Images de page
PDF
ePub

qu'au Canigou, dans une route de plus de 100 lieuës, faifant partout des Expériences sur les Montagnes & dans le fond de différentes Mines , sans qu'il me soit presque arrivél d'accident. Je faisois l'Expérience à la maniére de Toricelli ,l cherchant toujours la situation dans laquelle la hauteur de la colomne fût la moindre , pour m'assurer que le tube étoit|| bien vertical. Comme il n'est pas toujours commode de mesurer exactement la hauteur du Mercure au-dessus du niveau de celui qui est dans la tasse , surtour lorsqu'il fait grand| vent, ce qui est assez ordinaire sur ces Montagnes , je crois | qu'on ne sera pas fâché de voir ici un moyen fort simple ,ll & qui nous a parfaitement bien réussi. Nous faisions sur cha-|| que tayau, avant que de le remplir, deux marques très-déliées ( avec le tranchant d'une pierre à fusil) distantes l'une de l'autre exactement de 24 pouces : la premiére de ces deux marques n'étoit qu'à un pouce environ de l'orifice du tuyau ; & nous avions toujours une provision de petites cartes longues d’un, deux ou trois pouces, exactement divisées en lignes & quarts de lignes. | Lors donc que notre tuyau éroit en expérience, & assulietti dans une situation verticale, nous mettions dans la même situation une de nos petites cartes , qui flottant sur la surface du mercure de la talle , nous indiquoir de combien la premiére marque du tuyau étoit élevée au-dessus de cette surface : cette quantité étoit toujours additive à la somme de 24 pouces ; nous déterminions de même de combien le haut de la colomne de Mercure éroit élevé ou abaissé , au-dessus ou au-dessous de la marque supérieure ; & cette quantité étoit soustractive ou additive aux deux premiéres, suivant que la marque se trouvoit plus ou moins élevée que l'extrémité des cerre colomne: cette méthode est très-facile à pratiquer; &|| je ne crois pas qu'on en puisse avoir de plus exacte." | Le 3. Août", après avoir comparé quatre Barométres chargés au feu, & les avoir trouvés à peu près égaux, M. Car-|| fini monta au Puy de Donime', & arriva à 8h1, au sommer d'un monticule , qu'on appelle à cause de fa figure & de fall situation, le petit Puy de Domme ; il détermina la hauteur du

[ocr errors]
[ocr errors]

Mercure de 24 pouces 3 lignes i . Il arriva une heure après,ll à la pointe du grand Puy, & trouva, après plusieurs Expé-|| riences réïtérées, la hauteur de 23 P. 81.4.

Je fis la même Expérience aux Minimes, sur une espéce de Bassin de pierre, élevé au milieu du Jardin ; & pendant toute la matinée la hauteur du Mercure fut constamment del 27.01. o. Le Barométre dont je me suis fervi étoit un de ceux que j'avois comparés.

Le 6 du même mois je montai au Puy de Domme avec les mêmes Barométres , & M. Cassini resta aux Minimes; je fis l'Expérience aux mêmes stations, & de plus, sur la base d'une 'croix de pierre située environ à cinquante pas du petit Village de Lafon-de-l'Arbre , où M. Perier avoit aussi fait l'Expérience, je trouvai la hauteur du Mercure à cette croix de 25 4.7! . au petit Puy de Domme de 24 P4! & à 9 h. du matin au sommet du grand Puy, par plusieurs |fois de 23 P. 9! .. j'eus bien de la peine à faire cette derniére Expérience, à cause du vent & de la pluye, qui étoient de la derniére violence: elle fut faite en plein air , car la Chapelle dont parle M. Perier, ne subsiste plus. Je restais ou 6 heures au haut de cette Montagne , pendant lesquelles j'éprouvai bien des alternatives de beau & de mauvais tems: enfin à 3 heures après midi , je fis encore plusieurs fois l'Expérience au sommet, & je trouvai la hauteur de 23 P.8! H. au petit Puy de Domme, 244.3. i. à la Croix 25p. 6. 8. M.Callini l'avoit observée le matin auxMinimes de 27p.o. elle n'avoit presque pas varié dans le reste de la journée.

COMPARAISON DE CES EXPERIENCES.
Observation du 3. Août. Observ. du 6. Août.

pouces lignes. en montant en descendant. Aux Minimes .............. 27 0 0 27p of a :. 378 ole A la Croix de Lafon-de-l'Arbre . ... * * * 25 7 .25 6 1. Au petit Puy de Domme ....... 24 3 24. 4 . . . 24 3 i. ||Au sommet du Puy de Domme .... 23 8 4 23 g . .23 8 H.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

ude, de

Les petites différences qu'on remarque dans ces Observations, viennent de la difficulté d'observer exactement dans des lieux exposés à de si grands vents, peut - être aussi des variations qui arrivent dans l’Athmosphére pendant l'intervalle des Expériences. .

