feconde Station à la premiere , & que d'ailleurs nous

9

10

22

.S.

[ocr errors]

n'ayons

...

1

2

n'avons point de Carte exacte & détaillée de l'Ile de Tenerif, nous ne pouvons faire ici aucun usage de cette Obscrvation.

Pour conclure des deux Observations précédentes la différence des Meridiens entre l'Observatoire & l'Ile de Fer, M. Maraldi s'estservi de quelques Notes manuscrites de son Oncle, fondées sur les Observations du Pere Feuillée.

Lorotava est plus orientale que le Pic de Tenerif, de...

6' 32" Le Pic de Tenerif est plus oriental que

l'Ille de Fer, de...

15 Donc Lororava est plus orientale que l'Ille de Fer, de...

18

47 Mais par les Observations précédentes, on a trouvé la différence des Meridiens entre Paris & Lorotava, de 1' 14' 57"} ou de 18° 44' 23".

Donc la différence de longitude entre Paris & l'Isle de Fer, est de...

19° 53' 10" J'obmets ici plusieurs Remarques curieuses & importantes, que

M.Maraldi fait,tant sur les Observations du Pere Feuillée, que sur celles du Pere Laval; on les trouvera dans son Mémoire, dont ceci n'est qu'un extrait.

ARTICLE SECOND.

Observations de la Latitude de l'Observatoire. Tout le différend des Astronomes sur la latitude de l'Observatoire se réduit à 10", & ce n'est que depuis quelques années, où l'on a porté la précision des Instrumens beaucoup au-delà de ce qu'on pouvoit espérer , que l'on est en état d'entrer dans une discussion aussi délicate, & de résoudre les doutes

que l'on pourroit avoir sur cette matiére. Une précision de cinq secondes auroit été regardée autrefois comme imaginaire , tandis que nous regardons présentement comme exorbitante une erreur de cette quantité. Il ne faut que jet

Nn

rations.

ter les yeux sur le Journal des Observations des Etoiles qui ont été faites en dernier lieu, pour déterminer la Figure de la Terre, pour être convaincu , & en même tems étonné du degré d'exactitude , où l'on est parvenu dans ces sortes d'Opé

Mais si cette précision eft dûe à la construction & à la grandeur des Instrumens ou Secteurs que l'on a employés, ne convenoit-il point d'étendre leurs usages, en donnant plus d'amplitude à leurs limbes ? Pourquoi borner la précision à un petit nombre d'Eroiles proche du Zenith, dont on connoît les déclinaisons à deux ou trois secondes près, tandis que

l'on est en doute sur la vraye hauteur de l'Etoile Polaire , sur celle du Soleil au Solstice d'hyver , sur la vraye quantité de la réfraction, que l'on déduit de deux hauteurs meridiennes d'une même Etoile observées l'une au Zenith, où la réfraction est nulle, & l'autre à l'Horizon où elle est la plus grande, enfin sur l’aberration des Etoiles fort éloignées du Zenith, que l'on est obligé de déduire d'une Théorie , qui quoique certaine, ne peut que gagner à être confirmée

par les Observations?

Ce sont ces considérations qui ont déterminé mon pere, à se procurer un Instrument avec lequel il pût faire toutes ces différentes Observations. Il chargea le sieur Langlois de construire un Quart-de-Cercle du même rayon que le Seeteur, ce qu'il a exécuté avec tout l’art & le soin dont cet habile Ouvrier eft capable. Cet Instrument ne différe du Secteur , que par une seconde Lunette fixe qui répond au commencement de la division. Le principal avantage de ces deux Lunettes fixes, consiste à vérifier la division de l'Instrunient & à reconnoître les altérations qu'il peut éprouver par la différente température de l'air. Car il est évident que

l’Instrument est exactement divisé , fi les hauteurs de différentes Etoiles, observées avec les deux Lunertes & comparées entre elles, concourent toutes à donner le même angle, entre les axes des deux Lunettes ; & que les parties de l'Instrument ne souffrent aucune altération, si l'angle des Lunettes eft toujours le même, quelle que soit la température de l'air.Jene

« PrécédentContinuer »