Histoire de France depuis la Révolution de 1789, Volume 6

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 179 - N'y at-il donc aucun espoir de nous entendre, et faut-il, pour les intérêts ou les passions d'une nation étrangère aux maux de la guerre , que nous continuions à nous entr'égorger?
Page 178 - L'Europe, qui avait pris les armes contre la République française, les a posées. Votre nation reste seule; et cependant le sang va couler encore plus que jamais. Cette sixième campagne s'annonce par des présages sinistres. Quelle qu'en soit l'issue, nous tuerons de part et d'autre quelques milliers...
Page 180 - ... pas moins ravagée. Quant à moi, monsieur le général en chef, si l'ouverture que j'ai l'honneur de vous faire peut sauver la vie à un seul homme , je m'estimerai plus fier de la couronne civique que je me trouverois avoir méritée , que de la triste gloire qui peut revenir des succès militaires.
Page 126 - Majesté pourrait prétendre sur les pays qu'elle possédait avant la guerre ,et qui font maintenant partie de la République cisalpine , laquelle les possédera eu toute souveraineté et propriété , avec tous les biens territoriaux qui en dépendent.
Page 179 - ... êtes-vous décidé à mériter le titre de bienfaiteur de l'humanité entière et de vrai sauveur de l'Allemagne ? Ne croyez pas , Monsieur le Général en chef, que j'entende...
Page 127 - Ceux qui à l'avenir voudront cesser d'habiter les dits pays, seront tenus d'en faire la déclaration trois mois après la publication du traité de paix définitif; ils auront le terme de trois ans pour vendre leurs biens meubles, immeubles, ou en disposer à leur volonté.
Page 125 - SM l'empereur et roi possède en toute souveraineté et propriété les pays cidessous désignés , savoir : l'istrie , la Dalmatie , les îles ci-devant vénitiennes de l'Adriatique, les bouches du Cattaro, la ville de Venise...
Page 196 - Les mêmes hommes qui l'ont fait triompher de l'Europe coalisée, sont là. Des montagnes nous séparent de la France ; vous les franchiriez avec la rapidité de l'aigle, s'il le fallait, pour maintenir la constitution, défendre la liberté, protéger le gouvernement et les républicains.
Page 45 - Amis, je vous la promets cette conquête; mais il est une condition qu'il faut que vous juriez de remplir, c'est de...
Page 130 - ... pas encore été restitués, le seront dans quarante jours, à dater de celui de la signature du présent traité.

Informations bibliographiques