Après ces Expériences ,M. Cassini a déterminé par les méthodes géométriques la hauteur du Puy de Domme; il a mesuré pour cet effet une base dans la grande place de Jaude; & après avoir pris les angles, & calculé, il a trouvé la distance de l'extrémité Septentrionale de la base au signal qu'il avoit fait élever au sommet du Puy de Domme , de 4834 toi\ses, la hauteur de ce signal au-dessus de la place de Jai 1557 toises : mais comme cette place est un peu plus élevée que le jardin des Minimes, on peut déterminer cette hauteur de 560 toises, plus grande de 60 toises que M. Perier ne l'avoit estimée. La hauteur du petit Puy de Domme a été aussi |déterminée de 476 toises au-dessus des Minimes.

Nous partîmes le 8 pour aller faire de semblables Expé-| |riences au Mont-d'Or, que nous jugions devoir être beau

coup plus élevé que le Puy de Domme ; car M. Cassini étant au sommet de celui-ci , avoit déterminé la hauteur du Montd'Or de o° 40' 36",& la distance comprise entre ces deux Montagnes est au moins de 15000 toises. On monte continuellement pour aller de Clermont au Village des Bains; & quoique ce Village paroisse très-bas à cause des hautes monragnes dont il est environné, il est cependant beaucoup plus lélevé que la Croix de Lafon-de-l'Arbre, & presque aussi haut que le sommet du petit Puy de Domme; car nous y fi-||

2

mes dès le lendemain l'Expérience du Mercure avec les mêmes Barométres dont nous nous étions déja servi , il demeura suspendu à la hauteur de 24 P. 10! 1. Dès que nous eûmes fait cette Expérience, nous montâmes au Rocher du Capucin, par où nous avions dessein d'aller à la cime du Montd'Or; & ayant fait l'Expérience sur la pelouse qui est audessus de ce Rocher, nous trouvâmes le Mercure à 23P: 7!. . il faisoit un peu de pluye, & beaucoup de brouillard. Enfin après avoir marché long-tems par un chemin assez difficile, nous arrivâmes à la cime du Mont-d'Or : il y faisoit un vent de la derniére violence, qui chassoit la pluye avec impétuolité, ce qui nous donna beaucoup de peine à faire exactement notre Observation.

Le Mercure se trouva élevé de 22 P. 5! o. le Thermométre n'étoit qu'à s degrés & demi , au-dessus de la congellation, & nous avions vû de la neige en plusieurs endroits du Mont-d'Or. A notre retour au Village , nous observâmes le Mercure à 24 P.9.

Le 11. nous répétâmes la même Expérience; le tems, quoiqu'encore fort mauvais, paroisloit d'abord plus favorable : nous allâmes directement au Mont-d'Or sans passer par le Ca-|| pucin ; mais le vent & la pluye furent cette fois si violens , que nous ne pûmes jamais bien mettre le tube dans une fituation verticale; nous estimâmes la hauteur du Mercure de 22 P.4! f, nous descendîmes très-rapidement, & vînmes faire l'Expérience au Village, où nous trouvâmes la hau-|| teur de 24p. 8! . COMPARAISON DES EXPERIENCES.

le 9. Août le 11. Août. Au Village des Bains, .....ii... 248 101 '. . i. 24P 81 . Au Rocher du Capucin , .......... 23 7 ..3 * * * Au sommet du Mont-d'Or, ......... 22 5 0. ... 22 4

Différences.
Entre le Village & le Rocher du Capucin, . IP 3d it iii: * * *
Entre le Village & le sommet du Mont-d'Or, 2 s To.... 2P 31 1
Entre le Capucin & le Mont-d'Or, .... , 2 . ....*

Pour | Pour déterminer géométriquement la hauteur de ces fta itions ; M. Cassini mesura dans la prairie une base de 85 toises , & ayant pris les angles , il détermina la distance d'une des extrémités de la base ( qui n'étoit qu'à 100 pas du Village) au sommet du Rocher du Capucin de 740 toises , & la hauteur de ce Rocher de 22 1'. la distance du même point au signal du Mont-d'Or fut trouvée de 2984. & fa hauteur perpendiculaire , au-dessus de la prairie , de 509. **J'ai fait encore cette Expérience au Cantal le 28. Août , & j'ai trouvé la hauteur du Mercure à Murat petite Ville, au pied de cette montagne, de . . 25 P. 5 a. Au plomb du Cantal . . i 22 9 is

Différence 2 8 0. Mais comme il faisoit beaucoup de brouillard , je n'ai pû|| découvrir si j'étois au plus haut de cette montagne, je m'en suis rapporté à mon Guide.

SUR LES SOURCES MINERALES

de l' Auvergne.

I I I.

IL n'y a pas de Province en France, même parmi celles qui ont le plus d'étenduë , qui fournisse autant de Fontaines minérales, qu'on en trouve dans la Haute & la Basse Auvergne. La seule Ville de Clermont en rassemble peut-être plus dans ses murs, qu'on n'en trouve dans certaines Provinces du Royaume: car sans compter 7 ou 8 Sources fort abondantes, qui coulent en différens quartiers de cette Ville, on peut dire que presque tous les puits sont autant de Fontaines minérales, qui participent des mêmes principes , & dont le maIgazin est apparemment dans l'intérieur de ces vastes montagnes , au pied desquelles la Ville de Clermont est bâtie. Les eaux mêmes des Fontaines publiques dont on boit , & qu'on

« PrécédentContinuer »