Le temps qu'il fait au Moyen âge: phénomènes atmosphériques dans la littérature, la pensée scientifique et religieuse

Couverture
Presses Paris Sorbonne, 1998 - 288 pages
0 Avis
Comment l'homme médiéval percevait-il le temps qu'il fait ? A cette question très importante, ce livre issu d'un séminaire dirigé par Claude Thomasset à Paris IV-Sorbonne, tente de répondre par une série d'études centrées sur la météorologie. Les textes scientifiques sont confrontés aux textes littéraires, à la pensée religieuse. Toujours, l'homme médiéval scrute le ciel. Des univers culturels différents interprètent les météores. L'homme, qu'il lise la Bible ou le Coran, ou qu'il vive à l'époque de Virgile ou de Dante, cherche à lire et à comprendre le ciel, la météorologie. A cause de son mystère, l'air troublé inspire l'imaginaire médiéval.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

PRÉFACE
11
Chantai ConnochieBourgne
31
Joëlle Ducos
45
Marilyn Nicoud
59
Isabelle Vedrenne
69
MÉTÉOROLOGIE ET UNIVERS CULTURELS
91
Michèle Ducos
139
Claude Lecouteux
151
Heidi Toelle
191
MÉTÉOROLOGIE ET FICTION LITTÉRAIRE AU MOYEN ÂGE
209
MarieFrançoise Notz
231
Claude Thomasset
243
Fleur Vigneron
253
DUNE ÉPOQUE À LAUTRE
273
CONCLUSION
283
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques